Accueil Opel Réorganisation Opel : IG Metall menace d’un conflit massif

Réorganisation Opel : IG Metall menace d’un conflit massif

0
26
PARTAGER

La tension est vive entre le patron de Stellantis – structure issue de la fusion entre FCA et PSA – et le syndicat allemand IG Metall de Opel, filiale du constructeur implantée outre Rhin. Les représentants syndicaux s’inquiètent fortement – et à un plus d’un titre – des projets de Carlos Tavares, DG du groupe, de remanier l’organisation des différentes entités.

Le syndicat IG Metall de Opel menace la direction de Stellantis d’un « conflit massif »

Les relations s’enveniment de jour en jour entre le syndicat IG Metall de Opel et la direction de Stellantis au sujet de la réorganisation annoncée des sites de production de la filiale du constructeur.
Vendredi dernier, le ton est montant d’un cran : le syndicat IG Metall a menacé la direction du groupe d’une forte opposition des salariés si les plans de réorganisation venaient à être mis en place.

« Stellantis groupe doit être conscient qu’un conflit massif menace si des plans d’externalisation et des délocalisations de produits sont mis en œuvre« , a déclaré le représentant local d’IG Metall , Jörg Köhlinger. Ajoutant que le soutien des premiers ministres de Hesse, de Rhénanie-Palatinat et de Thuringe était « l’expression d’une large alliance contre les coupes sombres ».

IG Metall a d’ores et déjà annoncé des manifestations pour le 29 octobre.

Stellantis veut séparer les deux sites de production de Opel

Le groupe automobile a confirmé le 8 octobre dernier une information du quotidien allemand Handelsblatt, selon laquelle le groupe français envisage de séparer les sites de production de Rüsselsheim (Hesse) et d’Eisenach (Thuringe) de l’unité allemande de Opel Automobile afin de les transférer dans des entreprises indépendantes d’ici à la mi-2022.
Au final, les deux entités ne seraient plus liées juridiquement à Opel en Allemagne, mais directement à une unité de Stellantis, les Pays-Bas pouvant être une option possible.

Le plan de restructuration prévoit également que l’usine Opel de Kaiserslautern (Rhénanie-Palatinat) soit scindée en deux.

A noter par ailleurs qu’en raison de la pénurie de semi-conducteurs, l’usine d’Eisenach doit être fermée pendant trois mois, tandis que la production se poursuivra dans les autres usines de Stellantis.

Stellantis userait d‘une voix détournée pour réorganiser les sites

Stellantis essaie de mettre en œuvre des décisions concernant les produits et les affectations de charges par la porte dérobée et d’une manière totalement non transparente estime par ailleurs le syndicaliste Jörg Köhlinger. Selon lui, le groupe automobile userait de cette stratégie pour contourner les structures tarifaires et les règles allemandes de « codécision ». Ces dernières imposent aux grandes entreprises que 50 % des sièges au conseil de surveillance reviennent aux représentants des salariés.

La réorganisation vise à « renforcer la coopération et la flexibilité au sein du réseau de production de Stellantis », afin « de sécuriser les emplois à long terme » estime pour sa part Stellantis.
Au total, 4 800 employés, tous sites confondus, devraient être impactés par le projet, soit plus d’un tiers des employés de Opel en Allemagne.

Stellantis a précisé que les conditions de travail de tous les employés resteraient « inchangées » et que « les conventions collectives et accords d’entreprise existants continueraient de s’appliquer ».

Les syndicats estiment par ailleurs que dans le but de pouvoir mettre la main-d’œuvre sous pression, des capacités supplémentaires pourraient être mises en place en dehors d’Eisenach pour le démarrage de la nouvelle édition du modèle Grandland. Mais selon eux, la voiture devait être construite exclusivement à Eisenach, le site permettant de répondre au besoin de capacités de production et de développement.

Menaces de délocalisation au Maroc ?

De nouvelles indications d’une réorganisation imminente d’Opel ont été dévoilées la semaine dernière.  Des salariés du centre de développement de Rüsselsheim auraient été mis sous pression afin qu’ils cherchent un autre emploi. La presse allemande cite une note d’information destinée aux salariés.

La direction aurait menacé de délocaliser les emplois au Maroc, où Stellantis dispose d’un centre d’ingénierie et de production à Kenitra.

Notre avis, par leblogauto.com

Opel risque fort de faire désormais les frais de la fusion entre FCA et PSA et de la ferme volonté de Carlos Tavares de restructurer l’ensemble et de faire la « chasse » aux coûts.

Début octobre, Stellantis a annoncé la suspension de sa production à Vienne, en Autriche, du 18 octobre au 31 décembre. Raison officielle : la pénurie mondiale de puces.

Sources : Handelsblatt, DPA

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Réorganisation Opel : IG Metall menace d’un conflit massif"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Auto campus pro
Invité

Super article !

darkargos
Invité
Tavares fait encore une fois une boulette majeure car on ne passe pas en force en Allemagne avec les syndicats. Ce ne sont pas des gauchistes paillassons qu’on soudoie avec des postes au Comité d’Entreprise comme en France. Bad buzz assuré auprès des clients allemands patriotiques qui iront acheté chez VW à la place avec comme résultat une chute des ventes encore plus accélérée. Entre le développement des Citroen en Inde et le reste au Maroc, les ingénieurs francais devraient prendre peur car ils sont les prochains sur la liste après que le ménage sera fait en Allemagne . C’est… Lire la suite >>
Fred21
Invité

– Message concernant Stellantis ✔️
– Carlos Tavares cité ✔️

Commentaire de darkargos admis , 15/20, mention bien ✔️

Lee O Neil
Invité

@Fred21 :
15/20 ? Je trouve ça extrêmement généreux !!!
On a là un article sur Stellantis et Carlos Tavares y est cité : c’est trop facile pour darkargos !
Non, là où son TOC fait des miracles, c’est quand il parle de Stellantis, PSA, Citroën, DS, Opel, C.Tavares (rayer les mentions inutiles) dans un commentaire d’un article qui ne cite aucun de ces mots.
Là, c’est très fort ! Ou très flippant, ça dépend comment on voit les choses…

Fred21
Invité

@Lee O Neil : Dans ce cas précis, le jury a admis le bien fondé de son commentaire sur un article qui mentionnait Tavares. Pour la note, vu qu’il faut donner le bac à tout le monde, on se doit donc de sur-évaluer tout le monde.

zafira500
Invité
« Ce ne sont pas des gauchistes paillassons qu’on soudoie avec des postes au Comité d’Entreprise comme en France. » On voit le manque de connaissance de certains sur la représentation des salariés. Un employeur ne peut donner de poste à un salarié dans un Comité d’entreprise – entité qui n’existe plus au passage car remplacé par le Comité Social et Economique – pour la simple est bonne raison que ses membres sont ELUS PAR LES SALARIES. La seule chose que peut éventuellement faire l’employeur c’est « retourner » un représentant – il y en a, j’en conviens – voir de créer un syndicat… Lire la suite >>
darkargos
Invité
Si les syndicats francais avaient un role chez PSA ca se saurait. Alors OK ils sont élus par les salariés et après… Ca n’a pas empêché la direction d’aller externaliser la R&D au Maroc et en Inde, ni de faire changer les gens de bureaux tous les ans en faisant du Monopoly (la blague grande armée puis rueil puis velizy puis poissy) pour finalement foutre tout le monde en télé travail sans aucune indemnisation ou si peu. le rêve de Tavares ce serait d’externaliser 50% des effectifs de cadre et de passer le reste en auto-entrepreneur free lance j’ai l’impression.… Lire la suite >>
zafira500
Invité
« Ca n’a pas empêché la direction d’aller externaliser la R&D au Maroc et en Inde, ni de faire changer les gens de bureaux tous les ans en faisant du Monopoly (la blague grande armée puis rueil puis velizy puis poissy) pour finalement foutre tout le monde en télé travail sans aucune indemnisation ou si peu. le rêve de Tavares ce serait d’externaliser 50% des effectifs de cadre et de passer le reste en auto-entrepreneur free lance j’ai l’impression. » Tu remercieras en priorité nos chers législateurs, qui ont tout fait pour favoriser le patronat au nom de la sacro sainte compétitivité.… Lire la suite >>
Thomas
Invité

C’est pas propre à PSA quand même hein, Renault envers ses syndicats c’est pareil… 🙄

Collinot
Invité

Tavares comme tous les autres ne vois que le profit immédiat pour les actionnaires. Peux lui importe le bien être des salariés et de fabriquer en France ou en Allemagne

Klogul
Invité

c est clair comme Carlos G chez renault… ils sont horrible dans leur approche

Twilight
Invité

C’est complètement stupide de délocaliser les usines allemandes d’Opel car sans sa germanité, la marque n’a plus aucune valeur.
C’est bête pour les parts de marché suivants : Royaume Uni, Europe du nord, Europe de l’est et Russie.

Mon précédent commentaire sur le même sujet a été négativement reçu :
https://www.leblogauto.com/2021/10/maserati-decale-grecale-a-cause-semi-conducteurs.html
Pourtant c’est la réalité, d’un point de vue politique, Tavares ne peut pas dégraisser Stellantis en France, ni en Italie, il ne reste plus comme option (pour rendre l’entreprise viable) de sacrifier la germanité d’Opel, ce qui revient tout simplement à sacrifier Opel à court terme.

SGL
Invité

@Twilight, vous n’avez pas spécialement tort, mais vous êtes trop pessimiste sur Stellantis, le groupe est en cours de synergisation et la période Covid + pénurie de SC + matériaux + transition progressivement de la VT à la VE.
Ce n’est pas possible de juger avec tous ces paramètres qui sont en cours… Ni dans le bien, ni dans le mal.
La question est de dire… Est-ce que chez Stellantis la situation est pire que les autres ? Pas vraiment !
Sauf si l’on compare à Tesla qui est actuellement une véritable machine à gagner à tous les coups.

greg
Invité

« La question est de dire… Est-ce que chez Stellantis la situation est pire que les autres ? Pas vraiment ! »
Pour les employes Opel certainement c’ est pire!
Si ils en viennent a regretter GM malgre tout ce que les americains leur ont fait subir, cela veut quand meme en dire long.

SGL
Invité

C’est débile et simpliste de dire ça… Comme la situation était radialement différente et comme la boîte bouffait du catch chaque année.
… Tu parles d’une référence ! 😯

greg
Invité
Cela fait une belle jambe a un employe de voir que sa boite fait du cash si il est bien moins traite et paye qu’ avant, et qu’ on le traite comme un moins que rien. GM collaborait avec le comite d’ entreprise et se tenait a ses engagements. Tavares n’ a que mepris pour ce comite et considere que les promesses sont la pour etre brisees. Donc non, ce qui est debile et simpliste c’ est ta reaction. Je connais plusieurs employes Opel qui sont la depuis les annees 90, pour eux c’ est humainement la pire periode qu’… Lire la suite >>
SGL
Invité

Et la faillite totale et obligatoire qui leur pendait au nez… Ça aurait été mieux pour les employés ?
Ils seraient actuellement plus heureux au chômage ?
Évidemment que ce n’est pas facile pour eux… Mais comme beaucoup ailleurs, surtout en ce moment !

SGL
Invité

C’est mieux dans les usines de Geely, chez Tesla, etc.
Honnêtement, je n’en sais rien, mais j’ai franchement un vieux doute !

wizz
Membre
Opel n’était en faillite que par le système de comptabilité GM Opel développe les produits dont la propriété intellectuelle appartient à GM, qui ensuite facture au prix fort à Opel l’utilisation sous licence de ces produits. C’était la chose dont Tavares avait très rapidement mis fin dès son arrivée (ex: stopper le développement de la nouvelle Corsa by GM, et basculer sur la base CMP…) Des véhicules ex-Opel (ou développés par Opel) ont connu des deuxièmes carrières (ou carrières parallèles) en Amérique du Sud, en Chine, en Asie, voire aux USA, et dont Opel n’a jamais encaissé le moindre centime… Lire la suite >>
greg
Invité

Le fait que cela soit la premiere fois depuis 1968 que IG Metall menace d’ un conflit social chez Opel devrait pourtant t’ inciter a reflechir…..

SGL
Invité

Tesla embauche encore ?

Klogul
Invité

blabla sgl ils veulent tout en inde, maroc et chine pour que ca coute pas cher etles vendres hors de prix.

On le voit sur le nombre de rappels serieux sur l ensemble de leur gamme

Thomas
Invité

Pour les Anglais ça ne va pas changer grand chose, très peu de Vauxhall sont assemblées chez eux 😮

AXSPORT
Invité

Attention aux syndicats allemands !!!!
Ils sont très puissants

wpDiscuz