Accueil PSA PSA va renflouer sa joint venture avec Dongfeng

PSA va renflouer sa joint venture avec Dongfeng

0
32
PARTAGER

PSA va injecter de l’argent pour renflouer et relancer sa joint-venture avec Dongfeng Motors. Le groupe automobile qui est en train de fusionner avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA), a en effet déclaré que lors de 4eme trimestre 2020 il placerait 50 millions d’euros dans un fonds de roulement destiné à son partenariat avec le constructeur chinois.

PSA va recapitaliser sa joint venture avec Dongfeng

Plus encore, au premier trimestre 2021, PSA effectuera avec Dongfeng un investissement supplémentaire pour recapitaliser la joint-venture, a ajouté le groupe français sans toutefois révéler la nature et le montant de l’investissement prévu.

PSA a également ajouté que de 2020 à 2037, il fournirait jusqu’à 100 millions de yuans (14,7 millions de dollars) chaque année pour aider le partenariat dans des secteurs tels que le marketing, la gestion de de la marque et l’expansion du réseau de concessionnaires.

Dongfeng Peugeot Citroën désormais seule structure de production de PSA en Chine

Pour rappel, PSA et Dongfeng ont créé la joint-venture , Dongfeng Peugeot Citroen, dans la ville de Wuhan en Chine centrale en 1992 en vue de produire et commercialiser des véhicules de tourisme sous les marques Peugeot et Citroën.

Dongfeng Peugeot Citroën est désormais la seule entité de production que PSA opère en Chine après que le constructeur automobile français a mis fin à un partenariat – non rentable – avec Changan Automobile à la fin de 2019.

Dégringolade des ventes de Dongfeng Peugeot Citroën depuis 2016

Après avoir enregistré des ventes record de près de 700 000 unités en 2015, grâce à la demande de nouveaux modèles tels que les Peugeot 2008 et 3008, les livraisons de Dongfeng Peugeot Citroën ont été prises par la suite dans une spirale descendante, un manque de modèles nouveaux (voire novateurs ? ) et dotés d’un nouveau design faisant cruellement défaut.

En 2019, les ventes de la joint-venture ont été inférieures à 113 600 unités. Au cours des huit premiers mois de cette année, les livraisons ont chuté de 63%, pour s’établir à 29 693 véhicules.

D’importantes pertes annuelles

En raison de la contraction des ventes, Dongfeng Peugeot Citroën a enregistré des pertes annuelles. Au cours des six premiers mois 2020, l’entreprise a perdu 1,3 milliard de yuans supplémentaires, selon les informations divulguées par Dongfeng, société cotée à Hong Kong.

Prolongation du partenariat jusqu’en 2037

Même confronté à ces pertes récentes et avant que le dernier programme d’aide ne soit divulgué, PSA et Dongfeng sont restés attachés à leur entité commune en acceptant en juin dernier de prolonger de dix ans le contrat pour leur coentreprise, soit jusqu’en 2037.

Dongfeng avait alors laissé entendre que PSA souhaitait relancer l’alliance, et ambitionne pour ce faire le déploiement de 14 produits nouveaux et actualisés au cours des trois prochaines années.

DPCA a lancé la commercialisation du nouveau Peugeot 2008 et de la nouvelle Citroën C3. PSA prévoit en outre de permettre à la joint-venture, qui peut produire jusqu’à 700 000 véhicules par an, de construire de futurs produits pour l’exportation, avait déclaré Dongfeng, sans divulguer les détails du plan.

Annonce d’un nouveau accord de coopération fin 2019

En décembre 2019, Dongfeng Motor Group avait annoncé un nouvel accord de coopération avec PSA, malgré la réduction programmée de la part du constructeur chinois dans le capital de son homologue français, dans le cadre du projet de fusion entre PSA et Fiat Chrysler.

Dongfeng avait alors signifié qu’il s’était entendu avec PSA pour prolonger la durée de vie de leur coentreprise. En vertu de cet accord, la coentreprise aura notamment des droits exclusifs sur la marque Opel, propriété de PSA, si les deux partenaires décident de la commercialiser en Chine.
Dongfeng bénéficiera également de remises sur ses pièces détachées achetées à PSA.

Part de Dongfeng dans PSA-FCA réduite de 12%

Le 18 décembre 2019, PSA et FCA ont annoncé un accord engageant en vue de leur fusion. Ce dernier prévoit notamment que Dongfeng réduira sa part de 12,2% dans PSA en revendant 30,7 millions d’actions pour un montant d’environ 680 millions d’euros.

Sources : Automotive News, PSA, Reuters

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "PSA va renflouer sa joint venture avec Dongfeng"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

quand on a vendu 700.000 unités par an, et ne vend à peine 100.000 aujourd’hui, alors l’expansion du réseau de concessionnaires n’est pas la priorité…

versdemain
Invité

Si Psa-Dongfeng a une capacité de 700 000 voitures produites et seulement 70 000 vendues en chine.

Cela peut vouloir dire que 600 000 voitures seront exportés vers l’Europe depuis la chine. Avec Tavares le financier produire le moins chère possible et vendre le plus chère possible. L’homme est simple a comprendre et l’avenir des usines PSA en Europe aussi.

michouizi
Invité

Ca sens mauvais, tres mauvais…

SGL
Invité

Ou contraire !
« Part de Dongfeng dans PSA-FCA réduite de 12% »

SGL
Invité

Au contraire !

michouizi
Invité

Bonne chance si vous etes chez eux. Ca va deguster, et le caviar n’est pas au menu.

SGL
Invité

Question : comment ça pourrait être plus mal ?

koko
Invité

Moi je suis chez moi.
Je ne suis pas sorti depuis le mois de mars à cause du covid.
De toute façon, les chinois produisent pour moi et je bénéficie des aides de l’état.
J’ai tout bon, Michozi ?

SGL
Invité

Bien dit @koko ! 😉

michouizi
Invité

Regardez la seconde vague… La situation est dramatique, alors il vaut mieux rester chez soi. De toute facon il suffit de declarer quon se sent fievreux.

wizz
Membre

darky
un commentaire?

Rakihoney92
Invité

Surtout que ce n’était pas une question de Produits. Dans le même temps les 3008, 5008 et C5 aircross faisaient un carton en Europe.
Marché difficile.

polo
Invité

Oui et non, c’est surtout un marché ou tu ne faits pas ce que tu veux. Maintenant il y a quand même un soucis PSA étant un des 1ers groupes à s’être implanté en Chine pour un résultat minable alors que le marché est devenu le 1er mondial

wizz
Membre

l’implantation, c’était avant Tiananmen
la même année, la France fêtait le 200eme anniversaire de sa Révolution

envers la Chine, les Français (le gouvernement) ont ouvert leur gueule en faisant la leçon aux Chinois. Puis aussi d’autres affaires qui n’avaient pas plu aux Chinois, genre livraison d’armes à Taiwan…. La suite, des représailles discrètement comme les Chinois savent bien faire.

Ceci n’explique pas tout de l’échec de PSA en Chine. Mais dans une économie dirigée, il n’y a pas que la performance technologique qui compte

Darkargos
Invité
Avec Wizz, on rigole tellement que ça vaut un steak comme on dit. La « performance technologique » de PSA aurait été torpillee en haut lieu par les sbires du parti communiste en représaille de l’attitude pas assez pro Chine de la France. Le pauvre Raffarin qui ne ménage pas ses efforts pour développer le sentiment sinophile en voudrait à Wizz de balancer de tels propos. C’est vrai que le dernier lancement Citroën, la C3L a littéralement stupéfié l’ensemble des marques chinoises et occidentales présentes sur place par ses innovations et son style avant-gardiste. Il se dit même que le parti communiste… Lire la suite >>
greg
Invité
« il n’y a pas que la performance technologique qui compte », oui il y a aussi la qualite. L’ un lance la Jetta, une berline tricorps sur une base technique eprouvee et qui revele increvable, l’ autre lance un avatar de la ZX dont la fiabilite s’ averera desastreuse sur le marche chinois. PSA reussi malgre tout petit a petit a faire son nids, augmenter ses ventes, et faire du profit. Et patatra Tavares debarque avec son « pricing power » Objectif: baisse des ristournes, augmentation des prix pour repositionner Peugeot et Citroen. En France c’ est une franche reussite. En UE beaucoup… Lire la suite >>
darkargos
Invité
Greg je confirme que le client Opel / Peugeot dans les pays germanophones ou Vauxhall au Royaume Uni ont beaucoup de mal avec le pricing power à la sauce Tavares. Vendre de La Villageoise au prix du Mouton Rothschild, même nos buveurs invétérés de houblon ont senti l’entourloupe. Quand aux chinois; les marques domestiques ont finalement crevé le plafond de verre des années 2000 (merci le pillage technologique des joint venture) et ont des ambitions XXL grâce aux lignes de crédits illimités de l’ Etat (qui a dit distorsion de concurrene?). Il suffit de voir le tombereau de lancements annuels… Lire la suite >>
greg
Invité

Les ventes de Vauxhall ont plus fortement chute en Angleterre que pour Opel dans le reste de l’ Europe effectivement

SGL
Invité

Bah… Vendre de la qualité au vrai prix (quitte à perdre en volume) marche effectivement nettement mieux !

Darkargos
Invité
Que devient DS dans l’histoire ? Ca sent le sapin en Chine. Pour Peugeot et Citroën, les chiffres annoncés sont dérisoires, 15 millions de dollars en renfort en budget pub marketing réseau… alors qu’il en faudrait 10 fois plus pour rappeler aux consommateurs chinois qu’il existe des marques françaises de voiture. Too little too late. Carlos Tavares n’est pour moi qu’un clone de Sergio Marchionne doué en comptabilité inventive et en cost killing. Quel boniment avec leurs 14 nouveaux produits et facelifts dans les trois prochaines années… on se croirait aux key notes de FCA il y a 5 ans… Lire la suite >>
Darkargos
Invité
Allez cadeau cette annonce du groupe Volkswagen le 29/09 à mettre en parallèle de celle de PSA. Millions contre milliards. La messe est dite. L’humilité de Carlos Tavares serait admirable si elle touchait sa rémunération plutôt que la politique d’investissement du groupe. German automaker Volkswagen (VW) is investing €15bn ($17.6bn) in the Chinese electric vehicle (EV) market, seeking to extend its push into the sector and its market share in the world’s most lucrative EV market. The investment, which will be completed by 2024, will take place in conjunction with three Chinese joint-venture (JV) partners — SAIC, FAW and JAC… Lire la suite >>
greg
Invité

Je ne suis pas d’ accord.
Je pense qu’ il est etabli que je ne suis pas un fan absolu de Tavares. Mais Marchionne lui ne renouvelait aucun produit (sauf Jeep), reportait ou annulait des produits pourtant annonces en grande pompe 3 a 12 mois auparavant. Tavares est un cost-killer, il fait beaucoup de choses qui ne me plaisent pas, mais il ne laisse aucune marque pericliter.

wpDiscuz