Accueil Dakar Dakar 2021 : Présentation et nouveautés

Dakar 2021 : Présentation et nouveautés

0
1
PARTAGER
Dakar 2021 presentation

Les reconnaissances du Dakar 2021 ont été arrêtées par la pandémie mondiale à la Covid-19. Mais ASO présente son édition 2021 avec ses nouveautés.

David Castera présente ce Dakar 2021 depuis non pas l’Arabie Saoudite, mais depuis les Pyrénées. Il promet un Dakar plus lent, plus technique, avec des dunes prévues du début à la fin. L’édition 2020 était une grande première pour le rallye raid qui découvrait alors l’Arabie Saoudite et devait prendre la relève de l’Amérique du Sud.

Certains ont trouvé le parcours un peu « facile » avec un manque de dunes collantes. Malgré la réussite médiatique de ce nouveau Dakar, et la belle relance de l’épreuve par David Castera, Amaury Sport Organisation et les autorités de l’Arabie Saoudite ont décidé de pousser le curseur de la difficulté un cran plus loin.

Nouveautés

La première grosse nouveauté, c’est le roadbook. Déjà passé à la couleur, l’an dernier il était donné au moment du départ sur certaines épreuves. En 2021, plus de préparation possible car toutes les épreuves seront sur ce format. Tout le monde découvrira le parcours le matin, 10 minutes avant le départ. Cela gomme les différences entre les « gros » teams et les petites puisque certains pouvaient passer énormément de temps le soir sur le parcours du lendemain pendant que l’écurie s’occupait du véhicule.

Autre nouveauté, ce roadbook n’est plus papier mais électronique pour certaines catégories. Ces changements plaisent aux navigateurs car cela renforcent leur rôle au sein du couple dans les véhicules.

Enfin, le Dakar se retourne sur son passé avec un Dakar Classic. Les véhicules d’avant 2000 peuvent concourir, sur un parcours spécifique et adapté, mais qui suit le parcours du Dakar officiel. Pour eux, ce sera une course à la régularité. Quelle voiture mythique du Dakar va-t-on y voir ?

La sécurité renforcée

La sécurité en rallye raid est importante. Le Dakar a pris il y a longtemps conscience de la folie des débuts et désormais contrôle strictement les vitesses dans certains passages (avec pénalités à la clé), en dessinant des parcours qui évitent les villages, mais aussi en militant pour plus de sécurité dans les véhicules et surtout à moto ou quad.

Donc, en 2021, ce sera gilet airbag pour tous les motards et les « quadistes ». Ce gilet airbag protège le haut du corps en cas de chute et limite très fortement le coup du lapin pour les cervicales.

Une autre nouveauté possible avec les roadbooks électroniques et la géolocalisation GPS, c’est une alerte sonore à l’approche des zones de danger 2 et 3 pour que les pilotes soient alertes à l’approche de ces zones.

Gestion des machines

Changement de philosophie pour le Dakar. En effet, les motards auront 6 pneus arrières seulement pour toute l’épreuve et les pièces de rechange seront aussi limitées. Cela change du « gaz à donf », mais cela ajoute aussi un peu plus d’équité face à ceux qui ne peuvent se payer des pièces et des pièces de rechange. La gestion de la machine va introduire une nouvelle dimension pour les motards. Pour les autos, les ravitaillements en pneus seront interdits lors de l’étape marathon, y compris entre concurrents.

Il y aura aussi plus de contrôles de vitesse (via le GPS) et de « slow zone » quand le danger sera trop grand. Les motards paient un lourd tribu sur le Dakar en représentant la majorité des décès depuis le début de l’épreuve (21 sur les 26 décès de concurrents depuis 1979). En 2020, deux motards avaient trouvé la mort sur l’épreuve : Paulon Gonçalves et Edwin Straver. Ces « slow zones » veillent à éviter un accident pour quelques secondes grappillées au général.

Amener tout le monde à l’arrivée

C’est évidemment un vœux pieu car la course est rude et éprouvante. Mais, déjà en 2020, le Dakar a lancé le « Dakar Experience » qui permet à un concurrent obligé d’abandonner, de continuer la course. L’Africa Eco Race, « l’autre Dakar », permet cela depuis son lancement. Le Dakar 2021 reconduit donc cette possibilité et rappelle que le carburant est offert…par le pays hôte.

D’ailleurs, le prix de l’inscription est souvent un point de crispation pour les « amateurs ». L’organisation, la sécurité, etc. tout cela a un coup. Mais ASO fait l’effort sur la catégorie SSV (side by side vehicle) en proposant un tarif d’inscription attractif. Les amateurs devraient de plus en plus se rabattre vers ses véhicules moins onéreux. Les débutants (rookies) auront aussi une remise sur le tarif officiel.

L’ouverture des inscriptions est prévue le 15 juin. Le parcours précis sera dévoilé en novembre 2020. Le Dakar 2021, partira le 3 janvier 2021 pour arriver le 15, de, et à Djeddah. Ce départ depuis le port et l’arrivée au même endroit participe à un Dakar moins onéreux pour tout le monde.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Dakar 2021 : Présentation et nouveautés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gustave
Invité

ce david castera fait du très bon boulot dans l’organisation du Dakar en proposant de bonnes idées, innovantes, et en écoutant les participants !
bref, du bon sens !
il serait génial au mans, et à la F1 !

wpDiscuz