Accueil Bio-carburants E85 : compatibilité élargie des boîtiers de conversion

E85 : compatibilité élargie des boîtiers de conversion

0
37
PARTAGER

Les boîtiers de conversion offrant la possibilité d’utiliser comme carburant le superéthanol E85 seront désormais accessibles aux véhicules de 15 CV et plus, ainsi qu’à ceux équipés de filtres à particules. Une autorisation découlant d’un arrêté qui entrera en vigueur le 1er avril prochain.

Boitiers de conversion : conditions d’homologation et installation élargies

L’arrêté élargit les conditions d’homologation et installation des dispositifs permettant de convertir les véhicules à motorisation essence en motorisation à carburant modulable essence/superéthanol E85, appelée plus communément Flex-Fuel.

Depuis 2017, les boîtiers de conversion étaient compatibles avec toutes les voitures essence Euro 3 minimum, compatibles SP95-E10, jusqu’à 14 CV.

Depuis 4 ans, près de 100 000 boîtiers ont ainsi été installés par deux entreprises du secteur, Flexfuel Energy Development et BioMotors, pour un prix de conversion avoisinant 1 000 euros.

9 véhicules sur 10 du parc essence désormais éligibles

Selon la filière productrice de superethanol, la décision rend désormais éligibles environ 9 véhicules du parc essence sur 10, soit la plupart de ceux immatriculés depuis 2001. Sont concernées les voitures particulières et camionnettes.

Essence et moteurs moins couteux

Cet agro-carburant contient 60% à 85% de bioéthanol (issu de la fermentation de betteraves ou céréales en France). Il est le moins onéreux de tous les carburants.

Si les motorisations Flex-fuel sont plus gourmandes, elles n’en demeurent pas moins restent moins chères au kilomètre qu’un moteur essence classique.

Elles permettent également de rouler au SP95-E10 si l’on ne trouve pas de superéthanol, distribué dans 2.305 stations-service en France.

Volumes de superéthanol consommés en hausse

Avantage non négligeable : moins émetteur de CO2 que les carburants fossiles, l’E85 est de ce fait moins taxé. Ce qui explique pourquoi ses volumes consommés ont augmenté de 4% en 2020, à plus de 350 millions de litres.

Parallèlement, les autres carburants routiers chutaient quant à eux de 15%, selon la Collective du bioéthanol (Association de la betterave et du sucre et Syndicat des producteurs d’alcool agricole).
Reste que le superéthanol E85 n’occupe encore qu’une place très minime au sein des différents types d’essence. Lesquelles sont elles-mêmes minoritaires face au gazole, qui représente les trois quarts du total du parc automobile français.

Notre avis, par leblogauto.com

Les constructeurs automobiles restent encore timides sur le sujet. Dacia ou Peugeot ont certes proposé quelques modèles flexfuel. Jaguar-Land Rover et bientôt Ford proposent quant à eux des modèles neufs compatibles.

Se pose également la question de savoir s’il est mauvais pour le moteur de lui faire ingérer de l’alcool en lieu et place des traditionnels SP95 et 98.

Certains conducteurs redoutent notamment que l’éthanol soit corrosif pour certains éléments du circuit de carburant. Et craignent parfois d’abîmer des durites ou encore les injecteurs.

Des essais ont été réalisés par ADINOV afin de voir si l’E85 était plus corrosif que le SP98. Le résultat de l’étude montre que les deux carburants ont des effets similaires. Si l’E85 attaque bien les durites … il ne le fait pas vraiment plus que le sans plomb …

L’éthanol peut potentiellement décaper le réservoir de ses impuretés et boucher potentiellement le filtre à carburant. Une variable à prendre en compte sur des voitures plus anciennes.

Le plus grand risque pour votre moteur : rouler en mélange pauvre, car la chaleur accrue fatigue beaucoup le coeur du moteur et les pièces les plus onéreuses telles que chemise, piston, segments …

D’où la nécessité d’être certain que son injection travaille comme il faut en envoyant suffisamment de carburant. Il faut donc que le calculateur envoie la bonne dose mais aussi que les injecteurs puissent être en mesure de délivrer cette dernière.

Reste que l’éthanol permet justement de rouler en mélange un peu plus pauvre car il chauffe moins les chambres de combustion.

Enfin, notons également que l’éthanol n’aime pas le froid, il brûle très moyennement dans ces conditions (sous 13 degrés il commence à éprouver quelques difficultés, contre -40° pour le SP). C’est pour cela que l’E85 tombe parfois à 70% en hiver dans les stations essence.

Ce carburant est moins adapté pour la France que le Brésil qui l’a adopté à 100% depuis de nombreuses années. Certains véhicules sont toutefois dotés de réchauffeurs de carburant qui peuvent palier en partie le problème.

Sources : AFP

A lire également :

. Superéthanol E85 : conso en hausse en 2020 malgré le COVID

. Bioéthanol : les boîtiers de conversion font exploser les ventes

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "E85 : compatibilité élargie des boîtiers de conversion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

On dit aussi que les moteurs à injection directe et turbo ne l’aiment pas trop.
Reste le plus gros problème : la garantie constructeur tombe. Certes elle est reprise par les fabricants de boitiers… encore faudra-t-il pouvoir la mettre en œuvre en cas de problème. Bonne chance à ceux qui essaieront.
Objectivement, ces boitiers de conversion ne sont pas une panacée. La valeur en occasion va très certainement être négativement impactée;
Il vaut mieux se tourner vers les modèles constructeurs Flex-fuel, et éviter de mélanger les différents carburants trop souvent.

amazon
Invité

ca fait 20 ans qu’au Brésil 100% des essences sont flexfuel. Et même souvent équipés en tri, flex+ GPL. Ford, Fiat, GM, PSA font des moteurs essence qui acceptent sans soucis.
mais peut être que les équipements de dépollution supplémentaires obligatoires en Europe font que le flexfuel devient pas fiable?

panama
Invité

Surtout les moteurs brésiliens sont adaptés dès leur fabrication au flex fuel, notamment au niveau injection.
Les boitiers EU « trompent » le calculateur d’injection pour envoyer plus de carburant. Si les injecteurs EU peuvent suivre !

amiral_sub
Invité

EUX (ils ont plusieurs)

Christophe
Invité

On dit E85 mais le pourcentage de 85 % n’est délivré qu’en été, au printemps et en automne il tombe à 75 % et même 65 % en plein hiver.

Christophe
Invité
Soit dit au passage, pour un urbain n’utilisant pas sa voiture pour les déplacements domicile-travail et donc déjà vertueux en terme de pollution (puisque la pollution est fonction de la pollution intrinsèque × le kilométrage parcouru), c’est une bien meilleure solution pour l’environnement de monter un kit E85 sur une voiture existante que de la remplacer par une électrique qui nécessitera une grosse batterie pour couvrir le besoin et donc polluera plus et sera à l’origine d’une grosse émission de CO2 que l’usage ne permettra jamais d’annuler. Il n’y a que les autodépendants pour vouloir faire croire que la voiture… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

je suis d’accord avec votre thèse. Ce carburant a des défauts , stabilité, dégats sur des pompes , mais il a des atouts pour des bénéfices tangibles en fonctionnement: rien que les odeurs du gaz échappement d’abord, moins de températures des culasses au travail, davantage de couple moteur dans les bas régimes qui sont ceux usités lorsqu’on respecte le code de la route.

fredditfre
Invité

Ford relance le E85 dans sa gamme en 2021 et cette fois tous les modèles qui proposent des moteurs essences sont concernés à commencer par le Puma dès juin jusqu’au Kuga en octobre. Et la garantie : c est Ford !

SGL
Invité

Peut-être une alternative au diesel pour beaucoup de gens !?

Polaris
Invité

… suspendue au maintien par l’Etat de la défiscalisation de ce carburant. Est-ce un bon calcul de long terme ? Ce ne serait pas la première fois que l’état favorise une orientation technique pour la massacrer quelques années plus tard (voir par ex. le DPE des bâtiments: gaz naturel favorisé et électricité massacrée avec la RT 2012, et exactement l’inverse avec la prochaine RE2020…)

wpDiscuz