Accueil Livre On a lu : Citroën, les plus authentiques 1936-2006

On a lu : Citroën, les plus authentiques 1936-2006

0
26
PARTAGER
Citroën

Journaliste automobile depuis plus de 40 ans, auteur de nombreux ouvrages (sur BMW, Fiat, Alfa Romeo, etc.) et actuellement chroniqueur pour le titre Youngtimers, Patrick Vergès consacre un livre à Citroën. Mais pas n’importe lesquelles ! Celles qui, à ses yeux, ont vraiment les chevrons dans le sang !

C’était mieux avant ?

Le titre « les plus authentiques » nous rappelle déjà une chose : longtemps, conduire une Citroën, posséder une Citroën, c’était une philosophie, un art de vivre même !  Une marque synonyme d’avant-gardisme, d’audace stylistique, d’originalité, de confort, de tenue de route exceptionnelle. Justement, Patrick Vergès nous propose de redécouvrir une sélection de 13 modèles qui sont dans cet « esprit » Citroën, en commençant par la mythique Traction Avant. Suivent ensuite les 15-Six, DS, DS Cabriolet, AMI 6, Mehari, 2CV Chaleston, SM, GS, CX, BX, XM et C6.

Vous l’aurez remarqué, sur les 13 modèles évoqués, un seul correspond à la production écoulée sur les 25 dernières années. Certes, l’auteur déplore, pour de simples raisons de pagination, ne pas avoir pu placer la Xantia avec sa fameuse suspension hydractive, mais son propos est clair, car, en amoureux de l’automobile et de la marque, il n’en est pas moins critique: la C6 est à ses yeux la dernière vraie Citroën, qui a essayé, avec ses qualités comme ses défauts, d’incarner cette « patte » si particulière des Chevrons. Une ambiance, un style, des qualités routières uniques en leur genre, même si, dans le cas de ce modèle, le succès ne fut jamais au rendez-vous.

Citroën a-t-elle perdu son âme ? C’est le débat que peut susciter le ton de ce livre, qui déplore une aseptisation de la gamme actuelle. N’est-ce pas le problème de l’industrie actuelle, des synergies, des plate-formes multimarques, des technologies interchangeables d’un modèle à l’autre, qui, comme dans d’autres domaines, tendent vers l’uniformisation, la standardisation ? La fin de la suspension hydropneumatique en 2017, dont la C5 2ème génération fut la dernière à en être munie, fut une date symbolique. On pourra rétorquer que Citroën cultive toujours un sens du décalage, au moins dans le style, comme en attestent les designs des C4 Cactus, DS3 Crossback ou la nouvelle C4.

Génie à la française

Mais c’est vrai qu’en lisant les pages, de qualité et très agréables, sur la Traction ou bien évidemment la mythique DS, on se remémore le génie de ces modèles – et des concepteurs de l’époque comme André Lefebvre, Flaminio Bertoni, Robert Choulet – qui étaient de véritables OVNI automobiles avec leurs innovations « futuristes » et leur design atypique. Un sens de l’innovation qui explique aussi la longévité exceptionnelle de beaucoup de modèles qui, si on met de côté l’exception 2CV et son presque demi-siècle de carrière, dépassait souvent les 15 ans voire les 20 ans de production. Mais c’était un autre monde, où l’on ne pensait pas à un restylage au bout de 3 ans ! AU contraire, Citroën a parfois, faute de moyens ou de la clairvoyance de ses dirigeants, eu une certaine latence pour rehausser les mécaniques et les finitions de certains modèles.

Chaque modèle, illustré par de très belles photographies, permet de retracer ses origines, le contexte économique et social de l’époque (et de la société, qui a souvent lutté contre ses démons financiers), l’évolution des motorisations et des finitions, les retours presse de l’époque, avant que l’auteur, grand essayeur,  ne livre son propre vécu de chaque modèle, au détour d’anecdotes personnelles. Car pour beaucoup de personnes qui ont vécu ou grandi à la grande époque des chevrons, la marque a fait partie de la famille.

En bref, ce livre, qui vient garnir une bibliographie déjà abondante sur le sujet, se démarque par l’approche personnelle de son auteur et bien évidemment la grande qualité des photographies ainsi que des nombreux détails qui sont proposés. Il est disponible au prix de 39 euros.

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "On a lu : Citroën, les plus authentiques 1936-2006"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
domi
Invité

Génie à la française….merci Monsieur Flaminio BERTONI

Invité

Mais la France a toujours eu en tout temps ses génies reconnus dans le monde entier (et pas qu’en automobile : Gustave Eiffel, Paul Landowski, …), seulement voilà, ils doivent composer avec le Français moyen, qui croit toujours que l’herbe est plus verte ailleurs

greg
Invité
« seulement voilà, ils doivent composer avec le Français moyen, qui croit toujours que l’herbe est plus verte ailleurs » C’ est marrant mais pour un francais moyen qui considere parait-il que l’ herbe est plus verte ailleurs, tu en as 10 comme toi pour dire que c’ est la plus grande nation du monde….Je n’ ai perso quasiment jamais rencontre le legendaire francais moyen qui s’ auto-flagellerait en permanence, mais j’ai rencontre des tonnes de chauvins qui se croient superieurs aux autres. Les memes qui souffrent du deni de realite en par exemple jugeant que les francais n’ achetent pas de… Lire la suite >>
nouh
Invité

Un peu simpliste comme affirmation!!!

SAM
Invité

Au vu de ce que propose le label maintenant… oui c’était mieux avant! Les ingénieurs et la créativité animaient les chevrons … maintenant c’est le marketing qui préside à la destinée de Citroën/DS.

Motörhead
Invité

C’est sur que je préférerais rouler en SM que dans les dernières générations de Citroën (ou de la sous marque DS)

Jean
Invité

Ça change des trucs moches en plastoc qu’ils produisent désormais. J’ai appris à conduire sur une BX 1984 (elle calait tout le temps et mettait 10 min à ‘monter’) mais elle avait son charme.

Arapao
Invité

Dans le genre « truc moche en plastoc », la BX est quand même bien placée !

Thibaut Emme
Admin

Une oeuvre de Gandini ? Un truc moche en plastoc ? Hérétique ! 😉

Jean
Invité

Justement, son physique était décrié à l’époque, bien que ce soit un gros succes en Bretagne, mais par rapport aux Citroens d’aujourd’hui, elle est magnifique.

Jean
Invité

Meme une LNA a plus de charme que la C4

Allegra
Invité

Nimporte quelle personne s’intéressant un peu à Citroën pourra constater combien la marque à changé depuis près de 15 ans, et pas forcément en bien :-/ donc oui, c’était (bien) mieux avant.

greg
Invité

Certes oui

wpDiscuz