Accueil Skoda Skoda Kodiaq 2021 : restylage de rigueur

Skoda Kodiaq 2021 : restylage de rigueur

0
3
PARTAGER
Skoda

4 ans après son lancement, le SUV Skoda Kodiaq bénéficie de l’incontournable mise à jour.

Sans faire trop de vagues mais avec des produits bien finis, familiaux et pratiques, exploitant à bon escient la synérgie du groupe VW, Skoda continue sa croissance. Le SUV Skoda Kodiaq rencontre un certain succès depuis son lancement, avec plus de 88.000 ventes européennes en 2019 et même près de 70.000 en 2020 malgré le contexte. D’ailleurs, de nouvelles lignes de production s’installent en Chine, en Inde et en Russie, signe d’une demande toujours forte. Il était donc temps de rafraîchir le modèle dans un secteur très concurrentiel et où l’équipement peut vite se retrouver daté.

Plus gracieux

Le design évolue à dose homéopathique, avec une face avant légèrement adoucie. C’est surtout sur les finitions Active, Ambition et Style, dotées de détails en aluminium, que l’on pourra apprécier le gain en finesse du SUV tchèque. Le Kodiaq à l’origine présente en effet des lignes très acérées et anguleuses qui risquent de vieillir très vite. Le restylage propose une calandre un peu plus travaillée, avec des optiques principaux redessinés, des optiques secondaires plus creusés, une prise d’air et une lame de spoiler brillante plus dynamiques ainsi qu’une calandre aux contours légèrement plus hexagonaux et plus droite, renforçant l’aspect massif du SUV, lequel peut embarquer désormais des jantes de 20 pouces. A l’arrière aussi, les évolutions sont infinitésimales avec un remodelage des optiques et du pare-choc. Le SUV dispose de phares à LED de série et, pour la première fois, il peut être équipé de phares Matrix LED.

Mise à jour mécanique et équipement enrichi

A l’intérieur, le Kodiaq s’égaye un peu plus avec de nouvelles bandes décoratives et des surpiqures supplémentaires. L’amélioration porte surtout sur le confort et l’équipement, avec l’apparition en option des sièges ergonomiques en cuir perforé au réglage électrique multidirectionnel, ventilation et fonction de massage, une amélioration du système sono et un Digital Cockpit avec écran de 10,25 pouces, disponible de série dès le niveau de finition Style. Les conducteurs de la version RS et SPORTLINE ont la possibilité d’un affichage supplémentaire, la disposition Sport. Les systèmes d’assistance recoivent une version améliorée du Crew Protect Assist. Cette nouvelle variante dispose de capteurs radar supplémentaires à l’arrière pour réagir aux véhicules qui présentent un risque de collision arrière.

Le Kodiaq bénéficie enfin de la nouvelle gamme de moteurs Evo du groupe Volkwagen.  Le 1.5 TSI de 150 ch fait office d’entrée de gamme, avec une boîte manuelle 6 et la traction avant. A partir du 2.0 TSI d’une puissance de 190 ch, ainsi que pour le 2.0 TDI de 200 chevaux, on dispose d’office de la boîte DSG 7 et de la transmission intégrale (option au choix sur le TDI de 150 chevaux), le tout étant issu de la dernière génération EVO de Volkswagen Group. Le modèle RS profite quant à lui du tout dernier 2.0 TSI de 245 chevaux, associé à la nouvelle boîte DSG à 7 rapports plus légère de 5,2 kg.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Skoda Kodiaq 2021 : restylage de rigueur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité
@Nicolas : je n’ai pas trop compris la remarque « . Le Kodiaq à l’origine présente en effet des lignes très acérées et anguleuses qui risquent de vieillir très vite ». J’aurais même tendance à dire le contraire quand je regarde une 155 ou une 166 d’ailleurs 🙂 (question de goûts) Et, je n’ai jamais lu pareille question sur un SUV qui commence par un 3 ou un 5 et finit après quelques zéros par un 8. Pourtant, en matière de lignes anguleuses et acérées… Cependant, le Kodiaq paraissait en effet vieillit et en décalage désormais avec les productions concurrentes. Jolie palette… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Le Kodiaq RS revient …. en essence avec l’abandon du Bitdi. On y a gagne en poids (gain de presque 50kg) mais on y perd en couple (500 vs 370nm)

Torvi
Invité

Comme pourrait dire Kadok : « SUV c’est caca »

Néanmoins, c’est un des moins moches et au meilleur rapport qualité prix du moment.

Dommage pour le bi-tdi, mais les ventes n’ont pas dû suivre.

wpDiscuz