Accueil Ecologie Mobilize : le Renault EZ-1, descendant du Twizy

Mobilize : le Renault EZ-1, descendant du Twizy

0
37
PARTAGER

Avec son grand raout hier, la présentation du plan de Renaulution, le groupe Renault a aussi dévoilé un peu plus sa nouvelle marque, Mobilize.

Annoncée à la prise de fonction officielle de Luca de Meo, cette nouvelle marque (ou business unit selon le jargon officiel) « propose des services de mobilité, d’énergie et de données à d’autres marques et partenaires, en s’appuyant sur les meilleurs écosystèmes ouverts ».

Son objectif est ambitieux en termes de chiffre d’affaire puisque Luca de Meo lui a fixé de réaliser 20% des revenus du groupe d’ici 2030. Pour cela, elle regroupera différentes activités du groupe dans les solutions de mobilité, mais également une partie des locations et des financements des flottes d’entreprises.

MØBILIZE dédiée aux services de mobilité et d’énergie

Au-delà de cela, Mobilize doit, comme son nom le suggère, regarder et développer toutes les solutions de mobilité. Pas forcément les concevoir en interne, mais nouer des partenariat (racheter ?) avec des start-ups, ou non, dans le secteur de la mobilité et de l’énergie.

Grâce au réseau Renault très dense en France, Mobilize pourra proposer des services pour l’acquisition de véhicules de flotte (leasing, abonnement à l’usage, etc.), ainsi que des services d’entretien et de recyclage pour les flottes en autopartage. Tout un écosystème de logiciels (via Renault Software Factory, Software République et ses partenaires) sera également proposé pour optimiser les services d’autopartage et mieux répartir les véhicules en fonction de la demande client.

Surtout, Mobilize s’appuiera sur des véhicules dédiés pour ces services de mobilité. Dans les slides dévoilés hier, Renault a montré quatre véhicules électriques. Le premier est un petit véhicule urbain, le EZ-1 Prototype. Le second est le Dacia Spring, SUV urbain électrique dérivé du Renault K-ZE Chinois. Puis vient une berline, et enfin un fourgon électrique. Ce dernier est ce qui s’apparente à une version de série ou presque du prototype Renault EZ-Flex dévoilé lors de VivaTech 2019.

L’Ezoom Yi sino-française bientôt chez nous ?

Pour en revenir à la berline, elle existe déjà. C’est en fait une Ezoom Yi. Comment ? Vous ne connaissez pas Ezoom ? En fait, c’est une nouvelle marque électrique, fruit de la collaboration entre Jiangling et Renault (JMEV). Cette Ezoom Yi doit arriver en Chine tout prochainement.

4,67 m de long pour 1,83 de large et 1,48 de haut pour un empattement de 2,75 m. Côté puissance cela devrait rester modeste avec 150 ch environ et 350 à 400 km annoncés selon CarNewsChina.

Le Renault EZ-1 pour concurrencer le Citroën AMI

Mais, revenons-en au Renault EZ-1 Prototype. Pour l’instant, il faut se contenter de visuels plutôt alléchants. Plus qu’un Twizy (2 places l’une derrière l’autre), il semble plus un Citroën AMI à la sauce Renault. Il peut embarquer deux personnes en décalé, dans 2,3 m de long et une empreinte au sol minimisée.

L’EZ-1 ne renie pas pour autant son père, le Twizy puisqu’il reprend globalement sa silhouette. Il fait moins voiture que l’AMI. Les roues sont rejetées aux quatre coins pour maximiser la place intérieure dans le minimum d’encombrement, et il conserve pratiquement le profil du Twizy. En série, il devrait hélas perdre sa « chatoyance ». Il semble qu’il conserve le système de portières pivotantes du Twizy, mais fermées cette fois-ci. Un espace derrière les sièges devrait permettre un peu d’emport, mais pas d’accès extérieur à ce coffre.

Non disponible à la vente ?

Par contre, l’EZ-1 ne devrait pas être disponible à la vente aux particuliers. C’est « une nouvelle solution de mobilité urbaine conçue pour un usage partagé. Même sa commercialisation sera innovante : ses utilisateurs ne paieront que ce qu’ils utilisent, sur la base du temps ou du kilométrage. Connecté, le véhicule propose un accès sans clé et interagit avec ses utilisateurs via leur smartphone ».

Il est fabriqué avec 50% de matériaux recyclés et surtout, il propose un système d’échange de batterie ! Une façon de pouvoir l’utiliser en continu sans attendre que la batterie soit rechargée. Renault devrait en dévoiler plus sur cet échange qui se passera visiblement au niveau de « stations » des services d’autopartage déployés.

En fin de vie, Renault vise 95% de recyclage grâce aux installations de la Re-Factory de Flins. Comme l’AMI, ce EZ-1 devrait ne pas dépasser les 45 km/h et être accessible sans permis (enfin si, avec le BSR pour ceux nés après le 1er janvier 1988). Il devrait pouvoir parcourir 70 à 75 km sur une seule charge. La différence viendra de la disposition des batteries dans trois tiroirs pour un « quick drop ».

En revanche, attention. Le précédent AMI est là pour nous rappeler qu’entre le concept (voir l’AMI ONE Concept) et le véhicule de production, il peut y avoir un énorme fossé.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Mobilize : le Renault EZ-1, descendant du Twizy"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

L’AMI fait des émules ! 🙂
Pour faire moins de 30 km par jour, c’est idéal !
Mais vivement une version à 80kmh.

AXSPORT
Invité

Avez vous ENFIN acheté votre VE ?

wizz
Membre

les VE, c’est comme les conseils : toujours pour les autres…

SGL
Invité

Comme avec les donneurs de leçons !

SGL
Invité

Ma VE est le RER !
Mais il me semble que l’ais déjà dit ?

SGL
Invité

…après, pour une version éventuelle à la vente, se pose la question du prix !?
Il faudra que cela ne soit pas au-dessus de la Twizy…

Rowhider
Invité

Ils ont pensé qu’un véhicule pouvait aussi s’utiliser l’hiver cette fois: ils ont copiés les chinois avec leur copie de Twizy avec portières 🙂

SAM
Invité

Ah ben moi c’était vraiment la berline qui avait retenu mon attention! Je pensais à une Nissan méconnue.

SAM
Invité

Par contre sur l’image de ce lien, il y a un concept car Renault pas présenté hier :

https://investir-lesechos-fr.cdn.ampproject.org/i/s/investir.lesechos.fr/medias/2021/01/14/1943726_1610613572_renaulution-2021_1280x645.jpg

Qu’est c’est quoi? Une sedan? Un SUV Kadjar 2? Ils ont balancé pleins d’images qui mériteront des explications après. Car on veut aussi voir les intérieurs de ces autos.

versdemain
Invité

@SAM, sur votre photo, je voit :

– le nouveau logo dacia qui représente la fusion des entreprises lada+dacia (on dirait que le logo est écrit en cyrillique).

D’ailleurs c’est ambigu ,certain disent partage de techno, alors que la présentation de lada a été faite par le directeur de dacia, donc je vois bien fusion des entreprises avec direction commune.

– le label Mobilise, ok, mais peu fourni, cela a bien évolué le 14jan.

versdemain
Invité

suite photo…

– mais il y a une monoplace en bleu avec juste alpine (tel que dit l’année dernière). Alors que le 14jan on a vu le logo Renault+Alpine sur une voiture noire. Et il y a eu un changement de directeur entre temps !

– le logo Renault semble aussi « has been » et n’intègre pas le nouveau graphisme du 14jan. Donc la voiture derrière est peut-être « l’ancien nouveau projet Renault » avant l’été dernier ?

kevinvdl
Invité

ça semble être un sketch de mégane evision je pense.

J’ai l’impression d’avoir déjà vu cette image avant

SAM
Invité

JC Decaux doit faire la gueule. D’une part Renault se positionne en solution pour les collectivités territoriales… donc leurs autos comme les TER pourront porter les couleurs des collectivités qui financent les mobilités… d’autres part leurs autos peuvent porter de la pub en extérieur et proposer des contenus sponsorisés sur les écrans des planches de bord.

SAM
Invité

Et Bolloré.

wpDiscuz