Accueil F1 F1 – Toscane – course : Hamilton, la 90e triomphante

F1 – Toscane – course : Hamilton, la 90e triomphante

0
10
PARTAGER
Hamilton

Encore une couse folle pour cette première au Mugello ! Mais cette fois-ci, Hamilton a surmonté les obstacles et évité les mauvaises surprises.

 

Plusieurs enjeux dans cet inédit grand prix de Toscane : Max Verstappen peut-il troubler la marche en avant de Mercedes ? Les pneus vont-ils tenir face aux énormes contraintes dictées par le tracé du Mugello et à la forte charge aéro des monoplaces ? Charles Leclerc peut-il sauver l’honneur de Ferrari pour sa 1000e course, après le double fiasco de Spa et Monza ? Aurons-nous une course animée ou une procession ?

Inquiétude soudaine dans le camp Red Bull avant le tour de formation. On s’affaire à l’arrière de la monoplace de Verstappen, le capot moteur est soulevé. Un problème sur le Power Unit Honda ? Les mécaniciens Red Bull s’activent, on verra bien ce que cela donne…

Départ

Hamilton s’est loupé, il patine et Bottas passe devant ! Verstappen s’élance mal aussi, le feu arrière clignote, signe que son moteur est en mode récupération. Il souffre d’un manque d’accélération. Le problème constaté sur la grille était bien réel.

Dans le 1er enchainement, c’est la cata. Les Racing Point, aux prises avec les Renault, ralentissent et créent un regroupement derrière qui surprend certains pilotes. Gasly, trop optimiste (trop énervé après sa qualif ?) est pris en sandwich dans le paquet. Il heurte sur sa droite Grosjean qui part dans les graviers, et touche sur sa gauche Raikkonen, qui par ricochet envoie Verstappen également dans les graviers ! Et Sainz touche une Racing Point et part aussi en toupie, Vettel l’évite de justesse mais heurte son aileron ! C’est chaud. La voiture de sécurité est déployée. Verstappen ne peut repartie et abandonne. Pendant ce temps, Leclerc s’est hissé au 3e rang devant Albon !

Tour 7

Restart…et nouveau crash ! L’avant du peloton roulait encore au ralenti, mené par Bottas avant de franchir la ligne de départ, mais derrière c’est l’auto-tamponneuse car les voitures de queue étaient en pleine accélération ! Giovinazzi, lancé à pleine vitesse, est surpris : il heurte violemment par l’arrière Magnussen au ralenti et la Williams de Latifi, qui s’était lui-même décalé pour éviter la Haas. Sainz, qui suivait juste derrière, est également embarqué dans l’empilement, voilà 4 abandons d’un coup ! Grosjean, qui fermait la queue du peloton, évite de peu l’accident et hurle à la radio « ils veulent nous tuer ou quoi ? »

Drapeau rouge ! Il y a trop de débris, la course est interrompue au bout de 9 tours. Les caméras de bord montrant le crash sont impressionnantes et renforcent encore un peu plus l’utilité absolue du halo ! On s’affaire désormais sur la Renault de Ocon, dont les disques de freins arrière présentent de signes de faiblesse. George Russell, qui le suivait en piste, a signalé par radio une odeur de brûlé dans le sillage de la Renault…

2ème départ arrêté

Certains pilotes ont profité du drapeau rouge pour chausser de nouvelles gommes fraîches. Quant à Ocon, il abandonne définitivement. Il ne reste que 13 voitures. Tout le monde est en pneus tendres, sauf les Mercedes et l’Alfa Romeo de Raikkonen.

Bottas s’élance bien mais Hamilton profite de l’aspi et reprend son bien au bout de la ligne droite, alors que Albon a tout perdu, reculant de la 4e à la 7e place ! Raikkonen a aussi gagné des places, il est 10e. Leclerc, 3e, est sous la menace de Stroll qui est dans la zone DRS.

Tour 13

Hamilton dispose d’environ 2 secondes sur Bottas, alors que Leclerc est déjà à 6 secondes.

Tour 14

Alors que les Mercedes s’envolent, une bataille à 5 pour le podium se dessine entre Leclerc, les Racing Point, Ricciardo et Albon. L’australien passe Perez dans la ligne droite au 15e tour.

Tour 16

Attaque de Stroll sur Leclerc au bout de la ligne droite, mais le monégasque résiste. Vettel a passé Raikkonen et se trouve à la porte des points.

Tour 18

Cette fois-ci, Stroll réussit son coup sur Leclerc. La Ferrari va souffrir sur les longs relais et se trouve maintenant dans la ligne de mire de Ricciardo. De son côté, Albon se débarrasse de Perez.

Tour 19

Ricciardo passe Leclerc et se lance dans la chasse au Stroll, il le veut son podium !

Tour 20

Au tour d’Albon ! Leclerc ne peut rien faire, surtout en ligne droite…

Tour 21

Perez s’y met aussi, Leclerc a perdu 4 places en 4 tours. Norris se rapproche aussi, il faut changer de pneus ! Le stand lui propose « plan C », « on a rien à perdre, nous sommes trop lents » répond le monegasque. Il chausse des pneus durs au 22e tour et repart bon dernier.

Tour 25

Le train s’est mis en place. Le duel le plus serré met aux prises Stroll et Ricciardo pour la 3e place. L’australien accroche la zone DRS. De son côté, Hamilton se plaint des pneus qui commencent à glisser. Les mediums semblent souffrir, plus que les tendres ? Leclerc passe Romain Grosjean.

Tour 27/28

Bottas, à la radio, réclame le droit de concurrencer Lewis Hamilton, avec une stratégie décalée ?

Norris passe Perez pour la 5e place, alors que Ricciardo s’est arrêté. Raikkonen aussi, mais il perd pas mal de secondes au stand au moment de repartir.

Mi-course

La valse des arrêts se poursuit, avec Perez, Vettel, Grosjean, Norris, Kvyat, etc. Devant, l’écart se creuse, Bottas accusant désormais 5″ de retard sur Hamilton. Juste après avoir demandé à se battre avec lui ? Il perd 1″5 par tour et son train avant est mort.

32e tour

Bottas chausse des durs.

33e tour

Hamilton chausse à son tour des durs. Bottas n’aura pas droit à sa stratégie décalée. La révolte du finlandais est pour plus tard…

Norris repasse Leclerc pour la 8e position. Pendant ce temps là, Ricciardo est passé à la 3e place.

35e tour

Raikkonen passe au forceps Grosjean, c’est allé au contact. Bottas enchaîne les meilleurs tours, mais il est à plus de 6″ de Hamilton.

37/38e tours

Kvyat talonne Leclerc, qui s’arrête une 2e fois pour remettre des mediums…

40/42e tours

Meilleur tour pour Albon, qui se rapproche de Stroll et de Ricciardo. Le thaïlandais veut aussi son podium ! La bataille est prometteuse.

43e tour

Sortie de Stroll dans Arrabiata à haute vitesse ! Safety-Car ! On se rue dans les stands, alors que le canadien abandonne, train avant détruit. La camera embarquée laisse supposer une rupture mécanique brutale ou une crevaison, à l’image de Kvyat à Silverstone.

Nouveau drapeau rouge ! Trois drapeaux rouges en deux courses, c’est du jamais vu ! Un 3e départ au Mugello. Le dernier GP à avoir connu trois départs, c’était l’Autriche en 1987 ! Les commissaires doivent remettre en place les pneus et doivent extraire la Racing Point qui fume abondamment.

3ème départ arrêté

13 tours avec des pneus neufs, c’est un super sprint qui nous attend ! Raikkonen est sous investigation, suite à une entrée « à l’arrache » dans les stands, en coupant la zone rayée.

Super départ de Ricciardo qui s’infiltre entre les Mercedes ! Bottas reprend néanmoins son bien assez rapidement. Mauvais départ des Ferrari et de Russell. Leclerc retombe 10e puis repasse Grosjean au tour suivant. Super départ de Raikkonen qui est 8e ! Mais la joie du finlandais est de courte durée, il reçoit une pénalité de 5″ pour son entrée aux stands irrégulière.

Tour 51

Albon prend le DRS et passe Ricciardo pour la 3e place !

Tour 53

Albon se rapproche de Bottas ! Puis Bottas se rapproche subitement de Hamilton ! Meilleur tour pour le finlandais qui ne veut pas lâcher.

Tour 54/55

Russell, 11e, s’accroche aux basques de Vettel. Qui aurait pensé, quelques mois plus tôt, qu’une Williams bataillerait avec une Ferrari ?

Derniers tours

Bottas pousse et reste à 1″3/1″4 d’ Hamilton mais ne parvient pas à accrocher le DRS. Hamilton lâche les chevaux dans les deux derniers tours, reprend le meilleur tour et se remet à l’abri, avec 2″ d’avance.

Arrivée

90e victoire de Lewis Hamilton, qui a survécu aux trois départs et aux Safety-Car. L’anglais a toujours su gérer son rythme et remettre un coup de gaz pour décourager Bottas. Il détient aussi un nouveau record : le nombre de GP terminés dans les points (222e) ! Bien évidemment, il n’est plus qu’à une longueur du mythique record de victoires de Schumacher.

Valtteri Bottas doit encore s’avouer vaincu. Rapide, le finlandais n’a pas été assez bon sur les départs et dans le combat rapproché. Ses velléités stratégiques ont été balayées d’un revers de main en course. Manque de réussite aussi, avec son bon 1er départ annulé par le drapeau rouge. Face à Hamilton, aucune faiblesse n’est permise.

Alex Albon décroche enfin son premier podium, après les occasions manquées du Brésil 2019 et de l’Autriche en début de saison. Sa fin de course a été remarquable. La meilleure réponse du Thaïlandais, alors qu’il semblait sur la sellette chez Red Bull après une série de courses décevantes et la forme olympique de Gasly.

Ricciardo et Renault ratent encore le podium de peu, mais la monoplace confirme ses bonnes dispositions. Il y aura d’autres opportunités.

Le top 10 se poursuit avec Perez, Norris, Kvyat, Leclerc, Raikkonen et Vettel. Malgré sa pénalité, le finlandais a réalisé une belle fin de course pour accrocher deux points salvateurs. Alfa Romeo a progressé, et Iceman a montré qu’il en avait encore sous le capot. George Russell échoue à la porte des points, devant Romain Grosjean qui n’a pas été capable de suivre le peloton. Les Ferrari n’ont pas fait illusion. Leclerc a vite perdu en rythme avec des pneus qui ne tenaient pas et Vettel a été inexistant. Tristounet, cette 1000e !

Classements

Au championnat, la messe est presque dite. Avec 190 points contre 135 à Bottas, Hamilton a plus de deux courses de marge. Verstappen, qui reste bloqué à 110 points, est désormais distancé. Avec l’abandon de Stroll, Norris repasse 4e du championnat (65 pts) désormais talonné par Alex Albon (63 pts) qui fait la bonne opération du jour.

Du côté des constructeurs, Mercedes possède une avance monumentale sur Red Bull (325 pts contre 173 !). McLaren reste la 3e force, avec 106 points, devant Racing Point (92 pts) et Renault (83 pts). Ferrari, avec 66 points, est désormais distancé et doit même se méfier d’Alpha Tauri…

 

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "F1 – Toscane – course : Hamilton, la 90e triomphante"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

Meme soucis moteur pour Vers qu’à Monza.

Dommage pour Rus qui a foiré le dernier restart qui aurait apporté enfin des points à Williams depuis longtemps.

Des qu’une grue est de sortie, red flag. On a enfin retenu l’accident de Bianchi, c’est une bonne chose.

Avec tout ces crashs on se serait cru dans une partie en ligne de F1 2020. ^^

Rowhider
Invité

Comme quoi rouler sur un circuit à l’ancienne: étroit, peu de dégagements, ça change tout pour un pilote de l’air moderne habitué aux immenses surfaces de bitumes. La vérité c’est qu’avant ce genre d’accident était rare, tout simplement parceque les pilotes étaient plus prudent: une sortie de piste était souvent synonyme d’abandon.

SAM
Invité

Puisse Alpine rebattre les cartes.

4aplat
Invité

Une course bien mouvementée, mais les leaders a l’etoile ont su rester devant !!
J’ai cru un moment que Ricciardo allait monter sur le podium , mais Albon etait plus fort .

r.burns
Invité

Une course « folle »mais pas bien enthousiasmante quand même

wpDiscuz