Accueil F1 GP Styrie 2021 – course : Max Verstappen en patron

GP Styrie 2021 – course : Max Verstappen en patron

0
14
PARTAGER
Verstappen

Les temps sont-ils en train de changer ? Max Verstappen enchaîne les victoires et n’est plus très loin de faire le break sur Lewis Hamilton, qui semble impuissant pour le moment.

Bottas, 2e temps devant Hamilton, part finalement 5e suite à la pénalité reçue après son « salto » dans les stands. Quant à Yuki Tsunoda, il a également écopé d’une pénalité de 3 places après avoir gêné Bottas dans un tour rapide pendant les qualifications.

Verstappen et les Mercedes s’élancent en mediums, le reste du top 10 en tendres. Peut-on attendre quelques surprises au départ ?

Départ et premiers tours

Verstappen garde le meilleur sur Hamilton. Norris est P3 alors que Leclerc a totalement manqué son envol. C’est serré entre Gasly et Leclerc, qui se touchent ! Gasly crève.

AU 2e virage, accrochage entre Giovinazi, Latifi et Gasly ! Le monégasque doit passer aux stands avec un aileron abîmé et Gasly est dernier !

Stroll est 6e, Alonso 7e, Ricciardo est P9 !

Tours 10/11

Verstappen caracole en tête, il compte plus de 2″5 sur Hamilton. Derrière, Perez puis Bottas doublent Norris. Ricciardo est retombé en 13e position juste devant Ocon. Leclerc, chaussé en durs, est 18e à déjà presque 40 secondes.

Tours 13

Alonso, 7e, emmène un train composé de Russell, Tsunoda et Sainz et Vettel. On évolue déjà à une trentaine de secondes de Verstappen.

Tour 17

Pas grand chose en piste. Verstappen compte 3″7 d’avance sur Hamilton et Perez, 3e, en compte 3″5 sur Bottas. Red Bull a la course à sa main.

George Russell est proche d’Alonso, avec le DRS, mais son ingénieur le met en garde sur la fiabilité de la voiture. Sous-entendu, il ne faut pas trop coller l’Alpine…..frustrant. Cependant, l’anglais est en médiums et donc bien placé stratégiquement.

Tour 19

Giovinazzi met la pression sur Ocon qui a décidément bien du mal.

Pour sa part, Hamilton se plaint de ses pneus.

Tour 21

Bataille âpre entre Mazepin et Mick Schumacher sur les deux gros freinages des virages 2/3. Le jeune allemand prend le dessus mais c’est tendu, Gunther Steiner doit apprécier !

Tour 23

Bottas hausse le rythme et commence à revenir sur Perez. Verstappen claque le meilleur tour en piste, arrêt imminent ?

Leclerc poursuit a remontée, le voilà 14e à seulement 10″ d’Alonso. Beau dépassement sur Ocon au tour 25.

Tours 25/26

Grosse glissade d’Hamilton à la sortie du virage 3, il a failli la perdre ! L’écart a dépassé les 5″ avec Verstappen.

Russell aux stands. Non, le pit stop s’éternise, c’est le retour de la roue bloquée chez Williams ! En fait, le souci vient de débris coinçés dans le ponton. Son début de course réussi est gâché.

Bottas est à quasiment 1″ de Perez.

Tours 27/30

Perez aux stands. 4″8, c’est long et pas seulement à cause des règles FIA. Une opportunité pour Bottas de passer 3e ?

ça s’anime. Bottas aux stands, en 2″6. Le finlandais repart devant le Mexicain.

Hamilton suit. Excellent arrêt en 2″2.

Verstappen stoppe le tour suivant, en 2″. Il repart logiquement devant Hamilton à 5″. Les hard sont de mise.

Tour 31

Après cette salve d’arrets, nous avons:

  1. Verstappen 2. Hamilton 3. Norris (pas arrêté) 4. Bottas 5. Perez 6. Sainz (pas arrêté) 7. Raikkonen (pas arrêté) 8. Ricciardo (pas arrêté) 9. Leclerc (bien revenu) 10. Ocon (pas arrêté) puis Stroll, Alonso et Tsunoda.

Pit de Norris au tour 32, il repart juste derrière Ricciardo qui s’écharpe avec Raikkonen. L’australien passe le finlandais.

Tour 33

Hamilton hausse le rythme. Meilleur tour. Histoire de pousser en durs avant de tenter un 2e pit ? Perez est à 20″ de l’anglais. Quelques tours encore pour se couvrir et la stratégie pourrait réussir. Mais Red Bull n’est pas naïf…

Mi-course

Verstappen hausse aussi son rythme. C’est le jeu du chat et de la souris. Hamilton demande s’il faut gérer davantage les pneus, le fameux plan B est clairement en discussion. Mais l’effet de surprise marchera moins…

Derrière, une bagarre se profile entre les McLaren et Leclerc.

Tours 37-39

Ricciardo va tenter l’overcut sur Raikkonen qui s’arrête aux stands. L’australien ne s’attendait sans doute pas à guerroyer avec une Alfa.

Leclerc passe aux mediums. Il repart 14e derrière Kimi et devant Ocon.

Abandon de Russell. Rageant.

Tour 42

Leclerc et Raikkonen en bataille. Le finlandais résiste bien et se relance mieux à la sortie du virage 2, mais le monégasque prend le dessus au 2e DRS. Un petit contact a même lieu, car Leclerc s’est légèrement rabattu sur la droite en refermant la porte à Raikkonen, dont l’aileron a été touché.

Ricciardo s’arrête, il repart derrière Ocon en 15e place.

Sainz a bien managé les pneus et repart 7e après son arrêt.

Tour 45/46

Bataille Stroll/Sainz. L’espagnol ressort mieux du virage 2 et passe, P6.

Leclerc fait un « dive bomb » au virage 2 et passe Giovinazzi, P11. Il est à 3″ de Vettel.

Aux 2/3 du GP, Verstappen maîtrise Hamilton avec plus de 6″ d’avance. Bottas est à 22″ de son équipier, avec Perez qui désormais le rattrape. Norris P5 et Sainz P6 sont esseulés. Stroll emmène un train avec Alonso, Tsunoda, Vettel et Leclerc. Le monégasque double son ancien équipier au tour 50 en profitant d’un blocage de roues de l’allemand au freinage.

Tour 53

Mercedes ne va visiblement pas tenter le 2e stop, l’ingénieur dit à Hamilton qu’il a 20 tours à faire… De son côté, Verstappen s’inquiète de sa pédale de freins.

Tour 54

Verstappen va infliger un tour de retard à Norris, 5e ! Le resserrement des écarts ce n’est pas encore pour maintenant.

Leclerc en bataille avec Tsunoda, le monégasque anime la fin de course. Il a tenté un dépassement par l’extérieur au virage 3, mais a bloqué ses roues.

Tours 55/56

Leclerc a réussi à passer Tsunoda en le décroisant au même virage que tout à l’heure, et il revient sur Alonso.

2e arrêt de Perez, Bottas va-t-il l’imiter ?

Leclerc fait l’extérieur à Alonso sur le freinage du virage 3 mais c’est pas passé loin de l’accrochage. Le monégasque est 8e.

Tour 57

Meilleur tour de Perez.

Tours 59/60

Leclerc est déchaîné. Il est dans l’aspi de Stroll. De son côté, Perez a repris plus de 2″ à Bottas en 1 seul tour.

Et Leclerc fait le gros freinage à Stroll au virage 2. Superbe.

10 derniers tours

Verstappen compte 10″ sur Hamilton, résigné. Perez continue de grignoter sur Bottas, il est à 11″6 alors qu’il reste moins de 10 tours à parcourir.

Le pneu arrière droit de Bottas subit un sacré blistering, alors que les nuages se font menaçant sur Spielberg.k

Vettel, Raikkonen et Ricciardo en bataille pour la p11. Dur dur pour les anciens. Mais Bottas leur revient dessus et les drapeaux bleus vont s’agiter.

68e tour, Raikkonen talonne Vettel. Et il passe au DRS au virage 3. Largué en qualifs, Iceman a encore de beaux restes en course.

69e tour: Perez n’est plus qu’à 3″7 de Bottas ! Et Hamilton s’arrête aux stands, histoire d’aller chercher le point du meilleur tour.

Dernier tour ! Perez est presque dans la zone DRS. Non, Bottas tient bon et sauve son podium.

Résultats

Victoire de Max Verstappen, sa 14e et sa 3e sur ce circuit, quelle domination ! « La voiture était en feu aujourd’hui » dixit Max. Hamilton n’a rien pu faire (si ce n’est tenter un 2e arrêt plus tôt ?) et peut maintenant s’inquiéter du « gap » qui existe entre la Red Bull et la Mercedes en rythme de course. Il décroche au passage sa 43e seconde place, égalant le record de Michael Schumacher. Bottas termine 3e juste devant Perez qui assure de gros points.

Lando Norris, « meilleur des autres », est 5e devant les Ferrari de Sainz et de Leclerc, pilote du jour, qui est bien remonté après l’incident du 1er tour. Lance Stroll est 8e, devant Alonso, encore solide pour Alpine et Tsunoda qui complètent le top 10.

Classements

Avec 156 points contre 138 à Hamilton, Verstappen fait un « petit » break et peut se montrer confiant, avec une 2e course dès la semaine prochaine sur le circuit du Red Bull Ring qui a montré la supériorité manifeste de la Red Bull. Si Hamilton n’inverse pas la tendance dès le prochain GP ou à Silverstone, la situation deviendra très compliquée. Perez (96 points) devance toujours Norris (86 pts) et Bottas (74 points).

Aux constructeurs, break également de Red Bull qui compte désormais 252 points contre 212 à Mercedes, soit presque un doublé d’avance. Grace à Norris, McLaren (120 points) reste devant Ferrari (108 points).

Prochaine course dès la semaine prochaine sur le Red Bull Ring, cette fois-ci pour le grand prix d’Autriche.

 

 

 

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "GP Styrie 2021 – course : Max Verstappen en patron"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Béret vert
Invité

La meute du web attendait Ferrari et Renault en 2021
C’est pas de chance

zafira500
Invité

Parles pas trop vite. Certains dans le paddock commencent à se poser des questions sur le moteur Honda de ton écurie favorite.
https://fr.motorsport.com/f1/news/wolff-bizarre-agacement-red-bull-moteur-honda/6613764/
Après l’affaire de l’unité moteur de Ferrari, l’affaire Honda?

Zak
Invité

Il n’y pas d’affaire Honda. Red Bull utilise une nouvelle huile moteur ExxonMobil homologuée par la FiA depuis le GP de France.

Yorgle
Invité

Il me semblait que c’était plutôt le contraire (au moins pour Ferrari), vu la saison 2020 déplorable.

Thomas
Invité

Ca brille côté Japon, entre Honda en F1, et Toyota en WRC 😉

Twin Spark
Invité

La supériorité de Redbull/Max sur Mercedes/Lewis devient manifeste. Sans les coups de chance incroyables et répétés dont Lewis a bénéficié en début de championnat, cette supériorité serait bien plus visible au classement.

Max est selon moi très supérieur à Lewis, pilote surestimé grâce à sa voiture et une équipe qui le couve. . Par exemple, Max n’a commis aucune erreur cette année, contrairement à Lewis qui fait une erreur de débutant en France qui lui coûte 25 points…

Thibaut Emme
Admin

C’est à Baku l’erreur non ? Bouton appuyé au départ à 3 tours de la fin et tout droit.

Twin Spark
Invité

Oui Bakou. Désolé pour le lapsus

Thibaut Emme
Admin
Hamilton et Mercedes font des « boulettes » que l’on n’avait plus vu depuis 2016 en gros. Quand il y avait Rosberg à hauteur de Lewis. Après, il faut voir les stratégies. Mercedes a indiqué s’être déjà tourné vers 2022. La W12 va évoluer, mais les évolutions sont déjà développées et prévues. Donc, il faut espérer, pour eux, que cela suffise. Mais, Red Bull s’est-il déjà tourné vers 2022 ou reste-t-il encore sur 2021 pour décrocher au moins un titre ? Si c’est le cas, l’addition pourrait se payer en 2022. La « faute » de Mercedes, selon moi, est de n’avoir pas anticipé… Lire la suite >>
Twin Spark
Invité
C’est vrai que Mercedes a sous-estimé l’apport de Perez. Mais comment leur jeter la pierre ? On pouvait aussi penser que Gasly serait un bon second et ça n’a pas été le cas. La véritable erreur de Mercedes – et j’en reviens toujours là – c’est de donner trop de pouvoir à Lewis alors qu’il n’est pas le super pilote qu’on prétend. C’est pourquoi je rappelle les erreurs qu’il commet et que max ne fait pas : la soi disant erreur de bouton à Bakou, la sortie de piste en Italie (qui aurait dû lui coûter très cher)… Mercedes pense… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Il y a une différence entre un Pierre Gasly avec 1 saison et à qui on imposait de tester des réglages pour Verstappen, et un Checo Perez qui a 200 GP au compteur et a montré sa rapidité et surtout sa science de la course tactique partout où il est passé, même chez Racing Point (Mercedes rose). J’en suis à me demander si le fait d’avoir atteint les 7 titres de Schumacher n’a pas un peu sorti Lewis de sa concentration. Du côté de Red Bull, Newey et son équipe ont trouvé un moyen de générer plus d’appui sans charger… Lire la suite >>
Yorgle
Invité

Je note que Max + RB sont supérieurs à Hamilton + Mercedes. RB a surtout de très bons stratèges.
A noter la superbe course des Ferrari!!!
Et encore une superbe course de Norris!
Aussi à noter, McLaren la pleureuse: à Bakou: « ouin ouin Tsunoda il allait trop vite (sous drapeau jaune) », Masi: « oui, mais tout le monde allait trop vite », McLaren: « ouin ouin, oui mais Tsunoda ca se voyait plus »
Et pour la galipette de Bottas : »ouin ouin c’est ridicule, il aurait pu faucher nos gars » et on met la pression sur Masi pour taper sur Bottas.

Zak
Invité

Pression sur Mercédès : il faut savoir que sur l’ordre de son écurie, Bottas a été invité à tester un démarrage en 2ème afin de gagner du temps lors des changements de pneus. Il n’agit pas d’une maladresse de Valtteri…

wpDiscuz