par Thibaut Emme

Les bornes de recharge électrique fermées cet hiver ?

Le gestionnaire du réseau électrique français, RTE (réseau transport d'électricité) a publié son rapport annuel sur la période hivernale à venir. Menacée par une pénurie possible de production, la France pourrait couper l'accès aux bornes de recharges rapides. Les VE cloués sur place ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le rapport a été dévoilé mercredi dernier et jusqu'à présent on s'était surtout attarder sur les grandes lignes. RTE y préconise une baisse de la consommation de 1 à 5% pour limiter le risque de pénurie et donc de coupures ciblées. RTE communique également sur son dispositif EcoWatt qui permet à tout un chacun de voir les prévisions de la "météo électrique". Et ce sont les gestes faits lors de journées dites rouges qui peuvent surprendre.

Evidemment, les premiers gestes pour économiser de l'électricité se feront dans des entreprises volontaires. C'est un dispositif très bien rôdé depuis des années. RTE demande à ces entreprises, très gourmandes en électricité, de stopper ou baisser la production pour récupérer de la marge entre production et consommation. RTE rassure sur le risque de "black-out" total mais n'exclue pas, en cas d'hiver rigoureux des délestages temporaires et localisés.

Dans son rapport, RTE explique que les risques se situent de 8h à 13h et de 18 à 20h. Et donc dans les mesures préconisées, il y a : "L’usage des bornes de véhicule électrique présentes dans les parkings des immeubles tertiaires pourraient être restreint à une utilisation d’urgence entre 8h et 13h et entre 18h et 20h". Et de préciser la pensée en indiquant carrément de les rendre totalement inopérantes sur ses plages, sauf en mode "forçage" pour les urgences.

Les bornes de véhicule électrique devraient ne pas être utilisables entre 8h et 13h et entre 18h et 20h.

Oui, RTE demande à ce que les bornes publiques soient inutilisables sur les plages horaires risquées. Et d'arguer que de toute façon, les VE auront chargés avant... "Compte tenu du préavis de 3 jours prévu
pour les jours Ecowatt, les besoins devraient être limités (les véhicules auront pu être rechargés durant la nuit précédente)". Argument peu recevable car cela risque surtout de créer des pics non prévus, les gens se ruant alors sur une borne ou une prise pour charger en permanence leur VE, ce qu'ils ne feraient sans doute pas si on ne les menaçaient pas de "couper le jus". On l'a vu avec les carburants fossiles et des pénuries créées par les craintes de...pénuries. Ici aussi la prévision autoréalisatrice existera.

Plus d'économies potentielles en décalant le chauffage des bureaux

Cette mesure arrive parmi les dernières de la liste pour RTE, mais elle existe. D'autres sont plus économes en puissance et sont moins contraignantes. Il y a par exemple le fait d'anticiper le chauffage des bureaux. Cela peut paraître contre-intuitif, mais en chauffant avant 8h, on lisse le pic de demande et on utilise une plage où l'électricité est encore "abondante". A l'inverse, on arrête de chauffer plus tôt le soir, profitant de l'inertie thermique des locaux.

Il n'y a certes pas de "petits gestes", mais la coupure des bornes durant les plages 8h-13h et 18h-20h pourrait jouer, selon RTE sur 0,1 GW à chaque fois. Décaler le chauffage des bâtiments jouerait sur 1 GW le matin, et 0,6 GW le soir... Rendre inutilisable les bornes électriques publiques économiserait potentiellement autant que d'éteindre les affichages et éclairages non essentiels (la pub lumineuse en résumé).

Quelle réponse des opérateurs de bornes ?

Reste à voir comment les opérateurs des bornes vont répondre à cette demande de RTE. Certaines bornes ont des systèmes de tamponnage qui permettent de stocker l'électricité pour éviter un pic sur le réseau. D'autres n'ont pas cela et pourraient se voir imposer des restrictions par RTE et le gouvernement. EcoWatt et ses prévisions de consommation vont devenir sans doute un réflexe pour beaucoup d'entre nous cet hiver.

Pour les possesseurs de VE qui rechargent à domicile, RTE préconise de décaler la charge après 20h. C'est très facile avec des wallbox pilotables, mais aussi avec les voitures dont on peut programmer directement la charge. D'ailleurs cette préconisation est un peu superfétatoire puisque la quasi totalité des possesseurs de VE décalent déjà leur charge pour bénéficier du tarif heures creuses, plus intéressant.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour le quidam moyen possesseur de VE, cela ne va absolument rien changer. Les déplacements du quotidien seront toujours possibles. En revanche, cela pourrait demander encore plus d'anticipation pour ceux qui veulent prendre leur VE sur de longs trajets et recharger en cours de route. "Ah désolé, il n'est que 9h et il va falloir attendre 13h pour pouvoir recharger"... Pour ceux-là, il reste la solution d'embarquer un groupe électrogène à essence ou gazole dans le coffre.

En revanche, cela pourrait se montrer contre-productif avec des possesseur de VE branchés en permanence à la moindre occasion, "au cas où".

Le rapport de RTE dans son intégralité.

Pour résumer

Le gestionnaire du réseau électrique en France, RTE, a sorti un rapport pour anticiper l'hiver 2022-2023. Dans ce rapport, il explique les gestes à faire pour économiser la précieuse électricité.

Et parmi ces gestes, il y a la fermeture des bornes de recharge publiques. Les VE en manque de jus cet hiver ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.