par Elisabeth Studer

Daimler / BYD : restructuration de Denza, JV chinoise dédiée VE

Daimler et son partenaire chinois de longue date BYD ont signé un accord de transfert de capitaux propres pour réaligner la configuration structurelle de leur coentreprise Shenzhen Denza New Energy Automotive (Denza).

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Daimler diminue sa participation financière

Daimler et BYD ont ainsi convenu de modifier la structure de propriété de leur coentreprise Shenzhen Denza New Technology, également connue sous le nom de Daimler-BYD ou de celui de « Denza ».

Suite au transfert de capital, Daimler détiendra une participation de 10 % et BYD détiendra une participation de 90 %. Daimler n'en sera qu'un actionnaire et ne participera plus au développement et à la production de voitures.

Le transfert de capital est soumis aux approbations réglementaires, il est prévu pour la mi-2022.

De nouveaux modèles prévus pour Denza

Malgré cette réduction de voilure, Daimler et BYD affirment néanmoins viser à accélérer le développement de Denza sur le marché chinois des NEV dont la croissance est rapide. En 2022, Denza introduira de nouveaux modèles sur le marché chinois et recherchera de nouvelles opportunités de croissance.

BYD a déclaré que la marque Denza sera repositionnée en tant que marque de véhicules électriques de milieu de gamme, avec des prix allant de 300 000 à 500 000 yuans (47 000 à 78 000 dollars) et en mettant l'accent sur les SUV et les crossovers, ainsi que sur un monospace.

Daimler et BYD, partenaires de longue date sur le marché chinois

Daimler et BYD sont des partenaires de longue date sur le marché chinois. En 2010, les deux constructeurs ont signé un contrat pour créer une coentreprise de recherche et de technologie 50:50 BYD Daimler New Technology (BDNT) dans le but de développer et de produire des NEV en Chine et pour la Chine.

Le véhicule était commercialisé sous la nouvelle marque Denza détenue par BDNT. Il s'agissait de la première coentreprise d'un constructeur automobile international et d'un constructeur automobile local axé uniquement sur les NEV.

Notre avis, par leblogauto.com

La joint-venture entre Daimler et BYD n’a jamais bien fonctionné , affichant de nombreux retards … et un manque presque total de modèles.

Créée en 2010, ce n'est qu'en 2012 que la joint-venture annonce la marque Denza. Leur première voiture, appelée également Denza, a été lancée deux ans plus tard, en 2014, mais uniquement dans certaines villes. Le véhicule avait des allures d’un étrange mélange entre la Mercedes-Benz Classe B, la BYD e6 et un design local. Les ventes n’ont guère suivi.

En 2018, quatre ans après son lancement, la Denza a reçu une mise à jour et un nouveau nom : Denza 500. Cela indiquait que de nouveaux modèles étaient prévus, et fin 2019, Denza a annoncé la X.  Laquelle se révéla au final être un BYD Tang avec un avant et un arrière modifiés. Si la Denza X affichait des badges "Styled by Mercedes-Benz", il était toutefois clair que le constructeur allemand et ses designers n'avaient pas grand-chose à voir avec le développement du véhicule. Le X a été lancé sur le marché automobile chinois en 2020.

Sources : Daimler, Bloomberg, Carnews

Pour résumer

Daimler et son partenaire chinois de longue date BYD ont signé un accord de transfert de capitaux propres pour réaligner la configuration structurelle de leur coentreprise Shenzhen Denza New Energy Automotive (Denza).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.