Accueil Musées automobiles Visite guidée : Exposition Rallye à Monaco

Visite guidée : Exposition Rallye à Monaco

892
3
PARTAGER
rallye

Monaco, terre de Formule 1, mais aussi terre de rallye ! Un an après l’exposition qui était consacrée à Ferrari avec 50 modèles d’exception, le site abritant la collection de SAS Le prince de Monaco remet ça avec cette fois-ci une exposition baptisée « la légende des rallyes », mettant en scène 50 voitures marquantes dans l’histoire du rallye. Petite visite guidée…

Près du rocher, la collection permanente de SAS le prince de Monaco regroupe de nombreux véhicules sur une vaste plage historique, allant des premières voitures princières du début du XXème siècle aux Formule 1 des années 2014-2015, en passant par des américaines rutilantes des années 60-70, des françaises iconiques (Facel Vega, DS) et quelques voitures de courses rares. Mais place au rallye !

Sixties et début seventies

Les stars sont là, notamment la Mini Cooper (3 victoires)et l’Alpine A110 (2 victoires en 1971 et 1973). L’Alpine présentée ici a couru en championnat italien au cours des années 70 puis a été utilisée par Jean-Pierre Nicolas en voiture ouvreuse d’un rallye historique italien en 2018.

Renault 4
Les fameuses Abarth 1000 TC, des Fiat 600 transformées en bombes par le sorcier Carlo Abarth.
La mini, qui a marqué l’histoire du rallye Monte-Carlo au début des années 60
Opel Ascona 1971
R8 Gordini
Et oui, que ce serait une expo rallye sans une berlinette ?
Ford Cortina Lotus 1964
Triumph TR4 1961

Groupe 4 et 5

Au programme, une Fiat 131 Abarth conduite par Bernard Darniche au Tour de Corse 1980, une Ferrari 308 championne d’Italie en 1982 (mais partagé avec une Lancia 037), une Porsche 911 RSR vue au Tour de France 1975 et évidemment l’inoubliable Lancia Stratos dans sa livrée iconique « Alitalia ».

Groupe B

La catégorie de la démesure, qui fait encore fantasmer aujourd’hui les passionnés de rallye, était bien évidemment à l’honneur dans l’exposition, avec toutes les grandes stars : on retrouve une Audi Quattro « Longue » de 1983, pilotée par Hannu Mikkola au Tour de Corse, ainsi que la démoniaque Quattro S1 de 1985 avec son aileron arrière caractéristique.

BMW France avait développé en 1982 une version Groupe B de la M1, habituée normalement aux circuits et au championnat Procar, pour Bernard Beguin, qui la pilote à de nombreuses reprises jusqu’en 1984.

Nous voyons aussi une Escort RS200, une Celica Turbo 1985 ex-Kankkunen, sans oublier les françaises, avec la R5 Turbo ex-Ragnotti, une 205 Turbo 16 modèle 1985 ex-Vatanen et une version 1986 ex-Kankkunen. Les deux Peugeot sont côte à côte et permettent de voir les évolutions aérodynamiques apportées au modèle Evolution 2 de 1986, bien plus bodybuildé. Nous avons eu le plaisir de nous faire ouvrir le capot moteur pour découvrir les entrailles de la bête, et prendre vraiment conscience que le moteur de 530 chevaux était vraiment collé aux fesses du pilote. Lancia est évidemment à l’honneur, puisque la 037 et la Delta S4 sont présentes. Concernant cette dernière, c’est un châssis piloté par Miki Biasion au San Remo 1986 qui est exposé. Là aussi, les entrailles de la bête ont été dévoilées et nous avons même eu droit à un démarrage du moteur !

Groupe A

Belle collection aussi, avec notamment l’alignement des Delta HF 4WD, HF Integrale (Biasion) et HF 16S pilotée par Didier Auriol au Tour de Corse 1992. S’y ajoutent la Toyota Celica, une Ford Escort 16S (ex Bin Sulayem), une Ford Sierra RS Cosworth victorieuse au rallye Alsace-Vosges 1989 avec Pierre-César Baroni ou encore la Mitsubishi Lancer victorieuse aux 1000 lacs 1996 avec Tommi Makinen. Une absente de taille néanmoins: la BMW M3. Dommage !

WRC

Peugeot 307 ex-Gronhölm, Citroen C4 ex-Loeb, Ford Focus ex-Sainz, deus Subaru pilotées par le regretté Richard Burns, dont le modèle 1998 avec lequel il remporta le rallye du Portugal, puis, plus près de nous, la DS3 WRC et les récentes VW Polo R WRC, Hyundai i20 WRC et Toyota Yaris WRC. La japonaise impressionne avec ses appendices aérodynamiques tout droit sortis de Transformers, dont l’aileron arrière très travaillé. La Hyundai de Thierry Neuville fait sobre à coté.

Les « originales »

Quelques modèles rares étaient aussi exposés, notamment des modèles plutôt associés au circuit (GT, Tourisme), mais qui ont aussi eu des déclinaisons rallye.

BMW 3.0 CSL, vainqueur de classe au tour auto 1975 et 1976
UNe De Tomaso Pantera à V8 Ford

Une Alfa 75 Turbo 1988 conduite au Rally Monza et au tour d’Italie par Alessandro Nannini et Yves Loubet.

Allez, pour le plaisir des yeux

Voici un aperçu de la collection du prince de Monaco, avec quelques pièces d’exception comme la Facel Vega HK500, la Porsche 908 ou encore la Maserati 4CLT.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Visite guidée : Exposition Rallye à Monaco"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Motörhead
Invité

Rhaa lovely, une mine d’or, j’aimerais bien en avoir une dans mon garage, une groupe B de préférence

Elie Zay
Invité

Super article. Merci pour la visite !

wpDiscuz