Accueil F1 F1 GP Espagne qualifications : 92e pole pour Hamilton

F1 GP Espagne qualifications : 92e pole pour Hamilton

0
12
PARTAGER

Les Mercedes continuent d’évoluer une division au-dessus de tout le monde. Hamilton signe sa 92e pole position en carrière. Il devance Bottas et Verstappen.

Nous voilà en Espagne, à côté de Barcelone (Montmelò) pour le GP d’Espagne de Formule 1. Les températures sont chaudes (29/30°) mais pas aussi élevées qu’attendues. Pour l’occasion, sur ce circuit abrasif, et les températures chaudes, Pirelli a amené les pneus les plus durs de sa gamme : C1 C2 C3. Les durs, sont très durs et accrochent pas. Pendant les essais libres, nombreux sont les pilotes à avoir comparé cela à conduire sur de la glace. La dégradation des pneus n’a pas l’air d’être celle de Silverstone.

L’affaire qui a fait du bruit ce matin, c’est l’accident d’Ocon avec Magnussen. En fin de séance, Ocon a été surpris par un freinage de Magnussen en plein milieu de la piste et s’est mis dans le mur. Les commissaires ont regardé les données de télémétries et ont conclu à…un incident. Magnussen n’a pas touché aux freins, mais a lâché l’accélérateur et lancé la régénération (donc en gros il a fortement ralenti) tout en se mettant au milieu de la piste. Ocon regardait la Williams arriver dans ses rétros et a été surpris par la manoeuvre. Circulez il n’y a rien à voir. La bonne nouvelle pour Ocon est que la voiture est réparée pour la qualification.

Q1 : Kimi passe en Q2 !

Latifi est le premier en piste avec sa Williams, suivi par son coéquipier Russell. A noter que c’est sans doute la dernière qualification où l’on pourra voir les moteurs Mercedes et Ferrari avec un « mode fête ». Dès le prochain GP, Spa-Francorchamps, les moteurs devront avoir les mêmes cartographies en qualification et en course. Un changement en plein milieu de saison, sans raison de sécurité…chez Mercedes on ne doit pas dire merci à la FIA.

Les Williams sont en 1 minute 19 secondes et quelques. On devrait aller bien plus vite. L’an dernier, la pole était de 1:15.406. Hop ! Déjà les pilotes font tomber la barre des 1:18. Hamilton est à 37 millièmes de passer sous la barre des 1:17. Perez, qui revient après deux forfaits à cause de la Covid-19 est à quelques millièmes de Hamilton. En dessous de la minute dix-huit pour Ocon après la réparation de la voiture.

Vendredi, Grosjean avait un rythme incroyable que ni lui, ni Haas n’expliquait (snif !). Par contre ils ont dû changer le Ferrari depuis. Là, il est 4 dixièmes plus rapide que Magnussen, mais 16e provisoire. Le circuit de Barcelone est très court et le trafic est un souci avec 20 voitures en piste à des rythmes différents. Il reste 2 minutes et cela va être comme un départ de vacances d’été au péage de Saint Arnoult.

Ocon se hisse à la 10e place alors que le drapeau à damier met fin à cette Q1. Ricciardo le passe, Norris aussi. Raikkönne se hisse à la 13e place, mais Vettel prend la 9e place. Il ne reste que Grosjean et Magnussen pour chasser Kimi de la Q2. Raté pour les deux ! Kimi en Q2 alors qu’il était bon dernier à Silverstone. Il y a du mieux chez Alfa Romeo ?

Sont éliminés : Magnussen, Grosjean, Russell, Latifi et Giovinazzi. Giovinazzi se prend 9 dixièmes par le « vieux » Kimi dont on ne sait pas si l’an prochain il sera là ou si Perez négociera un baquet chez Alfa Romeo par exemple (ou autres options).

Q2 : super Pierre

Ah cette fois, ce sont les Mercedes qui ouvre le bal. Verstappen et Albon suivent, puis le peloton. On va voir si on se qualifie en jaunes (mediums) ou en rouges (tendres). 1:16.013 pour Hamilton, un peu plus pour Bottas, avec les rouges. Verstappen est le plus rapide derrière pour l’instant à 5 dixièmes d’Hamilton. Sainz et Leclerc sont aussi sous la seconde d’écart, après c’est au-delà. Kimi est 15e, à 2,3 secondes. Pour le moment, les Renault sont à la limite de la zone rouge avec Ricciardo 10e, ou dedans avec Ocon 12e derrière Vettel. Gasly, Kvyat et Räikkönen accompagnent ces deux derniers dans les éliminés provisoires.

Pour le moment, personne n’a tenté les mediums. Pour le passage en Q3, cela va être très serré avec à peine 4 dixièmes entre la 6e place de Perez et la 11e de Vettel. Evidemment, tout le monde va ressortir dans quelques secondes et cela va être l’embouteillage. 9 voitures sortent en même temps ! A 3 minutes de la fin de la Q2. 12 même ! Il n’y a que les Mercedes et Verstappen qui restent à l’ombre.

Personne ne semble améliorer son temps. Ah si, Kvyat qui pousse Ricciardo hors de la Q3. Mais Vettel pousse lui-même Kvyat dehors. Pierre Gasly met tout le monde d’accord avec le 5e temps ! Au final, sont éliminés : Vettel, Kvyat, Ricciardo, Ocon et Räikkönen. Vettel 11e va-t-il tenter une stratégie pneus décalée ? Il le peut en tout cas.

Q3 : moins d’un dixième entre les Mercedes

Les Racing Point sont en sortie de pitlane avant même le début de la Q3. On veut une piste libre visiblement. Les deux pilotes sont très proche, mais c’est Perez qui devance Stroll pour 21 millièmes. Bottas les dépasse niveau temps avec 1:15.643. Verstappen ne peut passer sous la minute seize. Mais, Hamilton le peut ! 1:15.584. 61 millièmes de moins que Bottas.

Après cette première série de tours rapides, on a donc Hamilton, Bottas, Verstappen, Perez, Stroll, Norris, Leclerc, Albon, Sainz et Gasly. Il y a plus de 2 secondes entre Hamilton et Gasly ! La FIA va-t-elle imposer 50 kg de lest aux Mercedes ?

Fin de la « pause », on repart en piste pour le dernier tour et la dernière tentative de grimper dans la hiérarchie. Leclerc part en éclaireur. Mais que peut espérer le pilote Ferrari ? Verstappen, lui décide de fermer la marche. Bottas allume en violet (meilleur temps absolu) le 2nd secteur. Hamilton est en retard et Bottas peut le passer. Non ! Bottas échoue à 59 millièmes de Hamilton qui n’améliore pas.

Gasly améliore et passe 9e. Pour les autres, ce n’est pas mieux, en tout cas cela ne change pas de place. Si ! Norris et Sainz améliorent. Cela repousse Gasly 10e et Leclerc 9e.

Résultats de la qualification du GP d’Espagne 2020

Hamilton signe une nouvelle pole position ! Il devance Bottas de 59 millièmes de seconde. Verstappen prend la 3e place, mais à 6 dixièmes de la pole. Cette pole est plus lente que celle de 2019. Ensuite, on trouve Perez d’un dixième devant Stroll.

Plus de 4 dixièmes derrière, Albon se montre encore bien en-deçà de son coéquipier. Sainz, Norris, Leclerc et Gasly terminent ce top 10.

Pos#numPiloteMeilleur tps
144L.HAMILTON1:15.584Q3
277V.BOTTAS1:15.643Q3
333M.VERSTAPPEN1:16.292Q3
411S.PEREZ1:16.482Q3
518L.STROLL1:16.589Q3
623A.ALBON1:17.029Q3
755C.SAINZ1:17.044Q3
84L.NORRIS1:17.084Q3
916C.LECLERC1:17.087Q3
1010P.GASLY1:17.136Q3
115S.VETTEL1:17.168Q2
1226D.KVYAT1:17.192Q2
133D.RICCIARDO1:17.198Q2
147K.RÄIKKÖNEN1:17.386Q2
1531E.OCON1:17.567Q2
1620K.MAGNUSSEN1:17.908Q1
178R.GROSJEAN1:18.089Q1
1863G.RUSSELL1:18.099Q1
196N.LATIFI1:18.532Q1
2099A.GIOVINAZZI1:18.697Q1

Illustration : Mercedes AMG, Alfa Romeo Sauber, Alpha Tauri

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 GP Espagne qualifications : 92e pole pour Hamilton"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sam
Invité

C quand même très serré entre Albin et Riccardo dommage pour romain qui aurait pus faire qqchose

C Ghosn
Invité

Plus lente que 2019 qui etait de ? c est toujours mieux de le signaler.

Invité

Et c’était donc la dernière qu’on verra une F1 aller à fond de ses capacités, triste

Philippe
Invité

Euh… Il faut remonter aux pneus Bridgestone pour voir une F1 aller à fond de ses capacités. Là, c’est un simulacre depuis des années. En qualif, le pneu ne tient même pas un tour. La fin du party mode est anecdotique en face de cette parodie qui dure depuis des années.

Invité

C’est pas parce que le pneu est foutu à la fin du tour que la voiture continu pas d’aller à fond

Rowhider
Invité

Ils ont prévu cette semaine de réduire les appuis aéro en 2021 pour éviter la destruction des gommes qui seront conservées.
Les pneus ne sont pas capable d’endurer l’augmentation des performances des voiture de 2020, donc l’année prochaine s’annonce catastrophique si rien n’est fait.

RBC
Invité

Ça existe encore la F1 en 2020? Vivement que cette fosse à merde mécanique disparaisse au profit d’autres disciplines moins friquées et moins corruptibles. Le dernier épisode relatif à Hamilton qui se réveille en martyr de la cause raciste m’a foutu la gerbe et ne rehaussera pas ma sympathie pour cette discipline insipide.

wpDiscuz