Accueil Bentley Bentley supprime 1.000 emplois, les constructeurs britanniques dégraissent

Bentley supprime 1.000 emplois, les constructeurs britanniques dégraissent

0
9
PARTAGER

Bentley, constructeur britannique de voitures de luxe Bentley a annoncé vendredi qu’il allait supprimer 1.000 emplois, ce qui représente s un quart de ses effectifs.

Une décision qui – selon lui – serait due à la baisse d’activité engendrée par la pandémie du Covid-19.

Bentley va réduire ses effectifs d’un quart

Bentley, marque détenue par le groupe Volkswagen emploie à l’heure actuelle 4.200 personnes au Royaume-Uni. Mais elle se voit désormais contrainte de réduire le nombre de ses salariés. Le constructeur indique toutefois dans un communiqué avoir proposé des départs volontaires. Il n’exclut pas cependant de devoir recourir à une deuxième vague de licenciements.

En vue d’argumenter sa décision, Bentley indique que la pandémie a brutalement fait « dérailler » ses projets de développements.

Mise en place d’un plan de transformation en 2018

Le coronavirus aurait-il une nouvelle fois bon dos ? Serait-il la flaque qui fait déborder le vase ? Rappelons que la marque avait mis en place un plan de transformation en 2018. Objectifs : améliorer sa productivité. Une méthode qui aura bien fonctionné jusqu’à récemment puisque le constructeur a enregistré un bénéfice opérationnel de 300 millions d’euros en 2019 et une performance record au premier trimestre 2020.

Réduction significative des prévisions de ventes

Mais désormais, Bentley affirme n’avoir eu d’autres de choix que de chercher des sources d’économies en raison d’une réduction significative de ses prévisions de chiffre d’affaires.

« Perdre des collègues n’est pas quelque chose que nous prenons à la légère mais c’est une mesure nécessaire pour protéger la vaste majorité des emplois qui restent », a tenu à souligner Adrian Hallmark, PDG de Bentley.

« Le Covid-19 n’a pas été la cause mais un « accélérateur » des difficultés, a-t-il toutefois reconnu, laissant ainsi entendre à demi-mots que la décision pouvait être également liée au plan de transformation en cours.

Virage vers l’électrique

Bentley mise désormais sur l’électrique pour redresser la barre. Le constructeur proposera une version hybride pour ses modèles d’ici 2023. Il compte ensuite lancer son premier modèle 100% électrique en 2026.

Nouveau coup dur pour le secteur automobile britannique

Les annonces de suppression d’emplois dans le secteur automobile se multiplient ces dernières heures.
Aston Martin, lui aussi dans la tourmente a annoncé jeudi la suppression de 500 emplois, tandis que la chaîne de concessionnaires Lookers indiquait pour sa part que 1.500 postes allaient être supprimés.
De son côté, McLaren a annoncé sa volonté de réduire ses effectifs de 1.200 personnes.

Semaine noire pour l’automobile britannique

« Il s’agit d’une semaine noire pour l’automobile britannique », qui « est solide mais pas invincible », a souligné à cette occasion Mike Hawes, directeur général de l’association sectorielle SMMT.

Tout en exhortant parallèlement le gouvernement à mettre en œuvre des « mesures pour renforcer la trésorerie, stimuler la demande » et « par dessus tout maintenir » la compétitivité. Estimant qu’il s’agissait de décisions « essentielles ».

Menace d’un no-deal Brexit

Un malheur n’arrivant jamais seul … parallèlement à la crise mondiale du secteur automobile et le très fort impact de la pandémie sur les ventes des constructeurs, les constructeurs britanniques se voient également menacés par un no-deal Brexit. Ce qui pousse Mike Hawes à presser le Royaume-Uni de négocier des accords de libre-échange semblables à ceux actuellement en vigueur au sein de l’UE. L’objectif étant d’éviter de devoir faire face à des droits de douane qui freineraient les exportations.

Sources : AFP, Reuters, Bentley

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Bentley supprime 1.000 emplois, les constructeurs britanniques dégraissent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Ben c’est quand même une main d’œuvre hautement qualifiée que Bentley met à la porte sans que le marché du travail à savoir Rolls, Aston, les écuries F1 ou encore Burberry (si des ouvriers veulent se reconvertir dans le secteur de la mode) soient en mesure de proposer des alternatives.

DeTomaso
Invité

Qu’ils en profitent pour dégager les designers actuels…

georges
Invité

Bizarre qu’il n’y ait pas déjà une ID Bentley d’annoncée ?
S’il arrête la fabrication de moteur(s) ce n’est pas si étonnant.
Et pas sur que le Covid 19 impacte tant que cela les acheteurs de Bentley

Retrouvé le retour
Invité

Les propriétaires vont peut-être en finir aussi bien avec le design que les moteurs. Il reste la solution d’un prêt à la mode Land Rover ou alors une vente à la caste des citoyens bramahnes de la plus « grande démocratie du monde ». Pour le reste le blog pourra faire un article sur les marques disparues.

r.burns
Invité

Certains n’ont pas l’air d’avoir compris ce qu’un arrêt économique de deux mois signifiait.

georges
Invité

Si tu n’as pas les moyens d’acheter une Dacia peut être, mais une Bentley…. .

Thomas
Invité

Covid 19 ou en réalité Brexit(la bêtise des Anglais) ??? 🙄

Bizaro
Invité

Même annonce chez R&R?

wpDiscuz