Accueil Salon de Genève Genève 2020 : Hyundai i20

Genève 2020 : Hyundai i20

751
13
PARTAGER
Hyundai i20 (2020)

Malgré son style passe partout, la Hyundai i20 a rencontré un joli succès en Europe. Et Hyundai a pensé qu’avec un style plus affirmé cela serait encore mieux. La nouvelle génération apporte en prime une série d’équipements qui la replacent dans le coeur du marché face aux références européennes.

  • 3ème génération de i20, 3ème meilleure vente de Hyundai en Europe
  • Hybridation 48V

Pour s’installer sur le marché, la Hyundai i20 a joué la partition du modèle plutôt sérieux, sans grande fantaisie, mais à un prix abordable. Avec en prime des prestations plus qu’honorables. après avoir été la seconde meilleure vente de la marque en 2018, elle s’est fait doubler en 2019 par le Kona, mais reste une valeur sûre pour la marque coréenne. La troisième génération n’a plus l’intention de jouer les seconds rôles sur le marché, et s’impose par son style. Plus agressive avec ses lignes tendues, elle revoit aussi ses proportions. Elle est donc plus longue (5 petits mm à 4040 mm), plus large (30 mm / 1764 mm) et plus basse (-20 mm / 1454 mm). La partie avant est plus incisive, mais c’est surtout l’arrière qui pourra surprendre avec sa custode anguleuse, son hayon noir en partie supérieure, et ses feux torturés.

L’intérieur reste encore invisible mais arborera deux écrans 10,25 pouces avec services connectés, un éclairage d’ambiance, de multiples prises USB, un système audio Bose, une recharge sans fil pour le téléphone associée à la réplication sur l’écran multimédia également sans fil. En attendant Genève, il faut se contenter d’une illustration, qui annonce une planche dépouillée.

Teaser Hyundai i20 intérieur

Au rayon des motorisations, la i20 fait simple : 3 moteurs uniquement : le 1.0 Turbo injection directe en versions 100 ou 120 ch tous deux avec boîte manuelle 6 rapports ou à double-embrayage 7 rapports, et une entrée de gamme avec le 1.2 atmosphérique de 82 ch. Exit le diesel donc, mais surtout entrée en scène de l’hybridation 48V (type alterno-démarreur), en option sur le 100 ch, en série sur le 120 ch. Dans les deux cas au choix boîte manuelle ou double-embrayage également. Concernant la boîte manuelle 6 rapports associée au 48V, il s’agit d’une nouvelle transmissions qualifiée de Intelligent Manual Transmission qui permet un mode « coasting » (roue libre) au lever de pied. Les valeurs de consommation et d’émissions seront confirmés plus tard, mais la i20 semble bien armée pour figurer aux avant-postes du segment.

Les motorisations ont donc fait l’objet d’une grosse remise à niveau, et c’est aussi le cas des aides à la conduite. La Hyundai i20 cible clairement les 5 étoiles EuroNCAP. Parmi les principales nouveautés, citons un régulateur de vitesse adaptatif contextualisé et interconnecté à la navigation, un limiteur de vitesse « intelligent » connecté à la reconnaissance des panneaux de signalisation, le centrage dans la voie de circulation, l’alerte de démarrage du véhicule précédent (pour améliorer le temps de réaction aux feux par exemple…), ou encore la surveillance d’angle mort avec intervention et le freinage automatique en manœuvre (Parking Collision-avoidance Assist – Reverse (PCA-R).

Notre avis, par leblogauto.com

Aux acquis de la précédente génération, la 3ème génération de i20 ajoute un style plus affirmé, et des équipements au meilleur niveau du segment. Plus des motorisations micro-hybridées qui pourraient achever d’en faire un modèle à ne pas négliger face aux références européennes.

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Genève 2020 : Hyundai i20"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rickyspanish
Invité

Un avant de Mazda, un profil avec des lignes de Seat, un arrière de Skoda, le tout avec un soupçon d’Opel au niveau de la retombée du toit… pas vilain mais rien de très original non plus.

beniot9888
Invité

Je ne suis pas un grand fan du toit d’une couleur différente qui s’effondre sur la porte du coffre, mais ce n’est pas mal, globalement.

panama
Invité

Un style plus affirmé mais loin, très loin des stars du segment – Clio, 207, Polo.
Le TDB des versions d’appel aura-t-il droit au deuxième grand écran ?

Bernardo
Invité

une face avant vue chez Audi , un profil de ford Fiesta , des feux arrière en zig façon Seat , et même la trappe à essence récupérée d’une focus
bon , à part ça , y’a un peu de chrome pour faire semblant d’etre different 🙁

Coco
Invité

Je ne suis pas très fan de l´arriere mais sinon elle est plutôt bien

anto7076
Invité

Oui les arrières… A voir en vrai mais c’est bizarre

wpDiscuz