Accueil Hydrogène Avec Plug Power, Renault change de partenaire dans le H2

Avec Plug Power, Renault change de partenaire dans le H2

0
27
PARTAGER

Jusqu’à présent, Renault était associé avec le Français Symbio (Michelin) pour les véhicules à pile à combustible à hydrogène. Plug Power est le nouveau partenaire.

Boulogne-Billancourt, le 12 janvier 2021. Le Groupe Renault, acteur majeur de l’industrie automobile, et Plug Power Inc. (NASDAQ : PLUG), leader mondial des systèmes de piles à combustible et des services liés à l’hydrogène, annoncent la signature d’un protocole d’accord (MOU ou Memorandum Of Understanding) pour la création d’une coentreprise à 50/50, implantée en France, d’ici la fin du premier semestre 2021.

Ce partenariat stratégique permettra au Groupe Renault et à Plug Power de se positionner dans les années à venir en Europe comme des acteurs de premier plan tant sur la R&D, la transformation, la fabrication, la commercialisation de véhicules à hydrogène, que sur l’offre de services associés à cette activité. Cette coentreprise accompagnera la très forte croissance du marché des véhicules utilitaires, des taxis et du transport commercial de personnes, fonctionnant avec une pile à combustible.

Un centre de développement en France, ainsi que la production

Dans le détail, la coentreprise bénéficiera de l’expérience et des parts de marché de Renault dans le véhicule utilitaire, mais aussi le véhicule électrique (pour rappel un véhicule à pile à combustible hydrogène est un VE). Plug Power a plus de 20 ans d’expérience dans les PàC. Le groupe américain est également un leader technologique dans les solutions d’hydrogène vert par électrolyse, l’une des pistes pour faire accepter le H2 comme solution « propre ». Pour rappel, pour l’instant plus de 95% de l’hydrogène mondial est obtenu à partir d’une source fossile.

La coentreprise proposera bientôt des véhicules utilitaires légers utilisant une PàC comme source de l’énergie électrique motrice. Un « centre d’excellence pour le développement de la technologie des piles à combustible et des véhicules utilitaires légers à hydrogène » sera créé en France. Les premiers véhicules qui passeront à l’hydrogène avec ce nouveau partenariat seront Trafic et Master.

La production des piles à combustible se fera en France, intégrée verticalement sur un site de production Renault. Reste à savoir lequel car le Trafic est fait en Normandie à Sandouville, le Master à Batilly en Loraine. A moins que deux sites soient choisis (pas d’information à ce stade). Une bonne nouvelle pour l’emploi de l’industrie automobile en France.

Un écosystème complet pour les clients entreprises

A la vente, Renault et Power Plug proposeront les véhicules, mais aussi les stations de recharge, l’approvisionnement en hydrogène, ainsi qu’une offre complète de services pour la clientèle.

La joint-venture débutera la commercialisation de véhicules utilitaires légers à piles à combustible à travers le déploiement de flottes pilotes en Europe courant 2021 ajoute Renault dans son communiqué.

Pas « d’Airbus de l’hydrogène »

Jusqu’à présent, le partenaire de Renault dans l’hydrogène était Symbio (groupe Michelin). Ce partenariat, qui produit notamment le Kangoo H2 va se poursuivre, mais Gilles Le Borgne annonce que « les nouveaux projets vont basculer dans le cadre de la joint venture avec Plug Power ». Le Master Z.E. H2 a été lancé avec Symbio, mais devrait donc rapidement basculer sur un modèle Plug Power.

Symbio de son côté a signé un accord avec le groupe PSA pour une coentreprise. Dès lors, il apparaissait comme impossible de poursuivre un partenariat serein avec le concurrent principal de PSA en Europe que les utilitaires légers, Renault.

Fut un temps où Renault et PSA s’entendaient pour développer et fabriquer des boîtes à vitesse, ou même le fameux V6 PRV (Peugeot Renault Volvo). Désormais, les alliances semblent impossibles. Dommage sans doute, car cela aurait donné plus de poids à une filière 100% française dans l’hydrogène.

Illustration : Renault/Plug Power

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Avec Plug Power, Renault change de partenaire dans le H2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

On commence par payer cher les réticences à l’hydrogène en France.
… Merci les grincheux !

amiral_sub
Invité

quel est l’éco système? où sont les clients? Où sont les stations services? en France et en Europe? il y a rien, la France n’est en retard sur rien

SGL
Invité

Aujourd’hui OUI, @amiral_sub, mais en 2025 ? en 2030 ?
On prend le bon chemin ?
Le reste du monde, va nous attendre ?
Déjà dans un premier temps, ça ne peut pas être pour les particuliers.

SGL
Invité

Tant mieux @Thibaut, espérons !
Mais la Corée caracole en tête suivie par les USA et le Japon et … forcément la Chine (dans quel domaine ils ne sont pas .)
Bientôt l’Inde et la Russie (dérivées de leurs programmes militaires) .

Mwouais
Invité

Reconnaissons que tant la Chine, le Japon, l’Allemagne ou la France indiquent tous aller vers l’hydrogene. C’en est étonnant.

Jean-Pierre
Invité

L’hydrogène, pour quoi faire? Les batteries suffisent pour l’utilitaire léger. L’hydrogène peut-être pour les camions routiers longues distances. Par contre c’est une bonne solution pour le maritime et l’aviation.

bzep
Invité

Peut-être pour l’instant… ?

SGL
Invité

Oui effectivement @Jean-Pierre, je crois que c’est une connerie l’hydrogène pour l’instant (comme le dit si bien @ bzep) pour l’automobile… Sauf après 2030 et pour les gros véhicules de plus de 2 tonnes… Et il y en a pas mal, alors pourquoi pas des démonstrateurs en petite série dès 2025 !?

Jean-Pierre
Invité

Imaginez les batteries qu’on aura en 2030…

SGL
Invité

Oui, d’accord, théoriquement, s’il n’y a pas de pénurie des matériaux… la PAC H2 pourrait voir son prix être divisé par dix !
Et l’hydrogène devrait devenir meilleur marcher d’ici 2030 !?
Pour ce qui est gros, lourd + recharge rapide… Comme pour les camions, l’hydrogène pourrait avoir des gros avantages même face à des batteries aux performances doublées !

amazon
Invité

il faudrait déjà qu’on arrive à produire du H2 avec une quantité d’énergie suffisamment faible pour qu’il y ait un intérêt environnemental. outre la production du H2, il y a le stockage intermédiaire, la distribution et le stockage dans le réservoir qui restent très onéreux, et le rendement de la PAC qui est mauvais.

En comparaison, le stockage dans les batteries est facile et le rendement de l’électricité stocké en batterie est proche de 100%.

SGL
Invité

Oui, d’accord, @amazon, mais parfois les EnR produisent trop… Bon ça arrive très rarement aujourd’hui, mais si l’on multiplie par 5 la production des EnR avec des rendements les meilleures, il faudra bien trouver des astuces pour stocker en (immense) quantité de l’énergie.
L’hydrogène arrange beaucoup de choses, à nous, Européens à faire baisser les coûts et d’être compétitive face aux autres continents.

Emmanuel
Invité

en France, actuellement, UNE seule voiture hydrogène vendue à particulier. Toutes les autres à des entreprises (avec grosses subventions) ou des administrations !

Emmanuel
Invité

Non, il s’agissait d’un article sur un journal vu sur le comptoir d’une marchand de pièces détachées automobile, il y avait un article avec l’évolution des ventes de véhicules par motorisation et par marché.
100% des véhicules hydrogène étaient attribués aux professionnels, mais un astérisque indiquait qu’UN seul véhicule avait été acheté par un particulier. La marque n’était pas indiquée.
De mémoire le plus gros client était une compagnie de taxis.

SGL
Invité

Je comprends mieux la hausse de l’action PLUG POWER depuis 5 jours …de +92% !!!

Mwouais
Invité

Délits d’initiés ?

SAM
Invité

Ben ils ont un directeur de l’Alliance et ancien de Michelin qui pousse le Losange à se rapprocher de Michelin … puis Renault change.

Mwouais
Invité

Pour avoir une deuxième vision ?

(Ou pour renseigner discrètement Michelin du programme américain ?)

bzep
Invité
« Dommage sans doute, car cela aurait donné plus de poids à une filière 100% française dans l’hydrogène. » … Certes mais différentes stratégies et différents projets sont parfois, et souvent, source d’émulation. Ce que j’ai toujours trouvé formidable entre PSA et Renault c’est cette forme de différentiation qui les pousse vers « l’avant », finalement. C’est une richesse pour un « petit » (mais grand) pays comme le nôtre face à des mastodontes comme les USA ou la Chine. (Il en est de même dans la défense, le bâtiment, les Travaux Publics, la chimie, les équipementiers, l’espace, le naval, l’agro-alimentaire, le luxe Combien de champion… Lire la suite >>
amazon
Invité

Développement à moindre coût pour Renault, centre de R&D et usine (après).
on vise le Crédit Impôt Recherche il me semble.

Mais bizarre en effet de faire entrer un américain quand on aurait pu avoir un champion en France Symbio-Renault-Stellantis?

bzep
Invité

… Ou Alliance/Stellantis !

SGL
Invité

Oui façon PRV

SGL
Invité

Ou Française de mécanique

wpDiscuz