Accueil Constructeurs chinois Le Skywell ET5 devient Elaris Beo en Allemagne

Le Skywell ET5 devient Elaris Beo en Allemagne

0
7
PARTAGER
Elaris Beo (2021)

La start-up allemande Elaris continue à enrichir son offre de modèles électriques en provenance de Chine. Voici donc le SUV électrique Skywell ET5, renommé Elaris Beo. Il est pour le moment uniquement vendu en Allemagne, où les modèles de la start-up sont distribués et entretenus par Euromaster.

  • 4ème modèle proposé par Elaris
  • Produit par le chinois Skywell

Au début du mois de mai, Elaris et Euromaster signaient un partenariat pour la distribution, et l’entretien, des modèles électriques de la start-up Elaris. Le lancement du partenariat se fait à l’occasion de l’arrivée d’un nouveau modèle, le SUV Beo. Comme le reste de la gamme, il ne s’agit pas d’une production maison par Elaris, mais d’un SUV chinois importé, et doté d’un nouveau logo. C’est ici le Skywell ET5 qui se prête à l’opération, un modèle présenté voici un an, et tout juste commercialisé en Chine.

Il s’agit d’un SUV au design très conventionnel, long de 4m698 et large de 1m908. Doté d’un moteur de 150 km / 204 ch, il reçoit une batterie de 72 kWh, et il est homologué avec une autonomie de 460 km en cycle WLTP. La vitesse maximale de cet engin de 1920 kg est limitée à 150 km/h. Une seule version est proposée, avec les écrans de 12,3 et 12,8 pouces, le toit panoramique, la sellerie cuir, le siège conducteur à réglages électriques, sièges avant chauffants, accès / démarrage sans clef, éclairage d’ambiance… Equipement relativement complet donc, associé une garantie générale minimale de 2 ans et une garantie de 8 ans / 150 000 km sur la batterie.

Reste le prix. Il est annoncé à 49 900 € (hors aides, 41 330 € avec celles en cours outre-Rhin). Sur le marché allemand, c’est plus cher qu’un Volkswagen ID.4 ou un Skoda Enyaq iV en versions moteur 150 kW / batterie 77 kWh (44 900 €)…

Notre avis, par leblogauto.com

On peut s’étonner de la composition de la gamme de Elaris. Outre cet ET5, le catalogue comporte en effet la Zhidou, ainsi que les Finn et Leo fournies par Dorcen. D’une part Zhidou a officiellement fait faillite en 2019. D’autre part Dorcen semble être devenu un « constructeur zombie » (pas officiellement mort, mais qui ne produit et vend plus de voitures en Chine) depuis la faillite de Zotye, dont les modèles servaient de base et qui exploitait l’usine… Le Skywell ET5 fera-t-il mieux ? Vu son positionnement prix, on peut en douter.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Le Skywell ET5 devient Elaris Beo en Allemagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Emmanuel
Invité

Je sais bien que les importations provenant de Chine sont taxées, mais un SUV chinois vendu avec un garantie minimaliste (2 ans) plus cher qu’un ID4 VW équivalent
Il va falloir y croire très fort pour en vendre …

Mines
Invité

avec les mêmes équipements ,id 4 est à plus 60kE

Mathieu
Invité

Déjà que les allemands ont du mal à acheter autre chose que allemand, alors du chinois…

SGL
Invité

J’ai peur qu’ils changent d’avis…

zafira500
Invité

@Mathieu
Bah, il feront comme n’importe quel consommateur : il croiront qu’ils achètent de la « Deutsch Qualität ».

zeboss
Invité

Bonne chance aux acheteurs de constructeurs zombie chinois,
en espérant que ce s constructeurs aurant eu l’idée de mettre des éléments génériques dans leur fabrication, histoire d’espérer retrouver des pièces détachées basiques.; Sinon ça coute quoi une Elaris Beon sur un parking

gilles
Invité

Une batterie de 72 kWh, un poids de presque 2 T et un physique d’armoire normande, sur autoroute l’autonomie doit fondre comme neige au soleil et doit être très loin des 460 km!

wpDiscuz