Accueil Super GT Super GT 2020-5 : La Supra Sard s’impose pour le retour à...

Super GT 2020-5 : La Supra Sard s’impose pour le retour à Fuji

0
0
PARTAGER
Super GT 2020 Round 5 Fuji

La Toyota Supra de Heikki Kovalainen et Yuichi Nakayama s’est imposée au Fuji Speedway pour la cinquième épreuve du championnat 2020 de Super GT.

Echos

Retour des spectateurs

Le Super GT visitait le Fuji Speedway pour la troisième fois de la saison, et cette épreuve marquait le retour des spectateurs, limités à 5000 par précaution. Le retour des spectateurs, cela veut dire également le retour des animations pour le public, avec exposition de véhicules, race queens, et cette fois pour la troisième année consécutive une démonstration de voltige aérienne par Yoshi Muroya, dont l’appareil est sponsorisé par Lexus.

Le passage du petit avion à quelques mètres du sol sur la ligne droite face à la grande tribune est un spectacle qui vaut le déplacement.

Jeu de ballast

Le ballast de handicap aligné sur les points au championnat est essentiel pour conserver l’intérêt de la compétition jusqu’au bout, et son impact était évident à Fuji alors que l’on basculait dans la seconde partie de la saison. Les voitures de tête du championnat, ayant atteint la limite maximum de ballast considéré sûr, ont vu le complément traduit par un ajustement du restricteur d’admission dévastateur sur ce circuit rapide.

Cela ne pardonne pas et on pouvait dès avant le début des sessions prédire que les voitures les moins performantes jusque-là allaient s’en donner à coeur joie. Cela n’a pas manqué, mais c’est dans ces conditions que les candidats au titre, lestés et bridés en performance, se doivent de réussir à accrocher des points décisifs pour le championnat.

C’est pour cette raison que les courses de mi-championnat comme celle-ci s’apprécient un peu différemment des manches d’ouverture et des manches de clôture où le handicap de pénalité est levé, et il faut aller au-delà des vainqueurs pour en comprendre l’impact.

Qualifications

GT500

Les résultats des qualifications illustraient parfaitement l’effet du ballast de handicap, et se lisaient presque comme le classement du championnat inversé. Les six premières voitures au classement étaient éliminées de la Q1, à commencer par la Honda NSX du Real Racing actuellement en tête, Tsukakoshi ne pouvant en tirer suffisamment et terminant bon dernier. Les deux Toyota Supra TOM’S s’en tiraient à peine mieux en dixième et onzième positions de grille.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

Et à l’inverse le haut du tableau se jouait entre les voitures les moins lestées, et Nirei Fukuzumi ajoutait une pole position de plus au compte de la NSX no8 l’écurie ARTA, toujours rapide sur un tour mais qui peine à concrétiser en course. Second temps pour la Nissan GT-R Calsonic Impul no12, une autre écurie en manque de réussite. La seconde ligne regroupait les deux voitures chaussées en Yokohama, la Supra WedsSport no19 et la Nissan GT-R Kondo no24, alors que la Toyota Supra SARD no39 émergeait au cinquième rang.

GT300

En GT300, l’histoire était quelque peu différente, les voitures n’étant pas aussi sensibles que les quasi sport-prototypes que sont les GT500 aux divergences de poids. On retrouvait en pole position la Toyota 86 MC aux couleurs ADVICS de Inging qui signait là sa seconde pole position de 2020 aux mains du jeune Kazuto Kotaka, devant la Prius GT no31, deux autos rapides mais sans résultat tangible jusqu’à présent.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

Les ténors du championnat n’étaient pas loin cependant, avec l’AMG GT Leon no65  et la Subaru BRZ no62 en seconde ligne, la Supra no52 du team GreenBrave et la Nissan GT-R du Kondo Racing no56 juste derrière. Seule mauvaise performance parmi les favoris du championnat, la GT-R Gainer TANAX no11 ne pouvait faire mieux que le quatorzième temps.

Course

GT500

Le départ était plus tendu cette fois que lors des courses précédentes et les deux voitures de tête se lançaient en bout de ligne droite dans un jeu du dernier qui freine un peu suicidaire. Sasaki sur la GT-R Impul en était quitte pour un passage dans l’échappatoire du virage 1, et c’est Takaboshi sur la GT-R Realize no24 qui tirait les marrons du feu et prenait la tête.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

Dans le corps du peloton, La GT-R no3 et la NSX Mugen no16 se frottaient un peu fort, et tout l’avant de la GT-R s’envolait et venait se poser en pleine piste, déclenchant l’intervention immédiate du safety car au début du deuxième tour.

Super GT 2020 Round 5 FujiAu redépart, la lutte se resserrait entre la Nissan no24 en tête, la Honda no8 et la Nissan no12, et la NSX passait la GT-R no24 alors que derrière la Toyota no39 aux mains d’un Kovalainen incisif remontait jusqu’à la troisième position un peu avant que ne commence la séquence des ravitaillements.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

On s’apercevait dans le ballet des arrêts que deux autos avaient sérieusement progressé dans le classement, grâce au travail de leurs pilotes : Cassidy pour la Toyota Keeper TOM’S no37 et Oshima pour la Supra no14. A tel point que la no37 se retrouvait seconde derrière la no39 une fois toutes les autos ravitaillées.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

La Nissan no24, qui pouvait espérer un bon résultat, voyait ses chances anéanties par des problèmes de transmission, privant une nouvelle fois Jann Mardenborough du bon résultat qu’il mérite depuis la saison dernière.

La fin de course était marquée par la remontée de Sho Tsuboi dans la Supra no14. Le récent vainqueur en Super Formula à Okayama est en grande forme et il passait quatre voitures en piste pour se placer en seconde position. A l’issue d’une passe d’armes à trois, Nojiri sur la Honda no8 se glissait devant Hirakawa sur la Toyota no37 pour accrocher la troisième marche du podium.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

GT300

Moins échevelé qu’en GT500, le départ se passer sans souci et la Toyota 86 MC ADVICS no6 menait le début de l’épreuve avant que la Nissan GT-R no56 ne prenne la tête et ne la garde jusqu’aux ravitaillements.

L’arrêt au stand de la mi-course voyait les habituelles stratégies divergentes des différents teams. L’écurie GreenBrave décidait de ne pas changer les pneus de la Supra no52, et l’AMG-GT Leon no65 ne recevait des nouvelles gommes que sur le côté droit, ce qui mettaient les deux autos en tête de la course.

Super GT 2020 Round 5 FujiLa dernière partie de la course voyait JP de Oliveira sur la GT-R no56 revenir comme un avion sur les deux voitures de tête et les passer avant de se dégager un écart confortable qui lui permettait de passer la ligne en vainqueur.

Super GT 2020 Round 5 Fuji

La Supra et l’AMG-GT noire se disputaient la seconde place avec acharnement, ce qui permettait à Oyu sur la NSX ARTA no55 de revenir et de passer les deux d’un coup lors d’une manoeuvre audacieuse et de s’offrir la seconde place devant l’AMG-GT no65 et la Supra no52, finalement quatrième.

 

Les positions se resserrent au championnat avec les quatre premiers en six petits points. Oshima et Tsuboi sont désormais en tête devant Cassidy et Hirakawa. Bertrand Baguette et son coéquipier Tsukakoshi sont troisièmes, devant Yuhi Sekiguchi et Sacha Fenestraz. Le titre devrait se jouer entre ces quatre équipages.

En GT300, la régularité de Gamou et Suganami sur la Mercedes du team Leon leur permet de prendre le commandement, devant Hiranaka et Yasuda qui sont passé à côté de l’épreuve de Fuji.

On se retrouvera à Suzuka les 24 et 25 octobre pour la sixième manche du championnat.

Crédit images : GT Association

Résultats

300 km Fuji Speedway, 29 et 30 septembre 2020

GT500

PoNoMachineDriverDiff.TireWH
139DENSO KOBELCO SARD GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Heikki Kovalainen
Yuichi Nakayama
1:47’01.279BS38
214WAKO’S 4CR GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Kazuya Oshima
Sho Tsuboi
10.216BS64
38ARTA NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-420E
Tomoki Nojiri
Nirei Fukuzumi
11.162BS8
437KeePer TOM’S GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
12.355BS76
5100RAYBRIG NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-420E
Naoki Yamamoto
Tadasuke Makino
20.069BS64
616Red Bull MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-420E
Hideki Mutoh
Ukyo Sasahara
40.174YH24
719WedsSport ADVAN GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Yuji Kunimoto
Ritomo Miyata
40.442YH6
812CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B
Daiki Sasaki
Kazuki Hiramine
43.717BS
938ZENT GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
57.894BS56
1017KEIHIN NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-420E
Koudai Tsukakoshi
Bertrand Baguette
58.794BS86
1123MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B
Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
1 LapMI50
1236au TOM’S GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG
Yuhi Sekiguchi
Sacha Fenestraz
2 LapsBS82
1364Modulo NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-420E
Takuya Izawa
Hiroki Otsu
2 LapsDL20
1424Realize corporation ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B
Mitsunori Takaboshi
Jann Mardenborough
5 LapsYH2
3CRAFTSPORTS MOTUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B
Kohei Hirate
Katsumasa Chiyo
MI32

GT300

PoNoMachineDriverDiff.TireWH
156Realize Nissan Automobile Technical College GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kiyoto Fujinami
Joao Paulo de Oliveira
1:48’14.287YH48
255ARTA NSX GT3
Honda NSX GT3 / JNC1
Shinichi Takagi
Toshiki Oyu
23.787BS57
365LEON PYRAMID AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Naoya Gamou
Togo Suganami
25.076BS100
452SAITAMATOYOPET GB GR Supra GT
TOYOTA GR Supra / 2UR-G
Hiroki Yoshida
Kohta Kawaai
28.041BS75
531TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV apr GT
TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV / 2UR-G
Koki Saga
Yuhki Nakayama
28.122BS15
688JLOC LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DGF
Takashi Kogure
Yuya Motojima
1 LapYH45
76ADVICS muta MC86
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Ryohei Sakaguchi
Kazuto Kotaka
1 LapBS9
84GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
1 LapYH21
97Studie BMW M6
BMW M6 GT3 / P63B44
Seiji Ara
Tomohide Yamaguchi
1 LapYH
1011GAINER TANAX GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda
1 LapDL100
1125HOPPY Porsche
PORSCHE 911 GT3 R / MA186
Takamitsu Matsui
Kimiya Sato
1 LapYH9
1210TANAX ITOCHU ENEX with IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kazuki Hoshino
Keishi Ishikawa
1 LapYH39
1334Modulo KENWOOD NSX GT3
Honda NSX GT3 / JNC1
Ryo Michigami
Jake Parsons
1 LapYH24
1421Hitotsuyama Audi R8 LMS
Audi R8 LMS / DAR
Shintaro Kawabata
Tsubasa Kondo
1 LapYH27
155MACHSYAKEN GTNET MC86 MACH GO
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Natsu Sakaguchi
Yuya Hiraki
1 LapYH33

Championnat

GT500

PoNoDriverTotalWH
114Kazuya Oshima
Sho Tsuboi
4794
237Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
4692
317Koudai Tsukakoshi
Bertrand Baguette
4488
436Yuhi Sekiguchi
Sacha Fenestraz
4182
539Yuichi Nakayama3978
6100Naoki Yamamoto
Tadasuke Makino
3876
738Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
3060
839Heikki Kovalainen2878
923Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
2550
1016Hideki Mutoh
Ukyo Sasahara
1734
118Tomoki Nojiri
Nirei Fukuzumi
1632
123Kohei Hirate
Katsumasa Chiyo
1632
1364Takuya Izawa
Hiroki Otsu
1020
1419Yuji Kunimoto
Ritomo Miyata
714
1539Kenta Yamashita678
1639Sena Sakaguchi578
1712Daiki Sasaki
Kazuki Hiramine
36
1824Mitsunori Takaboshi
Jann Mardenborough
12

GT300

PoNoDriverTotalWH
165Naoya Gamou
Togo Suganami
50150
211Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda
41123
356Kiyoto Fujinami
Joao Paulo de Oliveira
36108
461Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
34102
555Shinichi Takagi
Toshiki Oyu
34102
652Hiroki Yoshida
Kohta Kawaai
3399
72Hiroki Katoh
Masataka Yanagida
3193
888Takashi Kogure
Yuya Motojima
2060
918Takashi Kobayashi
Kosuke Matsuura
1545
1010Kazuki Hoshino
Keishi Ishikawa
1339
115Natsu Sakaguchi
Yuya Hiraki
1133
1231Koki Saga
Yuhki Nakayama
1133
134Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
1030
1421Shintaro Kawabata
Tsubasa Kondo
927
1596Morio Nitta
Sena Sakaguchi
824
1634Ryo Michigami
Jake Parsons
824
176Ryohei Sakaguchi
Kazuto Kotaka
824
1825Takamitsu Matsui
Kimiya Sato
39
197Seiji Ara
Tomohide Yamaguchi
26
209Tomonobu Fujii
Kei Cozzolino
26
21360Takayuki Aoki
Yusaku Shibata
13

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz