Accueil Cabriolet NouveauMercedes-AMG SL : cher cabriolet V8

NouveauMercedes-AMG SL : cher cabriolet V8

0
47
PARTAGER

Les cabriolets automobiles se font aussi rares que les coupés. Au moins, Mercedes prolonge l’aventure SL, tout en le dotant de 2+2 places.

La Mercedes Sport Leicht, alias SL, a commencé sa carrière en course, en 1952.  Son dérivé de route est devenue une icône automobile, que ce soit en coupé (avec les « Gullwings », ou en cabriolet. En Six génération, la Mercedes-Benz SL s’est adaptée aux modes…Pagode, dessinée par Paul Bracq pour la 2de génération, aux lignes plus tendues, très US (comme dans Dallas), très techno et moins sport leicht mais toujours cabriolet, avant de passer au toit en dur, alias Vario-roof au début des années 2000.

Véritable salon sur roues, la SL est désormais une grand tourisme luxe, et ce n’est pas la sixième génération, la R231 qui dira le contraire. Cette fois, la septième génération grandit, et accueille désormais une deuxième série de sièges (enfin de strapontins).

Nouvelle interprétation du « Sport leicht »

Esthétiquement, cette AMG SL (qui est présentée en deux versions, SL 55 et SL 63) est musculeuse, avec le regard acéré des Mercedes actuelles. Long capot, porte-à-faux courts, grand empattement. La ligne n’est pas aussi fine et fluide que certaines générations passées comme la W113 ou la R107, mais elle reste agréable à regarder. La calandre est évidemment un clin d’oeil à la mamie, la Classe SL W194 de 1952.

A l’intérieur, on retrouve la console centrale « Jar Jar Binks » avec le grand écran vertical et les aérateurs arrondis sur le dessus. Cet intérieur, dévoilé plus tôt dans l’année se veut technologique et représente un sacré bond en avant par rapport à l’intérieur précédent et sa foret de boutons.

Cette septième génération de SL possède une toute nouvelle structure autoportante en aluminium composite léger. Pas un seul composant ne provient du précédent SL ou d’un autre modèle de la gamme, même l’AMG GT Roadster. Pour autant, ce SL bénéficie de l’expérience de Mercedes acquise à travers ces modèles.

Aluminium, magnésium, fibres composites et acier. Mercedes emploie ces différents éléments pour apporter légèreté (relative) mais aussi rigidité à son cabriolet. La rigidité à la torsion de la structure de la caisse nue a augmenté de 18 % par rapport à la génération précédente. La rigidité transversale est même supérieure de 50 % à la valeur de l’AMG GT Roadster, référence pour la marque. La rigidité longitudinale est supérieure de 40 %.

2 tonnes de légèreté

Cette caisse nue pèse environ 270 kilogrammes. De quoi charger la barque d’équipements de confort et de sécurité. Le SL 63 est annoncé à 1 970 kg en ordre de marche CE !

Pour l’aérodynamique, Mercedes place des éléments actifs comme le Airpanel. Des lamelles verticales cachées derrière la prise d’air inférieure de la jupe avant travaillent indépendamment de la deuxième partie, des lamelles horizontales derrière la prise d’air supérieure. Ces lamelles s’ouvrent et se ferment en fonction de la vitesse. Cela joue sur le refroidissement mais aussi sur l’écoulement de l’air.

Autre élément actif, le béquet arrière rétractable et intégré dans le couvercle de la malle arrière. Ce béquet peut être positionné sur 5 positions gérées automatiquement par l’électronique en fonction de la vitesse, mais aussi les accélérations, la position du volant, etc. Il y a même un élément en carbone dans les soubassements qui s’abaisse selon le programme de conduite sélectionné. Il joue sur l’effet venturi et plaque plus ou moins l’avant pour une conduite précise en mode sport.

Enfin, aérodynamisme non actif, les jantes. Mercedes propose des jantes de 19, 20 ou 21 pouces, optimisées sur le plan aérodynamique. Elles réduisent la résistance à l’air avec moins de turbulences générées. Les roues 20 pouces sont même dotées d’anneaux aérodynamiques en plastique pour un petit gain de poids.

Tous ces gains de poids, d’aéro, etc. permettent à Mercedes de coller son V8 biturbo AMG de 4 litres. Ces petits bijoux sont assemblés à la main sur le site de l’entreprise d’Affalterbach, selon le principe de « un homme, un moteur « . Evidemment, cela se paie.

Seulement 12 litres aux 100 km !

Sur le modèle de pointe SL 63 4MATIC+ (consommation de carburant en cycle mixte de 12,7 à 11,8 l/100 km, émissions de CO₂ en cycle mixte de 288 à 268 g/km), le V8 développe 430 kW (585 ch) et un couple maximal de 800 Nm de 2 500 à 4 500 tr/min. L’accélération de 0 à 100 km/h ne prend que 3,6 secondes et la vitesse maximale est de 315 km/h. Le plus modeste SL 55 recevra quant à lui une version moins suralimentée de ce même moteur V8 développant 476 ch et 700 Nm.

Le moteur est dérivé d’un modèle maison. Mais, le carter d’huile a été redessiné et est ventilé, les refroidisseurs d’air de la partie turbo sont repositionnés, et les conduits d’admission et d’échappement ont été retravaillés.

Sportivo-technologique

Surtout, le Mercedes-AMG SL reçoit pour la première fois une transmission aux quatre roues, la Performance AMG 4MATIC+. Le moteur est accouplé à une boîte de vitesses SPEEDSHIFT MCT 9G AMG. Mercedes a même remplacé le convertisseur de couple par un embrayage de démarrage humide. Cela réduit le poids ainsi que la réponse à l’accélération.

Les deux moteurs du lancement, des versions AMG donc, bénéficient de six programmes de conduite AMG DYNAMIC SELECT : « Chaussée glissante », « Comfort », « Sport », « Sport + », « Individual » et « RACE ». Ils sont en série sur le SL 63 4MATIC+, et inclus dans le Pack AMG DYNAMIC PLUS.

Les deux variantes de SL à moteur V8 sont équipées de disques de frein composites ventilés et perforés de 390 x 36 millimètres avec étriers fixes à 6 pistons à l’avant, et de 360 x 26 millimètres avec étriers à griffe à 1 piston à l’arrière. Le SL 55 4MATIC+ a des étriers de frein peints en rouge, tandis que le SL 63 4MATIC+ a des étriers jaunes.

En France, le lancement se fera avec l’AMG SL 63 4MATIC+. Plus tard, on aura droit au SL 55, mais aussi à une version hybride AMG E Performance.

Notre avis, par leblogauto.com

Evidemment, on a hâte de pouvoir essayer ce nouveau cabriolet Mercedes AMG SL. Cependant, nous vient une réflexion : où sont passés les cabriolets populaires ? Les Peugeot 306 cabriolet (Roland Garros ou non), les Renault Megane cabriolet et consort ?

Ce n’est peut-être qu’une impression, mais les cabriolets sont désormais dévolus aux véhicules chers. Il reste la Fiat 500 découvrable, la Mazda MX-5 ou la Mini, mais quand même. Chez Mercedes, ce nouveau SL rejoint la Classe C cabrio (58 k€), la Classe E cabrio (72 k€) et la Mercedes-AMG GT roadster (177 k€) qui sont toujours au catalogue, pour le moment.

Galerie du nouveau Mercedes AMG SL 2022

En rouge l’AMG SL 63, en gris, l’AMG SL 55.

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "NouveauMercedes-AMG SL : cher cabriolet V8"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

« où sont passés les cabriolets populaires »: sont morts comme les GTI populaires. Tout hors de prix maintenant.

C Ghosn
Invité

L’i30n est l’une des gti les plus abordables.

SGL
Invité

…Fiesta

Joledemago
Invité

Beau. Mais maintenant qu’AMG sort ses propres modèles je ne comprends pas le positionnement des gammes AMG et Mercedes… en plus le nouveau SL n’existe qu’en variante AMG !?!

SGL
Invité

AMG est la griffe sport, Mercedes plus classique et confort !?

SGL
Invité

…et ils attrapent plus de clients.
Le confort planche à roulettes, même avec des suspensions pilotées, fait parfois peur !?

greg
Invité

Les ventes de cabrio s’ effondrent, et la SL souffrait de la cannibalisation de la GT roadster.
Donc au lieu de developper a nouveau deux vehicules (GT et SL), il a ete decide que la SL passerait dorenavant sous la responsabilite d’ AMG: cela permet de vendre la voiture bien plus cher (+40%) et de rentabiliser la chose.
Car la SL utilise la base technique de la future GT, qui pour le coup n’ existera qu’ en coupe. Alors qu’ avant les SL utilisaient un chassis propre sans une version coupe pour amortir les couts.

C Ghosn
Invité

Les C et E cabrio vont laisser place 0 un seul modele. L AMG GT cab disparaitra sur la seconde gen.

Son arriere fait tres 911, sa cible potentiele. Enfin un retour à la capote souple.
En parlant d’éero, cx de 0.31.

Quand au cabriolet, et la mx-5 ? ^^ Le TT, le T-roc. Oui je sais des roadsters ^^

samuel
Invité

Exactement, au trois quart arriere , on a l impression d une Porsche 911…

On est vraiment dans de la compete avec les petit model Ferari et Lambo

Supercante
Invité

C’est cher… mais aucun prix indiqué dans l’article ??

SGL
Invité

….peufff, demander le prix dans le luxe est vulgaire !
(Je rigole @Supercante 😉 )

AXSPORT
Invité

Sympa

🙂

wpDiscuz