Lancer le diaporama
Essai MG4
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai MG4 de 204 ch

MG Motor renforce son offensive électrique avec la MG4, qui sera rapidement accompagnée d’autres modèles partageant sa plateforme. Cette nouvelle compacte entend dynamiter le segment avec des prestations et un prix canons. Nous en avons pris le volant en Provence.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV
Podcast Men's Up Life
 

Un style agressif!

Lancer le diaporama
Essai MG4
+20

La marque d’origine anglaise appartenant au géant chinois SAIC Motor s’installe sur notre marché. Le réseau comptant aujourd’hui déjà 145 sites de ventes dans notre pays, continue de grandir. La MG4 très attendue dans les showrooms a un style très dynamique et agressif, histoire de bien attirer l’attention.

 

Cette compacte au dessin assez sportif, se veut plutôt moderne. Ses concurrentes européennes ont peut-être l’air plus rassurantes, mais la petite dernière ne se fait pas remarquer par une plastique trop caricaturale. Les petites roues gâchent un tantinet le profil robuste. L’arrière très dynamique de notre version Luxury, se voit souligné par un béquet en deux parties.

Habitacle spacieux et technologique

Lancer le diaporama
Essai MG4
+20

À bord, on se sent tout d’abord bien dans un habitacle donnant une bonne sensation d’espace. Cet intérieur hyper dépouillé, donne une première bonne impression. Néanmoins en se penchant sur la qualité de finition, elle s’avère correcte, mais assez éloignée de ses onéreuses concurrentes. L’espace dédié au téléphone manque de maintien, avec le risque de voir voler l’appareil au premier rond-point. 

 

L’ergonomie des menus de la dalle tactile apparaît plutôt compliquée, comme l’utilisation de pas mal de commandes. MG Motor promet des mises à jour qui devraient rendre les choses un peu plus faciles. Nous verrons plus tard si effectivement les technologies s’avèreront plus aisées à manipuler. Quant à la banquette arrière, les grands gabarits peuvent s’y installer confortablement. Le coffre permet d’emmener 363 litres de marchandises, un bon point. 

Moteur puissant, recharge rapide

Lancer le diaporama
Essai MG4
+20

Au moment de démarrer, nous ne trouvons pas de bouton « Start/Stop ». En fait, il n’y en a pas. Dans la pratique, il suffit de tourner la molette de la boite automatique sur D, avec le pied sur le frein. Cela n’a pas toujours marché du premier coup, il faut clairement s’habituer à la procédure. Ensuite, nous profitons de ses 204 chevaux, qui sont bel et bien là ! La puissance booste nettement la sensation de dynamisme. 

 

Les relances énergiques lui donnent des accents de sportive insoupçonnée. Cette propulsion nous a même permis quelques virgules, sur certaines routes fraichement entretenues par des portions gravillonneuses. La consommation sur les petites routes de l’arrière-pays, s’est établie autour de 17 kWh aux 100 km. De quoi parcourir en théorie environ 400 bornes avec la batterie de 64 kWh de capacité. La forte puissance de recharge assure les 80% en une demi-heure. 

Remarquablement confortable

Lancer le diaporama
Essai MG4
+20

La MG4 s’avère étonnamment confortable, avec un amortissement effaçant avec une facilité déconcertante les irrégularités du bitume. Quelques concurrentes sacrifient un peu plus de douceur de suspensions, pour favoriser la tenue de route. Quand on accélère le rythme, la caisse ne se désunit pas, même si l’on note parfois quelques tressautements parasites du train arrière. 

 

Néanmoins, on n’imagine mal ses futurs propriétaires la malmener comme nous avons pu le faire, et se plaindre de son dynamisme. En revanche nous avons remarqué les errements des aides à la conduite sur les voies rapides, qui devraient gagner en précision avec là aussi une mise à jour. Toutefois, il sera difficile d’améliorer l’insonorisation plutôt décevante à allure autoroutière. 

On aime
  • Prix
  • Agrément de conduite
  • Confort
On aime moins
  • Aides à la conduite perfectibles
  • Quelques détails de finition
  • Ergonomie des menus
 

Pour résumer

Au moment du bilan, il s’agit surtout de ne pas oublier l’essentiel, le prix. La version 350 km de 170 ch ne réclame que 28 990 € (22 990 € bonus déduit). La compacte ID.3 proche des 35 000 s’avère bien moins équipée. La citadine e-208 plus petite et moins puissante, démarre à plus de 32 000 €. Notre version d’essai Luxury la plus haut de gamme 204 ch / 435 km s’échange contre 34 990 € (28 990 € bonus déduit). On vous laisse faire votre marché, mais ne tiendrait-on pas là un futur carton ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos