Accueil Electriques Tesla : Retour sur l’assemblage du Model Y partie 1

Tesla : Retour sur l’assemblage du Model Y partie 1

77
6
PARTAGER

A l’instar de la Model 3, le Tesla Model Y a eu le droit lui aussi à un démontage et une analyse en règle par l’équipe de Sandy Munro en une série de vidéos publiées sur leur Channel Youtube. La conclusion est sans appel : la progression de la qualité d’assemblage et de conception sur Model Y est conséquente.

L’expert Sandy Munro est un des pionniers dans l’application de règles de conception pour l’assemblage DFM (Design for Manufacturing). Il s’est imposé comme un référent dans le monde industriel et en particulier au sein de la communauté Tesla. C’est en publiant une série de vidéos sur l’analyse des solutions retenues sur la Tesla Model 3 que ce dernier a mis le doigt sur des lacunes importantes. Il n’a pas à l’époque, hésité à comparer certains matériaux ou solutions aux standards de Kia dans les années 90. Les deux constructeurs ont dû apprécier…

C’est en partie suite à ses vidéos et d’autres, que la Model 3 a débuté sa carrière avec une réputation plus que moyenne pour sa qualité d’assemblage.

Depuis il semble que le constructeur Californien a énormément progressé sur ce plan. Le Model Y étant un pilier majeur pour le développement des ventes à travers le globe, ce dernier bénéficie d’un traitement digne du standard premium attendu par la clientèle.

En 16 vidéos couvrants différents éléments tels que la partie électrique, les trains roulants, l’alignement des éléments de la carrosserie et matériaux utilisés, le verdict est sans appel : Le Model Y est d’un tout autre niveau. Le progrès dû en partie au retour sur expérience de la production en masse de la Model 3, qui partage jusqu’à plus de 70% des pièces avec le SUV confirme le net progrès du constructeur.

Sur la Model 3, l’expert a pointé du doigt le nombre inutile de pièces composant l’arrière de la carrosserie, au niveau du moulage des différents éléments de structure. Comparant constamment les deux modèles on y découvre que Tesla a largement optimisé le processus d’assemblage sans y perdre en qualité ici aussi. De vidéos en vidéos l’expert découvre certaines solutions retenues. Pour relever la position du plancher et le renforcer, des matériaux tels que le polypropylène sont employés. Le moulage de ce dernier permet même de réutiliser un maximum de pièces de la Model 3.

L’une des découvertes les plus intéressantes sont l’usage de filtres à huile ! Dans le cas du Model Y et Model 3 un filtre à huile est nécessaire pour la maintenir une bonne lubrification des  « boite de vitesses ». C’est un fait intéressant car on s’entend dire souvent en faveur des voitures électriques qu’elles sont beaucoup plus faciles à entretenir mais on assiste peut-être à une tendance à la complexité de certains modèles même grand public.

Tout n’est pas rose cependant, l’expert émet des recommandations pour les clips de l’isolant de capot trop fragiles, touchant même un mot sur les rivets auto-perçants retenus. Des petits défauts d’alignement sont aussi présents mais il est fort possible qu’ils concernent les premiers modèles sortis d’usine. Le Model Y proposant sept places assises, il teste la troisième rangée de sièges et y va de ses commentaires en cas d’accident sur l’évacuation des passagers.

Notre avis, par leblogauto.com

Nul doute après cette analyse que le constructeur continu d’évoluer, le challenge sur Model Y étant d’introduire un nouveau modèle basé sur un déjà existant tout en restant compétitif. En effet, le Model Y reprend plateforme de la Model 3, mais les défauts de jeunesse de cette dernière semblent avoir été corrigés et améliorés. Ce qui est prometteur pour un produit aussi ambitieux en volume de ventes et stratégique qu’est le Model Y.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Tesla : Retour sur l’assemblage du Model Y partie 1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

vous imaginez !?
Assemblés merdiquement les Tesla Model 3 étaient un carton …entre-temps la situation c’est heureusement bien amélioré.
le Model Y …SUV avec 10 x moins de problèmes de jeunesse devra se vendre un peu…. 😉

Invité

Ah bon, le modele 3 est en carton ?!? Et bien, ça explique pas mal de choses 😉
OK, si vous me cherchez, je suis déjà dehors

panama
Invité

Curieuse communication qui ne va pas faire du bien aux ventes du Model 3 (casséééééééééééé comme dirait). Déjà que naturellement les acheteurs privilégient les SUV…
On dirait que Tesla a envie d’orienter les acheteurs vers le Model Y, plus rémunérateur et qui devra trouver sa place sur les chaines de montage.

Invité

Parce qu’il est un SUV « Compact » (2 tonnes tout de même), qu’il est en version hatchback (5 portes) et non sedan (4 portes comme l’est la Model 3), ce model Y devrait coller encore plus au marché actuel. Ajoutez-y la version Performance et le meilleur réseau de chargeurs, on se demande ce qu’il reste au thermiques ? Ce modèle pourrait remplacer ma Subaru WRX STI actuelle.

panama
Invité

Des SUV « sedan » il n’y en a pas beaucoup sur le marché. Je me demande bien s’il en existe un seul en fait 🙂

Mwouais
Invité

Finalement, le Lambo LM002 peut il être casé en SUV sedan ?

Je m’étonne que Ssangyong n’ait pas essayé.
Ah, il y a la Kwid Sedan !!!

Sinon, la Polestar 2 …

wpDiscuz