Accueil Audi FE ePrix de New York #2 2021 : Sam Bird fait rugir...

FE ePrix de New York #2 2021 : Sam Bird fait rugir le Jaguar

0
1
PARTAGER

Sam Bird s’impose à Brooklyn pour le deuxième ePrix de New York du weekend. Il prend aussi la tête du championnat de Formule E.

Deuxième levée du ePrix de New York un jour après le premier. En qualifications, la cata est pour Vergne qui ne peut boucler son tour lancé. Au contraire de Bird et Evans qui retrouvent des couleurs sur leurs Jaguar. Avec Wehrlein, Cassidy, Lotterer et Sette Camara, ils vont se disputer la super pole.

Bird est le plus rapide de cette super pole, devant Evans et Cassidy. Suivent Wehrlein, Sette Camara et Lotterer. Vainqueur hier, Günther et 23e, juste devant Vergne.

Départ

Bon départ de Bird, un peu moins de Evans qui va devoir défendre face à Cassidy. Ca passe. Mais, à l’arrière, Vergne est resté scotché sur la ligne. Voiture de sécurité. Ah pour une fois la direction de course n’a pas tardé à la sortir. On a droit à la Mini sur ce ePrix. La DS Techeetah de Vergne n’a même pas esquissé le moindre début de mouvement. C’est l’énorme catastrophe pour celui qui était remonté à la 3e place au championnat hier.

La course est relancée à 40 minutes et 1 tour de la fin. La Direction de course retire 3 kWh à la capacité de batterie utilisable suite au passage derrière la SC. Cela se touche dans le peloton et Rast a un souci avec son Audi visiblement. Abandon, ah non, il continue. Souci électronique ? Blomqvist reçoit un drive through pour sur-utilisation de sa puissance.

Ca y est, on a les premiers modes attaque qui sont déclenchés. Devant, c’est Sims, puis Lotterer un tour après pour se couvrir. Da Costa le fait un tour après et ressort, au chausse-pied, entre Lotterer et Sims. Combat entre Dennis et Mortara. C’est le pilote Venturi qui doit céder et même mettre la marche arrière. Dennis va peut être prendre une pénalité car il était battu.

35 minutes + 1 tour

Les deux leaders déclenchent leur mode attaque. Cassidy s’insert entre les deux. Mais Evans reprend rapidement la seconde place grâce aux 35 kW supplémentaires. Da Costa résiste bien à Sims qui a pourtant son mode attaque. En parlant de mode attaque, Buemi déclenche son second à 29 minutes du terme. C’est très tôt. Déjà hier c’était le cas.

Bird déclenche aussi son second mode attaque et ressort derrière son coéquipier Evans. Mais, avec la puissance supplémentaire, il le repasse avant le prochain virage. Cassidy passe Evans qui semble plus lent que Bird qui vole littéralement sur la piste (désolé).

25 minutes + 1 tour

Passé par Cassidy qui avait son premier mode attaque activé, Evans déclenche le sien (son second). Il va avoir 4 minutes pour repasser Cassidy et reprendre la 2de place. Cassidy semble en meilleure position avec encore un mode attaque à déclencher. Evans repasse Cassidy alors que Wehrlein et Lotterer, les deux pilotes Porsche, déclenchent leur seconde mode attaque.

Cassidy déclenche son deuxième mode attaque à 20 minutes et un tour de la fin. Il reste 3e mais doit désormais remonter sur Evans. Dans le top 10, tout le monde a déclenché les deux modes attaque requis. En plus d’être largement en tête, Bird a plus de batterie restante que ses deux poursuivants. Clairement un bon jour pour lui.

En prime, il a un fanboost, comme Da Costa, Di Grassi, Vandoorne et De Vries. Sims trouve enfin l’ouverture sur Sette Camara, pour la 7e place. Ah ben voilà, on trouvait qu’il s’était calmé depuis quelques courses. Di Grassi balance Buemi à la chicane. Cela faisait longtemps. Buemi qui était 9e se retrouve hors des points.

15 minutes + 1 tour

Bird peut faire d’une pierre deux coups en prenant la tête du championnat s’il l’emporte à New York. A deux ePrix de la fin de la saison, cela serait une bonne opération. Evans lui retient un peu Cassidy et Da Costa. Les deux Porsche commencent même à remonter sur eux.

A 12 minutes et un tour de la fin de la course, tout le monde devant est à 30% de batterie. 10 secondes de pénalité pour Di Grassi qui a ruiné la course de Buemi. Pas cher payé. Ca y est à 5 minutes de la fin, les deux Porsche ont ramarré Da Costa. Devant Bird a plus de 2 secondes d’écart sur un Evans sous pression.

On arrive dans la zone des 10% de batterie et il reste un peu plus de 3 minutes et 1 tour. Il va falloir que Bird calcule juste pour ne pas faire un tour de plus (de trop). Ah Evans a perdu sa 2de place et recule même 4e. Désormais il est sous la pression des Porsche. Il a visiblement un souci sur sa Jaguar. Wehrlein et Lotterer l’ont passé aussi. Evans est en mode « survie » pour conserver sa 6e place, mais Sims fond sur lui.

Dernier tour

Victoire de Bird sur les derniers pourcents de batterie autorisés. Il devance Cassidy et Da Costa. Wehrlein et Lotterer complètent le top 5. Pour Evans c’est la cata. La Jaguar finit en hoquetant. Il dégringole dans la hiérarchie et ne passe la ligne d’arrivée qu’au ralenti, hors du top 10.

On devrait avoir Sims 6e, Nato, Frinjs, Lynn et Günther. Di Grassi finit 14e derrière Evans 13.

En fait, Evans a touché à l’arrière gauche et a abîmé sa direction. La voiture a fini sur trois roues en fait. Dommage pour le pilote Jaguar.

PosPilote
1Sam Bird
2Nick Cassidy
3Antonio Felix Da Costa
4Pascal Wehrlein
5André Lotterer
6Alex Sims
7Norman Nato
8Robert Frinjs
9Alex Lynn
10Maximilian Günther

Classement pilotes du championnat Formule E 2021

Sam Bird prend les commandes du championnat alors qu’il ne reste que deux ePrix à courir. Ce sera un double rendez-vous à Londres sur le circuit ExCel. Il est sur un dock comme à Brooklyn, avec la particularité d’être à la fois extérieur et intérieur.

Rien n’est joué mathématiquement et on devrait avoir un titre pilote qui se jouera à la dernière course. Da Costa s’est replacé pour se succéder à lui même.

PosDriverTeamPoints
1Sam BIRDJAGUAR RACING81
2António FélixDS TECHEETAH76
3Robin FRIJNSENVISION VIRGIN RACING76
4Edoardo MORTARAROKIT VENTURI RACING72
5Nick CASSIDYENVISION VIRGIN RACING70
6Jean-Éric VERGNEDS TECHEETAH68
7René RASTAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER61
8Mitch EVANSJAGUAR RACING50
9Pascal WEHRLEINTAG HEUER PORSCHE FORMULA E TEAM50
10Nyck DE VRIESMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM59

Illustration : Jaguar Racing

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "FE ePrix de New York #2 2021 : Sam Bird fait rugir le Jaguar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Moi.
Invité

Une course à l’image de ce que est la FE, chiante à mourrir.
Ça se suit comme un petit train puisqu’il est impossible de doubler vu l’étroitesse de la piste, ou alors il faut y aller façon WTCR au risque de plier la voiture faite de carton..

Un tracé sans intérêt, un cadre de rêve…ou pas.(la course aurait pu être sur le port du Havre que ce serait revenu au même…)

wpDiscuz