Accueil Ecologie Efficacité énergétique : vers une révision des normes sous Biden

Efficacité énergétique : vers une révision des normes sous Biden

0
28
PARTAGER

Lors de son premier jour en tant que président, Joe Biden devrait ordonner mercredi aux agences américaines de revoir les normes d’efficacité énergétique, selon l’équipe de transition du Président.

Demande d’examen des dizaines de règles, y compris sur les économies de carburant

Le décret, que Biden devrait signer mercredi soir, demandera aux chefs d’agence d’examiner des dizaines de règles de l’ère Trump qui auraient une incidence sur la santé publique et l’environnement – y compris les normes d’économie de carburant qui ont un impact sur tous les constructeurs automobiles mondiaux vendant des véhicules aux États-Unis.

Biden pourrait demander une révision des normes relatives à la consommation de carburant

L’année dernière, l’administration du président Donald Trump a réduit le MPG annuel requis pour les véhicules 2021-2026, passant du taux de 5% établi initialement sous l’administration Obama à celui de 1,5% moins strict.

En vertu des nouvelles exigences, les constructeurs automobiles devaient atteindre une moyenne de 40,4 mi / gal d’ici 2026, contre une moyenne de 46,7 mi / gal d’ici 2025 qui était auparavant fixée.

Biden est susceptible d’annuler les modifications apportées sous Trump et d’instituer des normes d’économie de carburant plus strictes, similaires à la norme Obama.

Biden pourrait promouvoir l’installation de bornes de recharge

Le nouveau Président devrait être plus proactif dans la réalisation d’un futur tout électrique envisagé par les principaux constructeurs automobiles, affirmant qu’il souhaite voir 500 000 bornes de recharge installées pour soutenir la transition vers les véhicules électriques.

L’administration Biden devrait revoir sa position sur la Californie

L’administration est également susceptible d’abandonner la règle de l’administration Trump en faisant valoir que la Californie ne peut pas définir ses propres normes de gaz à effet de serre et de kilométrage. Les groupes environnementaux ont poursuivi l’ancienne administration pour cette règle, créant un schisme dans l’industrie.

Certains constructeurs automobiles – dont Fiat Chrysler Automobiles (FCA, désormais fusionné avec PSA au sein de Stellantis), Toyota et General Motors (GM) – se sont rangés du côté de Trump. Ford, Honda et Volkswagen, entre autres, se sont rangés du côté de la Californie et d’une douzaine d’autres États qui suivent généralement l’exemple du Golden State.

Les deux camps ont fait valoir que leur stratégie était plus susceptible d’aboutir à une norme unique pour l’industrie. Le principal moteur : éviter des normes régionales différentes qui obligeraient essentiellement les constructeurs automobiles à concevoir et à construire différentes versions des mêmes véhicules, ce qui augmenterait les coûts et augmenterait la complexité du process de fabrication.

Abandon du procès par GM fin novembre

GM a brusquement abandonné le procès fin novembre, reconnaissant que la nouvelle administration abandonnerait probablement la lutte contre la Californie, affirmant que ses objectifs d’électrification s’alignaient plus étroitement sur les plans agressifs de zéro émission de Biden.

Cette décision a pris l’industrie par surprise – en particulier Toyota et FCA, qui avaient convenu en privé avec GM de réévaluer leur position après l’échec électoral de Trump et la perspective d’un changement radical dans l’élaboration des politiques climatiques à la Maison Blanche.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que l’industrie n’a pu atteindre les objectifs fixés par les normes fédérales d’économie de carburant depuis 2015, des réglementations plus strictes devraient constituer un véritable défi.

Les constructeurs automobiles et les investisseurs conviennent néanmoins que les véhicules électriques pourraient constituer l’avenir de l’industrie et ont investi des milliards dans la technologie de prochaine génération. Ils ont également demandé au gouvernement fédéral une aide réglementaire et financière pour y parvenir.

L’Alliance for Automotive Innovation, un groupe de défense des principaux constructeurs automobiles vendant des véhicules aux États-Unis, a publié une déclaration indiquant que l’industrie est déterminée à travailler avec la nouvelle administration pour réduire les émissions et accélérer un avenir marqué par les véhicules électriques.

Sources : Detroit News, Automotive News

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Efficacité énergétique : vers une révision des normes sous Biden"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est sûr que l’envol des VE et des EnR ne vont pas s’arrêter !

Verslefutur
Invité

« un avenir marqué par les véhicules électriques »
Si la mentalité ne change pas, ce sera aussi polluant. Remplacer un véhicule même gros par une électrique électrique de plus de 2 tonnes n’a rien d’écologique.
La construction des centaines de kilos de batterie par véhicule est une catastrophe écologique.

mich
Invité

« un avenir marqué par les véhicules électriques »
Quel scoop. Je pensais qu’on se dirigeait vers des V8 Diesel echappement libre.

SGL
Invité
« …sera aussi polluant » non quand même pas, si c’est fait avec intelligence ce n’est pas possible qu’une VE pollue plus qu’une VT équivalente. Parce que cela marche de concert avec la fin généralisée mondiale des centrales à charbon et avec le recyclage des batteries. La VT en général a été optimisée au maximum pour moins polluer, la marge de progrès est presque nul. La VE en général peut encore nettement moins polluer « du puits à la roue » ou « from well to wheel » – WTW Après, il ne faut pas rentrer dans la spirale de… Lire la suite >>
SGL
Invité

La voiture électrique, fabrique a fake news
https://www.automobile-propre.com/la-voiture-electrique-fabrique-a-fake-news/
…et on parle jamais des problèmes de pollution provoquer du raffinage et du transport de l’industrie du pétrole…
C’est tellement plus simple que de parler des « à côtés » négatifs de l’industrie des batteries qui jusqu’à maintenant serve plus pour les smartphones et ordinateurs…
Mais prenons uniquement le pire de la VE et oublions volontairement tous les ravages de l’industrie pétrolière depuis plus d’un siècle.

Francois
Invité

Le problème de l’Amérique ne vient pas de ses VE de 2 tonnes, qui ne rejettent pas davantage de CO2 que celles qui font 1,4 ou 1,5 tonne, mais de la production électrique constituée à 80% d’énergies fossiles génératrices de…CO2. En clair, la VE, même de 2 tonnes, dans un pays « nucléarisé » comme la France ou dans un pays vertueux sur sa production comme la Norvège, je comprends le truc, chez l’oncle Sam, beaucoup moins.

amiral_sub
Invité
Thibaut Emme
Admin
@François : petit calcul « àlalouch ». Soit un kWh électrique US que l’on va donner à 522 g/kWh selon la base carbone de l’Ademe. Prenons un machin électrique un peu lourd, qui va consommer 20 kWh/100 km (on ne regarde pas à la conso). Cela donne 10,44 kg aux 100 km de CO2, soit 104,4 g/km. Maintenant, comparez avec un véhicule classique et voire si c’est pareil, plus ou moins. Maintenant, prenons les chiffres EPA. La Tesla Model 3 par exemple (en Standard Range Plus) est données à 24 kWh/100 miles soit 14,9 kWh/100 km. On reprend notre mix électrique à… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

« il reste la compensation du CO2 de la fabrication de la batterie » … »
A mettre en perspective avec la conpensation du CO2 de l’extraction, raffinement et acheminement du pétrole brut.

Invité

Exactement beaucoup de procéder lier à un véhicule thermique pollué aussi faut arrêter de croire que sa pollue plus une VE. Ici au Québec 100% de l’électricité vient de barrage/éolienne on s’entend que sur son cycle de vie la voiture électrique ne peut qu’être grandement plus écologique.

SGL
Invité

Dans la façon de comparer, des anti-VE systématique. (moi, j’aime les deux)
Ils prennent la pire des VE, généralement plus de 2 tonnes avec 700 kg de batterie, le tout rechargé par des centrales à lignite.
Ils oublient volontairement le raffinage et le transport des carburants, et ils obtiennent des VE qui pollue difficilement un peu plus qu’une VT qui pèse 500 kg de moins.
SI l’on fait les choses d’une façon un peu intelligente, on obtient un bilan qui est systématiquement à la faveur à la VE.

SGL
Invité
AXSPORT
Invité

Oups hors sujet

Mwouais
Invité

@SGL : je ne suis pas contre la VE mais tu oublies aussi le recyclage de la batterie systématiquement.

Puis je rejoins François : même si elle pollue 10% de plus (supposons), cette majoration d’émissions C02 par l’automobile est pitchoune devant la masse de CO2 produite par les autres activités humaines.

Si on doit jeter l’ensemble des véhicules thermiques à la benne pour acheter comme des fous des VE pour pas grand chose (sinon un certain plaisir de conduite, une absence d’émissions en ville), est-ce vraiment un sens utile autre que économique ?

Bizaro
Invité

@Mwouais Bah tu sais on est plus à ça près.
Quand on voit que certains achètent des voitures diesel alors qu’ils n’ont même pas besoin de voiture du tout et qu’ils vivent dans des habitations d’une autre époque. Manquerait plus qu’ils fassent l’apologie d’une énergie qui dans leur département est issue de la combustion de produit pétroliers ou de leurs déchets, histoire de faire tourner les usines de babioles du bout du monde.

AXSPORT
Invité

C’est écologique un barrage ?
Voir ARTE….

Beaucoup d’émission sur ce sujet dramatique de l’eau….

Bizaro
Invité
quelles genre d’émissions? des émissions documentaires, radio polluantes? hehehe Bon je vais génocider tous les castors si les barrages sont si mauvais! hehehe Cela dit un barrage c’est aussi pas mal de béton donc pas mal de pollution et un dérèglement de écosystème. Si on oppose l’humain à la nature, au final toute activité humaine est une catastrophe écologique. Comme celle des fourmis et des termites, dont l’organisation est un carnage environnemental à leur échelle. Mais il est de bon ton de n’accuser que l’activité automobile particulière de polluer. Alors veuillez fermer les yeux sur les barrages et autres futilités… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le Bagnolard serait Trumpiste ?
…un peu quand même 😉

beniot9888
Invité

Tiens, ça me fait penser qu’on ne voit plus lelabradorauto qui nous promettait que la triche serait révélée et que Trump allait avoir une revanche éclatante.

labradaauto
Invité
labradaauto vous salue beniot9888, vous souhaite meilleur 2021 que 2020 qu’on a vécu . Alors ESPéRONS moins pire ! je vous vois enthousiaste, sarcastique envers « mon login estropié » Etiez vous dans les VIP de la « cérémonie funèbre » inaugurale Biden au Capitole ? – le faux gars de l’etat profond n’a même pas les codes ! qq capsules, je mets en liens pour vous remercier de votre patience. Ne nous réjouissons pas, personne pour demain . Nous sommes tous concernés. Parce qu’on aime la mobilité, ce site est automobile, symbole de Liberté. Je vous aime au même titre que les trolls… Lire la suite >>
Invité
Voilà comment le trumpiste a vécu ses élections : – vous allez voir ce que vous allez voir, le 3 novembre 2020, Biden ne va pas gagner les élections, les Américains savent qu’il est bidon … ah bein si – vous allez voir ce que vous allez voir, le 14 décembre 2020, les Grands Électeurs ne choisiront pas Biden, ils savent qu’il est bidon … ah bein si – vous allez voir ce que vous allez voir, le 6 janvier 2021, les sénateurs ne valideront pas la victoire de Biden, vu qu’ils sont en majorité Républicains … ah bein si… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Le commentaire serait-il simpliste ?

…. un peu quand même 🙂

SGL
Invité

Ben @Mwouais, il faut qu’il soit simpliste !
Sinon il ne serait pas bien compris… 😉

Invité

Je dirais même plus, cher Dupond : il faut qu’il soit simpliste … pour être compris par les trumpistes !
OK je sors

Bizaro
Invité
https://eu.detroitnews.com/story/business/autos/2021/01/20/biden-tells-agencies-review-fuel-standards/4230766001/ Comme dirait Kalea Hall et Riley Beggin : « In a statement congratulating Biden and Vice President Kamala Harris, GM CEO Mary Barra said: “At General Motors we look forward to working together with the new administration on the issues that unite us. As a nation we are stronger together.” While the industry has not met federal fuel economy standards since 2015, more stringent regulations are expected to be a challenge. However, automakers and investors agree that electric vehicles are likely to be the future of the industry and have invested billions in the next-generation technology. They’ve also asked the… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Cédric
Invité

Il faut comment les recycler ensuite !

wpDiscuz