Accueil Actualités Entreprise Rivian Automotive, la véritable menace pour Tesla ?

Rivian Automotive, la véritable menace pour Tesla ?

0
15
PARTAGER

Rivian Automotive, dirigée par Robert « R.J » Scaringe pointe petit à petit le bout de son capot dans le rétroviseur de Tesla. Assez méconnu, ce constructeur de SUV et d’utilitaire électriques n’a pourtant pas encore vendu le moindre véhicule. Néanmoins, l’entreprise a recueilli des fonds importants auprès de certains des noms les plus respectés du monde des affaires américain. Dont Amazon ou la Ford Motor Company.

Qui est Robert Scaringe ?

Robert Scaringe, 37 ans, contracte le virus automobile dès sont adolescence en aidant un voisin à reconstruire sa Porsche 356 dans son garage. Au lycée, l’idée de lancer sa propre marque automobile devient une obsession. Il obtient son doctorat en ingénierie mécanique en suivant un cursus au Sloan Automotive Lab du MIT. Pendant ses études, il se retrouve avec un cas de conscience : « C’était frustrant de savoir que l’automobile telle que je l’aimais, était en même temps responsable de la pollution atmosphérique ou de toutes sortes de problèmes jusqu’au conflit géopolitique », explique-t-il. Il a donc décidé de s’orienter vers les véhicules « vertueux ».

Dépasser Tesla

La start-up démarre son activité lentement. Elle a été fondée en 2009 en Floride sous le nom de Mainstream Motors, puis est devenue Avera Automotive. En 2011, la start-up prend finalement le nom de Rivian Automotive, une contraction de Indian River, lieu dans lequel R.Scaringe a passé son enfance. Son principal projet d’alors était un coupé-sport électrique, « un peu comme le Roadster de Tesla », admet R.Scaringe. Mais le projet a été abandonné. « Nous ne construisions pas quelque chose dont le monde avait vraiment besoin et qui était différent des autres concurrents sur le marché », dit-il. Le Roadster de Tesla avait-il placé la barre trop haute ? Sans se décourager, le jeune entrepreneur change de direction une fois de plus, se concentrant cette fois sur les SUV premium.

Depuis, Rivian Automotive a pris de l’ampleur. D’une dizaine d’employés, l’entreprise compte maintenant plus de 200 collaborateurs et a déménagé son siège social à Livonia dans le Michigan en 2015. En janvier 2017, l’entreprise rachète l’usine Mitsubishi Motors situé dans la ville de Normal en Illinois. Rivian ouvre des centres de r&d à San José et Irvine en Californie et au Royaume-Uni. En février 2019, Amazon effectue une montée au capital de Rivian à hauteur de 700 millions de dollars pour obtenir une participation minoritaire dans l’entreprise. General Motors était aussi en pourparlers avec Rivian pour un accord du même type, mais sans succès. Tant pis, car en avril 2019, la Ford Motor Company n’hésite pas et annonce une prise de participation de 500 millions de dollars. Ford lorgne évidemment sur l’expertise technique Rivian pour ses futurs véhicule électriques. À cela on ajoute 350 millions de Cox Automotive et surtout en décembre dernier 1,3 milliard de dollars par T. Rowe Price. Ce dernier investisseur ne s’arrêtte pas là car ce mois de Juillet, il annonce 2,5 milliards de dollars supplémentaires investis.

La guerre est déclarée

Et comme bien souvent aux Etats-Unis, cela commence par la case « tribunal ». Selon Tesla, Rivian mène une politique agressive de recrutement d’ex-employées. Avec pour conséquence qu’au moins quatre ex-employés, en auraient profité pour prendre avec eux des données stratégiques importantes. Soit une violation du secret industriel ou de la clause de non-concurrence voir les deux. Rivian dément toutes ces allégations. Mais on se doute bien que tous les coups sont permis. Force est de constater que Rivian compte au total, 178 personnes qui ont un jour travaillé pour Tesla, dont 70 en provenance directe de Tesla.

Première commandes

Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a visité le siège de Rivian Automotive à Plymouth, dans le Michigan, l’automne dernier et a été très impressionné. Suffisamment pour que le 19 septembre 2019, Amazon annonce une commande de 100 000 camionnettes Rivian pour sa flotte d’utilitaires de livraison de marchandises, livrables à partir de 2021. Pour le moment, la gamme grand-public se compose de deux modèles. Le R1S, un SUV aux airs de Range Rover, qui se veut être le concurrent du Model X de Tesla. Et le pick-up Rivian R1T fera face au fameux Cybertruck d’Elon Musk. Nous y reviendrons bientôt dans un prochain article.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce qui est intéressant dans cette aventure est que R. Scaringe est une sorte d’anti-Elon Musk. Les deux personnalités sont diamétralement opposées. Même avec le soutien de Ford et d’Amazon, Rivian fera aussi face à des obstacles majeurs. Alors que le PDG de Tesla est connu pour ses sorties, frasques et prévisions optimistes. R.Scaringe est plus discret et conservateur. Cela doit faire son effet aupres des investisseurs. Rivian prévoit une mise en production pour 2021 avec entre 20 000 et 40 000 véhicules. Le passage vers une vraie production à large échelle est le plus grand défi pour l’entreprise. Et elle sera aussi comparée à Tesla sur ce plan. Si tout se passe bien nous croiserons des Rivian sur le vieux continent vu que le constructeur envisage aussi de s’implanter à l’international. L’histoire aime les rivalités sanglantes. Et il se pourrait bien que Tesla ne s’attendait pas à ce que sa plus grande menace vienne de son propre pays.

 

 

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Rivian Automotive, la véritable menace pour Tesla ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
FG5
Invité

« était en même temps responsable de la pollution atmosphérique ou de toutes sortes de problèmes jusqu’au conflit géopolitique »: lol on dirait un slogan d’une miss monde.
R Scaring plus discret: et bien c’est une très bonne chose, Musk en fait à chaque fois trop et ca devient agassant.

SGL
Invité

Et bien vive la concurrence !
Je regrette que nos constructeurs soient encore un peu trop timides dans ce domaine, même si enfin les choses bougent.

Jdg
Invité

Timide pas forcément mais chez nous c’est plus compliqué de lever des sommes pareilles contrairement aux USA

gigi4lm
Invité

La concurrence vient ou viendra de partout : d’Europe, d’Asie, des USA, des constructeurs premium ou généralistes traditionnels.
L’économie est comme la nature elle a horreur du vide et si un marché porteur se présente, tout le monde s’y engouffre comme dans un appel d’air.

SGL
Invité

« Tesla reste (de loin) le champion du monde des ventes de voitures électriques »
https://www.bfmtv.com/auto/tesla-reste-de-loin-le-champion-du-monde-des-ventes-de-voitures-electriques_AN-202008040096.html

gigi4lm
Invité

Bien sûr @SGL, c’est une photographie de l’instant. Tesla est parti très tôt et à pris une avance importante, rendez vous dans 10 ans.
On pourrait mettre en parallèle Renault avec la Zoé. Elle a largement dominé son (petit) marché mais voit maintenant rattraper par la concurrence

SGL
Invité

Mouais… la photo…elle dure depuis longtemps, c’est souvent la même depuis pas mal de temps !
…mais oui dommage que la Zoé n’a qu’un « petit » marché, car c’est elle la Tesla des villes ! Cocorico !

SGL
Invité

« Tesla continue d’écraser la concurrence sur le marché des voitures électriques »
https://www.capital.fr/entreprises-marches/tesla-continue-decraser-la-concurrence-sur-le-marche-des-voitures-electriques-1377195
@gigi4lm, dans « continue d’écraser » il y a une notion de suite de succès qui dure depuis des années !

SGL
Invité

« Voiture électrique : Tesla largement en tête des ventes mondiales »
https://www.automobile-propre.com/voiture-electrique-tesla-largement-en-tete-des-ventes-mondiales/

SGL
Invité

« 18% des voitures neuves vendues en France entre janvier et juillet 2020 sont électrifiées »
https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/27951-18-des-voitures-vendues-entre-janvier-et-juillet-2020-sont-electrifiees

lym
Invité

Tous ces changements de nom n’ont pas fini en « Nikola automotive »… histoire de -vraiment- se mettre en face de Tesla!

seb
Invité

Nikola Corporation risque de ne pas être d’accord.

lym
Invité

En effet, la place était visiblement trop belle pour rester libre! J’ignorais leur existence.

wpDiscuz