Accueil Endurance 24 heures du Mans 2020 : le Départ

24 heures du Mans 2020 : le Départ

0
2
PARTAGER

88e édition des 24 heures du Mans plutôt spéciale, avec un départ ce samedi 19 septembre et une absence totale de spectateurs et de pratiquement tous les médias.

L’avant-course

Côté concurrents, il y a du monde. En LMP1, certains regretteront qu’il n’y a « que » Toyota en constructeur (hybride) mais saluons les Japonais pour rester malgré l’absence des Porsche, Audi, et en attendant Alpine, Peugeot, etc. D’autres auraient mis en pause le programme. Toyota aura fort à faire avec Rebellion qui veut finir en beauté. ByKolles tentera de voir l’arrivée et préparer 2021 avec leur « nouveau » prototype.

En LMP2, 21 prototypes se battront pour une place dans la catégorie, mais aussi au général. Il n’y a que 5 LMP1 et on pourrait voir un LMP2 sur le podium comme en 2017 avec une seule Porsche devant 6 LMP2. Cela se jouera à l’expérience (et la chance) et on a quelques gros clients : United Autosports, G-Drive Racing, Signatech Alpine bien sûr, mais aussi le Jakie Chan DC Racing et d’autres.

En GTE Pro, c’est un peu la Bérézina. BMW et Ford sont partis, et il n’y a que 8 voitures engagées (2 Aston Martin, 4 Ferrari et 2 Porsche). Ce sera du côté du GTE Am que la bagarre devrait faire rage en GTE : 22 équipages sur 59 engagés au total. Presque autant que les 24 LMP2.

La météo de cette mi-septembre sera compliquée avec des averses annoncées. Il y aura un paramètre spécifique : nous sommes à l’équinoxe d’automne et non au solstice d’été. Conséquence, il y aura 12 heures de jour et 12 heures de nuit contre 16 h de jour et 8 h de nuit mi-juin. Enfin, pour nous cette édition est spéciale puisque l’ACO a réduit considérablement la présence des médias et nous ne pourrons vous faire vivre de l’intérieur cette course comme nous en avons l’habitude.

Toyota a amené le Trophée des 24 Heures dans un modèle de développement modifié (ouvert) de la GR Super Sport, le véhicule présenté comme une piste pour l’Hypercar de l’an prochain.

Le départ

Le départ a été avancé à 14h30 contre 15h00 habituellement. Les voitures se sont lancées dans le tour de formation et approchent de la ligne de départ. C’est parti ! Ainsi parlait Zarathoustra résonne pour ce départ et Carlos Tavares agite le drapeau Français amené tout à l’heure par l’hélicoptère Cayman de l’armée.

La Rebellion avec Bruno Senna tente le freinage à la première chicane (la Dunlop) mais Conway sur la Toyota #7 reste en tête. Ca y est, les deux Toyota sont en tête puisque la 8 passe la Rebellion. Ah non ! A la vitesse de pointe (et l’EOT), la Rebellion repasse. Cela risque d’être comme cela sur le début de course.

En LMP2, la #22 du United Autosports devance la #29 du Racing Team Netherlands (celle du patron de la Jumbo en vélo) et la #32 du United. Premier rebondissement après 1 tour, André Negrao rentre l’Alpine au stand ! Il y a eu une touchette avec un concurrent.

En GTE Pro, la Ferrari 488 GTE Evo #51 devance la Porsche 911 RSR – 19 #91 et l’Aston Martin Vantage AMR #97. L’Alpine ressort du stand, avec un tour dans la musette. Il reste 23 heures et 48 minutes !

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "24 heures du Mans 2020 : le Départ"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Moi.
Invité

Quel était le véhicule camouflé utilisé par Toyota pour amener le trophée ?

wpDiscuz