Accueil Hybrides Lamborghini Countach LPI 800-4 : on met le contact ?

Lamborghini Countach LPI 800-4 : on met le contact ?

0
10
PARTAGER

La voilà, bien officielle. La Lamborghini Countach LPI 800-4 est entièrement dévoilée lors de la semaine automobile de Monterey.

On a déjà pu voir à quoi ressemblait cette nouvelle Countach après quelques fuites de l’extérieur. Désormais on a sa fiche technique et des images HD intérieur comme extérieur. Le petit nom de cette nouvelle « Lambo » est LPI 800-4 : Longitudinale Posteriore Ibrido, 800 chevaux (environ) et 4 roues motrices.

Le moteur est bien celui de la Siàn c’est à dire le V12 6,5 litres qui développe 780 chevaux, associé à un moteur électrique de 34 chevaux. Le moteur fonctionne sous 48 volts et est intégré à la boîte de vitesse. Il est alimenté par un super-condensateur ce qui permet une rapidité dans la charge et une puissance environ trois fois plus importante qu’une batterie li-ion du même poids. Côté performances, on est sur 2,8 secondes pour le 0 à 100 km/h et 8,6 secondes sur le 0 à 200 km/h pour une vmax de 355 km/h.

Esthétiquement, Lamborghini reprend la ligne de la Countach première du nom, la LP 400. Dessous, on pense voir l’Aventador, mais rien d’officiel là-dessus. Lamborghini a « empilé » les références à la première Countach comme les arches de roues, la ligne globale, et même l’arrière avec la forme caractéristique des feux. Lamborghini a fait le choix de ne pas pourvoir sa nouvelle Countach d’un aileron arrière. Est-ce pour mieux décliner le modèle en une SV d’ici quelques temps ?

Plus légère que la Lamborghini Siàn

Evidemment, sous la carrosserie en carbone, on trouve…du carbone avec un châssis monocoque. Cela permet bien entendu une rigidité exceptionnelle ainsi qu’une légèreté intéressante. Au final, cette nouvelle Lamborghini Countach LPI 800-4 pèse 1595 kg sur la balance. C’est à comparer avec la Siàn et ses 1620 kg (même moteur). Ainsi, on est ici sous les 2 kg/ch (1,95).

Lamborghini utilise de l’impression 3D pour les volets. Le toit est photochromatique pour s’opacifier en un instant et un appui sur un bouton. 20 pouces à l’avant, 21 pouces à l’arrière pour les jantes. Les jantes reprennent d’ailleurs un dessin « à l’ancienne » (en cadrant de téléphone). Chaussées par des Pirelli P Zero Corsa, les jantes abritent des freins céramique.

A l’intérieur, le modèle présenté affiche un intérieur en cuir rouge et noir. Cela tranche avec l’extérieur Bianco Siderale. Cet intérieur reprend, selon Lamborghini certains traits sont repris de la Countach originale. Par contre, la Countach n’avait pas d’écran tactile de 8,4 pouces. La voiture devrait aussi reprendre des couleurs iconiques de la Countach, mais aussi offrir de nouvelles couleurs modernes.

La Lamborghini Countach LPI 800-4 sera produite à 112 exemplaires et les premières livraisons interviendront au premier trimestre 2022. Cette nouvelle Lamborghini Countach peut-elle, selon vous remplacer la LP 400 en poster dans les chambres d’ado ?

Caractéristiques de la Countach LPI 800-4

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Lamborghini Countach LPI 800-4 : on met le contact ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité

Wuuah!! ! j’ai bien fait d’y croire ! j’ai noté qu’on donne les rapports de boites . Merci c’est super et pas si fréquent. Manque juste le couple conique pour la démultiplication finale . Que c’est bien d’exister une telle belle auto !

Kaizer Sauzée
Invité

On ne l’a pas déjà vue ???
ben oui, c’est Jean Graton qui l’a dessinée, ils ont tout copié à Vaillante.

DiZeL
Invité

Si tu penses à la Vaillante Mirage, c’est normal, elle a été designée par Luc Donckerwolke ! Mais bon, vu qu’il a toujours admit que depuis qu’il adore les album de Michel Vaillant depuis qu’il est gamin et que ça a été une de ses sources d’inspirations pour sa carrière, la boucle continue à boucler…

greg
Invité

Ou bien aux Vaillantes Rush et Mistral GT, inspiree du concept car Espada.
Faut pas attendre de lui un minimum d’ honnetete et de bonne foi.

Francois
Invité

Pas mal pour une Audi rebadgée. 😀

MINI_Stig
Invité

Raté, le V12 et la boîte sont bien de chez Lambo. Rien à voir avec la Huracan.

greg
Invité

Le chassis en fibre de carbone est propre (moteur arriere longitunidal avec 4×4 en base propulsion), moteurs et boite sont egalement propres (le V12 est l’ ultime et derniere evolution du moteur maison)…Seuls certains composants electroniques et commandes viennent de chez Audi.
Et Ferrari fait de meme avec FCA, qui continue a les fournir en composants malgre la scission.

Will
Invité

Les jantes sont intéressantes car suivant la lumière on perçoit ou non les ronds, donc ça fait 2 styles en 1.
La voiture elle-même, bof comme dit dans le précédent poste.

SAM
Invité

Les 112 exemplaires déjà tous vendus?
S’il y a bien un label qui ne renie pas son design depuis des années c’est bien lambo …

Difficile de confondre leurs autos avec d’autres marques. A la revente celle là va bien partir.

De quoi inspirer Maserati pour une évocation de la Bora?

wpDiscuz