Accueil Renault Fonderie MBF, menacée de fermeture : opération escargot

Fonderie MBF, menacée de fermeture : opération escargot

0
4
PARTAGER

Plus d’une centaine de salariés de l’équipementier automobile jurassien MBF ont organisé jeudi après-midi dans l’Ain une opération escargot afin de sensibiliser le public à la sauvegarde des emplois de leur entreprise menacée de fermeture.

Entre 13H00 et 15H00, le cortège a ralenti la circulation sur les deux voies de l’autoroute A404 de Pont-d’Ain jusqu’au péage de Saint-Martin-du-Fresnes, où les manifestants se sont rassemblés sans incident et temporairement devant les barrières d’un péage assurant la liaison avec l’A40.

« Argent public, maintien de l’emploi », « Localisez l’emploi en France », pouvait-on lire sur des pancartes de salariés qui répondaient jeudi à l’appel d’une intersyndicale CGT, Sud Industrie, CFDT et FO.

Contraindre Renault à ne pas sous-traiter en Espagne

« Nous souhaitons que l’Etat, actionnaire de Renault qui est un de nos deux clients principaux (avec le groupe PSA), contraigne le groupe à respecter ses engagements de production chez nous à Saint-Claude (Jura), au lieu de sous-traiter en Espagne », a déclaré à l’AFP, Nail Yalcin, porte-parole de l’intersyndicale de MBF Aluminium.

Les syndicats dénoncent le désengagement de PSA

Les syndicats dénoncent également le « désengagement » selon eux de PSA qui n’honorerait pas ses commandes à hauteur des volumes promis.

« Le combat que nous menons est légitime, juste, puisque nous nous battons pour la survie de MBF et le maintien de l’emploi dans un bassin fortement impacté par la désindustrialisation », a ajouté le responsable syndical de l’entreprise, premier employeur privé de la commune de Saint-Claude (Jura).

Prochaine audience le 27 avril

Placée en redressement judiciaire de puis novembre, la fonderie automobile MBF n’avait obtenu que quatre semaines de sursis, le 31 mars au tribunal de commerce de Dijon, jusqu’à la prochaine audience fixée au 27 avril.

Le tribunal avait pointé du doigt l’absence d’offre de reprise et jugé le plan de continuation de l’actuelle direction insuffisant. Selon le Conseil régional de Bourgogne- Franche-Comté, « trois potentiels repreneurs se sont fait connaître ces derniers jours ».

La collectivité votera ce lundi une « aide financière exceptionnelle permettant de verser les salaires d’avril », dans le but d' »éviter la liquidation judiciaire » lors de l’audience du lendemain.

Fonderie MBF Aluminium : 250 salariés permanents

Créée dans l’immédiat après-guerre, la fonderie MBF Aluminium emploie 250 salariés permanents (280 avec les intérimaires) à la production de carters de moteurs et d’éléments de boîtes de vitesse. Elle a déjà connu deux dépôts de bilan en 2007 et 2012 avant d’être reprise par ses actionnaires actuels, le groupe britannique CMV et un entrepreneur italien. Le 17 avril, plusieurs centaines d’habitants de Saint-Claude avaient manifesté leur soutien aux salariés jurassiens.

Elisabeth Studer avec AFP

 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Fonderie MBF, menacée de fermeture : opération escargot"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jtmix
Invité

Pauvre France, nous perdons toute notre industrie et savoir faire jour après jour, réveillons-nous mes chers patriotes.

Dom
Invité

Réveillons le gouvernement de Macron qui dort.
MBF Aluminium – dont Gianpero Colla détient 90 % du capital.
Les fermetures du serial Killer Colla:
Transrochette, (2007/2014)
Metaltemple Savoie : 2008/2013, reprise sous la dénomination de MT Technologie (2013/2015)
Métaltemple Beaud mécanique , ex Beaud mécanique (2008/2010)
Métaltemple Aquitaine ex Fumex (2009/2015)
GM&S à la Souterraine (2014/2016)

Dom
Invité

Un gouvernement et un président qui dorment , cela donne cela.
https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/09/18/organigramme-cmv-hd.jpg?width=1448&height=1150&width_format=pixel&height_format=pixel

A la reprise de MBF en 2012, G COLLA, par le biais de sa holding n’a investi qu’une somme de 50 000 €, alors que Peugeot et Renault ont accordé à MBF une avance non remboursable de 5 millions €.

Carbu
Invité

La question qui me semble se poser est : dans le cadre de l’électrification à marche forcée des voitures, qu’est-ce que cette entreprise peut continuer à apporter ? Les emplois ne seront garantis que si l’on y trouve une réponse.

wpDiscuz