Accueil BMW BMW simplifie sa gamme pour concentrer ses coûts sur les VE

BMW simplifie sa gamme pour concentrer ses coûts sur les VE

0
34
PARTAGER

BMW devra simplifier sa gamme pour notamment atteindre son objectif de hausse de sa marge opérationnelle. Comme l’indique le directeur financier du constructeur automobile allemand, Nicolas Peter, le passage des moteurs à combustion interne aux gammes de véhicules électriques entraînera de lourds investissements de la firme bavaroise.

Des VE moins rentables qui imposent de changer la stratégie de gamme

Comme l’explique Nicolas Peter, les véhicules électriques coûtent cher à développer et ne représentent qu’une petite partie des ventes à l’heure actuelle. Actuellement moins rentables que des modèles thermiques pour le constructeur, celui-ci se voit contraint de s’adapter et de « repenser la manière d’obtenir les meilleurs rendements ».

«C’est pourquoi l’investissement est si important. Nous devons trouver des moyens d’atteindre un niveau de coût différent, en particulier avec les cellules et les batteries », a-t-il déclaré.

Réduire la complexité pour réduire les coûts

Un autre moyen de réduire les coûts, selon le directeur financier de BMW, est de réduire la complexité des différentes versions et modèles.

Le constructeur automobile se lance désormais dans une campagne visant à réduire les variantes de moteur et les options pour différents véhicules, en supprimant les fonctionnalités peu utilisées et en révisant les logiciels pour se concentrer sur un moyen plus simple et plus efficace de construire des véhicules.

BMW veut également mettre l’accent sur le numérique

BMW souhaite également mettre l’accent sur le numérique. Se basant pour s’orienter dans ce sens sur les résultats de différents sondages laissant entendre que les deux tiers des consommateurs chinois sont prêts à passer à d’autres marques et produits si ceux-ci offraient une meilleure expérience numérique.

BMW capable de faire cavalier seul face aux investissements nécessaires

Le constructeur a par ailleurs ajouté que si une consolidation supplémentaire de l’industrie automobile est prévisible – les constructeurs devant faire face aux énormes investissements nécessaires pour l’électrification ainsi que la technologie de conduite autonome – il s’estime capable de gérer le changement sans aucune assistance externe. «Nous sommes convaincus que nous pouvons réussir seuls», a déclaré ainsi Nicolas Peter.

Notre avis, par leblogauto.com

Si la variété peut certes constituer le piment de la vie, l’époque d’une multitude de variations de style de carrosserie issues d’un même type de modèle ainsi que d’un assortiment d’options de moteur est peut-être révolue : désormais, les constructeurs automobiles concentrent leurs ressources pour affronter la – coûteuse – transition vers l’électrification.

Sources : Reuters, BMW

A lire également :

Subvention VE : les Länder de BMW et VW pour une poursuite

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "BMW simplifie sa gamme pour concentrer ses coûts sur les VE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Julien
Invité

Triste de voir un constructeur en train de mourir.. j’aimais beaucoup BMW

Antho
Invité

Mourir non, mais être racheté par des Chinois façon Volvo sans auxun doute !

Jdg
Invité

En train de mourir ? Tien pourquoi cette phrase? BMW se transforme au même titre que d’autre je ne vois pas ici de mort de la marque

Joledemago
Invité

Julien en exagérant un peu extrapole la baisse du nombre de modèles en disparition de la marque. Ce qui n’est évidemment pas vrai mais quand même révélateur je trouve… Il fut un temps où des constructeurs pouvaient survivre en se contentant à des marchés de niche. Force est de constater qu’à part le SUV et la fameuse marge opérationnelle, il n’y a plus grand chose à proposer (ah si la M5 CS ! À 200ke)

zeboss
Invité
L’époque où la gamme Bm comportait 3 ou 4 modèles pour vivre est passée. BM a eu l’idée comme Audi ou Mercedes de tenter de couvrir tous les segments du A à E. Bm n’a pas osé les utilitaires ou les PU mais a du en avoir envie… Mais si les prix hauts du « Prémium » permettent de gagner de l’argent plus facilement que sur du standard, le volume doit suivre quand même. Les équations mathématiques buttent souvent sur la réalité. Certains modèles comme les coupés, cabriolets, n’ont plus le vent en poupe. Chaque continent ou pays a ses propres normes,… Lire la suite >>
SGL
Invité

« en train de mourir, »une entreprise doit évoluer et s’adapter ou elle meurt !
Ils prennent les d’avants.

SGL
Invité

« Ils prennent les devants » …c’est mieux, je pense ! 😉 désolé.

Jdg
Invité

Accent sur le numérique : quel numérique ? L’info divertissement ? Ou là conduite autonome ?

Commandant Tour
Invité

Mort de certains modèles et où niche oui malheureusement: cabriolet compact voir coupe compact, … en faveur des SUV jusqu’à l orgie
Mais bon c est ce qui se vend alors ils ont raison

Michel
Invité

Rien n’empêche de lancer un coupé électrique

Commandant Tour
Invité

tout a fait, je pense surtout aux cabriolets qui risquent de disparaitre car il va etre compliqué d’intégrer batteries/capotes/rigidification de caisse….

SGL
Invité

La “leçon” Tesla est enfin prise au sérieux et en compte.

panama
Invité

Quelle leçon ? Là où le marché est devenu mature (Norvège), les ventes de Tesla ont dégringolé en part de marché.

SGL
Invité

Tesla, ses chiffres dépendent des vagues de livraisons d’abord… et Tesla c’est le N°1 des marques et des modèles en 2020… On sait mieux faire que premier partout !? 😯
https://www.leblogauto.com/2021/01/bilan-2020-norvege.html

panama
Invité

@SGL : Tu as dû mal lire. Tesla est 6ème annuel des marques alors qu’il était premier avant.
Par modèle en annuel la Model 3 est juste devant l’ID3 qui n’a été commercialisé que quelques mois.
La chute est terrible !

SGL
Invité

Ben quand Tesla arrive à livrer, la marque est très largement devant.
C’est comme les vaccins, la France ne vaccine plus, pas à cause de manque de candidat… Mais bien par l’absence de vaccins disponibles !
Attendons la mise en service des trois usines au total sans problème de fermeture dû aux problèmes sanitaires dans le monde entier.
Tesla a le potentiel de livrer un million de VE à terme… Ils en sont encore très loin aujourd’hui… Mais en 2022 ?

panama
Invité

@SGL : tu as décidément du mal avec le capitalisme. Quand une société perd des parts de marché parce qu’elle n’arrive pas à produire – ou à vendre assez, c’est très compliqué de les reprendre.

zeboss
Invité

@panama : non, une marque peut largement reprendre ses parts de marché, elle n’est pas tombée à 0.
par ailleurs passer de tout seul sur le marché à 5/10 acteurs, a tendance à limiter la part du leader en %.
Le marché Norvégien n’est pas mature contrairement aux idées reçues, les gammes n’étant pas toutes couvertes.

SGL
Invité

@panama, la pénurie attise les convoitises !
Le Monde réclame plus de Tesla, Tesla ne peut qu’en livrer la moitié ou que le 1/3.
Maintenant, les nouveaux modèles concurrents peuvent prendre des PdM par leurs qualités ?
Mais Tesla pourra produire le double en 2022 quand 2020 quand leurs 3 usines seront à 100 % de leur capacité.

Joledemago
Invité

Comparer un nouveau constructeur fondé il y a 15 ans sur la technologie électrique (qui propose 4 modèles dont 2 SUV et 1 berline haut de gamme) à un constructeur quasi centenaire ayant fait rêver des générations sur ses modèles civils et de compétition, c’est dommage ! Heureusement que tous les constructeurs ne ressemblent pas à Tesla ! (Et heureusement que Tesla existe aussi d’ailleurs)

SGL
Invité

…c’est l’évolution !

Jean
Invité

Ils ont lance de nouveaux modeles depuis 2004?

wpDiscuz