Lancer le diaporama
essai enyaq iv rs
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Skoda Enyaq iV RS de 220 kW

La question de l’avenir électrique, les constructeurs ne se la posent plus. Les gammes s’adaptent à ce futur proche, Skoda ne faisant pas exception. Son modèle phare, l’Enyaq iV peut porter désormais le badge RS, comme sa déclinaison coupé. Nous l’avons essayé en Andalousie.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige
Podcast Men's Up Life
 

Couleur "Vert Mamba"

Lancer le diaporama
essai enyaq iv rs
+20

L’Enyaq iV s’impose sur la route avec ses dimensions impressionnantes. Son look futuriste est souligné par certains artifices encore rares, comme la calandre lumineuse. Sa sportivité se traduit par des éléments de carrosserie plus dynamiques, notamment au niveau du bouclier avant. Vous vous en doutez, pas de généreuses sorties d’échappement à l’arrière. 

 

En revanche, on ne passe pas à côté des énormes roues de 21 pouces. On adore son coloris baptisé « Vert Mamba », dont on trouve quelques rappels sur les jantes. Cela transforme littéralement son allure. Il ne passe alors pas inaperçu sur la route, quel que soit la météo. Entre deux averses, nous devons tout de même reconnaître qu’avec cette teinte, le garder propre sera une mission difficile.  

De l'espace et des astuces

Lancer le diaporama
essai enyaq iv rs
+20

Vous vous attendez à trouver des sièges baquets et un habitacle dépouillé tourné vers le sport ? Pas du tout, et Skoda le revendique, son badge RS n’est pas synonyme de dynamisme exacerbé. Du coup, il est équipé pour assurer une vie de tous les jours confortable à une famille. Il ne manque pas d’espace, même si la place du milieu reste à éviter. Le coffre cube 585 litres. 

 

Vous connaissez Skoda, l’habitacle regorge de petites attentions « simply clever » bien pratiques. Parapluie, grattoir dans la trappe à essence, on en passe. Il faut cependant prendre le temps de s’adapter à certains détails ergonomiques. Néanmoins, une fois ses préférences de réglages (sièges, aides à la conduite etc) sauvegardées, on ne se pose plus beaucoup de questions. 

299 chevaux, transmission intégrale

Lancer le diaporama
essai enyaq iv rs
+20

Qu’apporte le badge RS par rapport à un Enyaq iV classique ? Tout d’abord de la puissance, avec une cavalerie forte de 220 kW, soit l’équivalent de 299 chevaux. Le chrono du 0 à 100 km/h exécuté en 6,4 témoigne d’une belle santé, que l’on retrouve aussi dans les reprises. Néanmoins les sensations plutôt gommées par la permanente impression de confort, ne retournent pas les estomacs. 

 

Les deux moteurs placés sur chaque essieu font de lui un véhicule 4X4. La motricité, surtout sur les routes mouillées de notre parcours, n’est logiquement pas vraiment prise en défaut. Les 460 Nm de couple permettent au conducteur de garder la maitrise sur toutes les situations, notamment quand il s’agit de ne pas rester longtemps coincé derrière un camping-car un peu paresseux.

Un poids conséquent

Lancer le diaporama
essai enyaq iv rs
+20

Skoda insiste : « pas trop de sportivité dans cette version RS. ». Très bien, cela ne nuit pas au confort global. Néanmoins, cela nourrit malgré tout une certaine frustration. D’autant plus que le placement des batteries entre les deux ponts assure une stabilité remarquable, au regard du poids conséquent d’au moins 2 247 kilos. On a clairement connu plus pataud dans l’exercice.  

 

Toutefois, il n’y a pas de miracles concernant l’agilité. On trouve ainsi rapidement les limites quand justement l’on essaie de le prendre pour ce qu’il n’est pas. Étrangement, une erreur nous a menés sur un chemin non asphalté. L’occasion de voir que sa confortable garde au sol lui permet d’enjamber des petites difficultés. Le soubassement caréné le protège de quelques agressions de la nature. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Les solutions de charge sont identiques pour toute la gamme, et le RS ne fait pas exception. Il peut profiter notamment de solution plug and play de certaines bornes, permettant de se dispenser de badge. Le chargeur embarqué le rend compatible avec les bornes domestiques (AC) jusqu’à 11 kW. Une récente mise à jour améliore entre autres légèrement les temps de recharge. Côté prix, il réclame minimum 62 500 € hors options.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos