Accueil F3 Juan Manuel Correa va reprendre le volant en F3

Juan Manuel Correa va reprendre le volant en F3

0
0
PARTAGER

L’Américain Juan Manuel Correa, blessé dans l’accident de Formule 2 qui a coûté la vie au Français Anthoine Hubert le 31 août 2019 à Spa-Francorchamps, reprendra le volant en F3 en 2021, selon un communiqué publié lundi.

Juan Manuel Correa de retour le 9 mai à Barcelone

Le pilote de 21 ans, en convalescence depuis cette date, disputera sa première course le 9 mai à Barcelone (Espagne), en ouverture du GP de Formule 1, avec la prestigieuse équipe française ART Grand Prix.

« Tout d’abord, je suis extrêmement heureux d’être de retour après ce que j’ai vécu, commente Correa, qui revient dans une catégorie inférieure à celle dans laquelle il évoluait en 2019. Je suis super reconnaissant envers ART Grand Prix, qu’ils croient en moi et en mon retour signifie beaucoup pour moi. »

F3 : première étape du retour

« La F3 est une année de transition, mon rêve est toujours d’atteindre la F1 et c’est la première étape de mon retour, poursuit celui qui était pilote de développement pour l’écurie Alfa Romeo avant son accident.

Mes objectifs sont encore loin, j’ai encore beaucoup de choses à faire, je n’ai pas piloté de voiture depuis un an et demi et la marge de progression est grande. J’entame cette saison avec l’esprit ouvert, je ne me mettrai pas de pression, je ferai de mon mieux, je ferai ce que j’aime et c’est déjà une victoire. »

ART Grand Prix fière de lui donner l’opportunité de revenir

« Juan Manuel est un modèle de bravoure et de ténacité et ART Grand Prix est fière de lui donner l’opportunité de revenir à la compétition, ajoute le dirigeant de l’équipe, Sébastien Philippe. Juan Manuel est extrêmement fort mentalement, il se bat encore pour être en pleine forme et il est affamé. (…) Nous souhaitons l’accompagner pour reprendre sa carrière et l’aider à gravir de nouveau les échelons. »

Correa, dont la monoplace a percuté de plein fouet celle d’Hubert, a subi une vingtaine de fractures aux deux jambes et aux pieds, à deux vertèbres, ainsi que des dommages aux poumons. L’Américain d’origine équatorienne a passé deux semaines dans un coma artificiel et a été opéré à 25 reprises, après avoir risqué l’amputation de sa jambe droite.

Après des mois en fauteuil roulant, il est désormais capable de parcourir de courtes distance en marchant sans aide et des distances plus longues grâce à des béquilles.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz