Accueil Constructeurs Foxconn négocie avec VinFast pour un partenariat dans les VE

Foxconn négocie avec VinFast pour un partenariat dans les VE

0
0
PARTAGER

Le plus grand conglomérat du Vietnam, Vingroup, a déclaré en fin de semaine dernière que son unité automobile – VinFast – menait les premiers pourparlers avec le taïwanais Foxconn pour travailler de concert et que tout partenariat formé se concentrerait sur le développement de batteries et de pièces de voitures électriques.

Un secteur où les deux sociétés souhaitent se faire une place au soleil.

Foxconn propose d’acquérir des lignes de production de VE de VinFast

Foxconn a proposé d’acquérir des lignes de production de véhicules électriques appartenant à l’unité VinFast de Vingroup, ont indiqué deux sources proches du dossier.

Mais VinFast préfère un partenariat car il souhaite se démarquer en tant que constructeur automobile respectueux de l’environnement et souhaite conserver son activité VE, selon l’une des sources.
«Vingroup a reçu des propositions de Foxconn mais rien n’est encore concret. Le partenariat, le cas échéant, se concentrera sur le développement des batteries et des pièces de voiture électrique », a déclaré un porte-parole de Vingroup.
«Aucune décision de travailler ensemble pour produire des véhicules électriques n’a encore été prise.»

Foxconn veut devenir un fournisseur majeur de pièces et de services pour  VE

Le plus grand fabricant sous contrat et fournisseur d’Apple a affirmé son intention de devenir un fournisseur majeur de pièces et de services sur le marché mondial des véhicules électriques.

Ses ambitions menacent de bouleverser l’industrie, offrant à Apple et à d’autres acteurs non traditionnels un accès plus rapide à la concurrence sur le marché des véhicules.

VinFast : 1er constructeur automobile du Vietnam

VinFast est devenu le premier constructeur automobile national à part entière du Vietnam lorsque ses premiers modèles à essence construits sous son propre badge ont été mis en circulation en 2019.

La société a vendu environ 30 000 véhicules en 2020 et prévoit des ventes de plus de 45 000 pour 2021. Elle commencera à livrer les véhicules électriques produits dans son usine de la ville portuaire de Hai Phong d’ici décembre 2021.

VinFast, qui produit également des motos et des bus électriques, a déclaré ce mois-ci avoir mis en place une entreprise de batteries de véhicules électriques avec le taïwanais ProLogium.
Foxconn conclut de nombreux accords et partenariats

Cherchant à fournir des composants ou des services pour 10% des véhicules électriques dans le monde dès 2025, Foxconn a rapidement conclu un certain nombre de partenariats. L’un des plus importants est un accord avec Geely pour assurer une fabrication en sous-traitance d’autres constructeurs automobiles.

La société a également déclaré qu’elle travaillerait avec la start-up américaine Fisker pour produire plus de 250 000 véhicules par an à partir de la fin de 2023 et commencerait à construire des SUV pour le chinois Byton l’année prochaine.

Foxconn a créé une entreprise avec Fiat Chrysler (FCA) pour développer des véhicules électriques et des voitures connectées.

Foxcon : fabrication de VE dans le Wisconsin ou au Mexique

Le DG de Foxconn, Liu Young-way, a récemment déclaré que la société pourrait fabriquer des véhicules électriques dans son usine au Wisconsin. Une alternative au Mexique est envisagée.

Notre avis, par leblogauto.com

Foxconn compte bien rapidement se faire une place au soleil dans le secteur automobile. Et tout particulièrement des VE. Lui reste toutefois à conquérir la confiance des consommateurs. Défi dont il est conscient. Les partenariats qu’il conclut tout azimut devraient lui permettre de rassurer marchés et clients. Les actions de Foxconn auront ainsi progressé de 3,6% lundi après l’annonce de Vingroup.

Notons qu’en janvier dernier, Byton a reçu le support de Foxconn  pour se relancer après une mise en veille. L’entreprise spécialisée jusque-là dans les productions électroniques avait mis un 2eme pied dans le monde automobile. Le tout via un investissement de 163 millions d’euros, et une aide active à la mise en production avec la mise à disposition de ressources humaines ou industrielles.

Quelques semaines auparavant, un partenariat avait été mis en place avec FCA. En octobre 2020, l’entreprise taiwanaise avait dévoilé sa propre plateforme électrique annoncée à l’époque comme le « Android de l’automobile ».

Sources : Nikkei, Reuters

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz