par Nicolas Anderbegani

Maserati dévoile "Nettuno", son nouveau V6 divin

Très attendue, la future Maserati MC20, dont la présentation officielle est prévue pour début septembre, continue de distiller des informations, avec cette fois-ci des précisions importantes sur le moteur.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Attendue comme le Messie

La MC20 doit marquer la première pierre du plan de relance de Maserati, qui est un peu tombée en déshérence ces dernières années, entre positionnement stratégique hasardeux et manque de nouveautés. Véritable sportive qui doit s'inscrire dans la lignée de la légendaire MC12, la MC20 est attendue au tournant sur la motorisation. Après plusieurs teasers qui ont encore bien préservé le secret de sa ligne, place aujourd'hui aux choses sérieuses avec les détails de la motorisation. E quand il s'agit de Maserati, on aborde un sujet cardinal ! Qui plus est, c'est un moteur développé en interne qui va prendre place, alors que le contrat de fourniture de moteurs par Ferrari, initiée en 2002, n'est pas renouvelé et prendra bientôt fin. Le Trident n'est donc pas peur fier de détailler les spécifications de ce nouveau bloc "100% Maserati 100% Made in Modena".

Un futur moteur mythique ?

La nouvelle unité motrice est une architecture 6 cylindres en V à 90 ° avec double turbo (qui rappellera aux puristes l'architecture du moteur de la Maserati Biturbo), de 3 litres de cylindrée. Et n'oublions pas que avant de passer aux V8, Maserati débuta son épopée constructeur avec des 6 en ligne. Son nom ? "Nettuno", ou Neptune pour nous. Quoi de plus évocateur pour la firme a Trident ?

Ce nouveau V6 Biturbo, qui dispose d'un carter sec, délivre  630CV à 7500 tours/min et 730 Nm de couple à partir de 3000 trs/min avec une puissance spécifique de 210 chevaux au litre. Le régime maxi est fixé à 8000 trs/min. Le taux de compression est de 11:1, la course est de 82 mm et l'alésage de 88 mm. Le moteur fait 1 mètre de large, 65 cm de haut et devrait peser moins de 220 kilos. Une belle bête !

Comme le stipule Maserati, l'âme de ce nouveau moteur réside dans sons système de combustion, dérivé de la technologie F1 (donc avec l'expérience Ferrari ?). Il dispose d'une préchambre de combustion, placée entre l'électrode centrale et la chambre de combustion classique, et d'un système de bougie double (une bougie latérale assure une combustion constante lorsque la préchambre n'est pas nécessaire). Le système d'injection, direct et indirect ( injection directe à 350 bars de pression et 6 bars d'injection de port) a été pensé pour réduire le bruit à bas régime et réduire les émissions polluantes. Le rendement doit aussi être sensiblement amélioré.

Notre avis, par leblogauto.com

Un vrai moteur de passionné, ce Neptune, sachant que Maserati prévoit une déclinaison course (GT3 ?). La Maserati MC20 s'annonce comme la plus puissante Maserati jamais construite avec un moteur maison, sachant que la MC12, qui déployait déjà 630 chevaux, utilisait un V12 6 litres atmosphérique dérivé de l'Enzo. Ce Neptune promet de faire des vagues (oui, elle est facile) avec un beau rendement et la promesse d'une belle sonorité. On peut s'attendre à une déclinaison en plusieurs puissances, dégonflées, afin d'équiper le reste de la gamme dont le SUV Levante. Sur le plan purement technique, il ne serait néanmoins pas étonnant que Maserati Innovation Lab, qui a été à la manœuvre, ait bénéficié du retour d'expérience de Ferrari : la Scuderia a développé sa technologie de préchambre sur la partie thermique des V6 hybrides de F1 et Ferrari a déposé l'an dernier des brevets à ce sujet pour ses futurs V12.

source : Maserati

Pour résumer

Très attendue, la future Maserati MC20, dont la présentation officielle est prévue pour début septembre, continue de distiller des informations, avec cette fois-ci des précisions importantes sur le moteur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.