Accueil Ecologie Essai Fiat 500 Hybrid Firefly de 70 ch

Essai Fiat 500 Hybrid Firefly de 70 ch

2337
86
PARTAGER

Voilà maintenant 13 ans que l’actuelle génération de Fiat 500 se trouve sur le marché. Pour continuer à vivre et aider à la diminution de la moyenne de CO2 de la marque imposée par la réglementation européenne, l’icône italienne s’offre une légère hybridation.

Il faut bien l’avouer, ce design néo-rétro est réussi

Un charme intact depuis 2007

Plus néo-rétro, tu meurs ! La Fiat 500, et c’est un comble, ne semble pas accuser le poids des ans avec son style singeant celui de la très ancienne première génération. Le succès ne se dément pas, et le constructeur italien aurait tort de s’en priver. Il faut dire qu’elle charme au premier coup d’œil, avec sa bouille si caractéristique.

Manifestement les designers ont passé pas mal de temps sur ce logo…

Dans cette version découvrable elle gagne un C dans l’appellation. Mais ce n’est pas tout, puisqu’en devenant Hybride, elle ajoute un nouveau logo l’identifiant comme telle. Ce sera d’ailleurs la seule façon de la différencier des autres modèles de 500, puisqu’elle n’a pas droit à une calandre spécifique ou n’importe quel autre élément « vert ». L’électrique sera peut-être plus démonstrative en la matière.

Voici un habitacle de voiture… et pas de vaisseau spatial.

Même intérieur avec un petit truc en plus

Souvent, l’intérieur permet de mieux dater un modèle à l’extérieur indémodable. Là aussi, 13 ans après on réalise que Fiat a réussi le tour de force d’échapper au coup de vieux. Le très imposant bandeau reprenant la couleur de la carrosserie fait toujours son petit effet. Ce sont justement ses références au passé, poignées de porte, forme du compteur entre autres qui lui permettent de bien vieillir visuellement.

On peut prendre une sellerie avec des tons bleus, même si on est une fille.

Toutefois il faut un peu de temps pour s’habituer au petit écran tactile à peine plus grand que celui d’un grand smartphone. Il a droit à une connectivité et une navigation évoluée. Cependant on préférera profiter de Carplay ou Android Auto, une fonction désormais incontournable pour satisfaire les plus comme les moins jeunes. Malgré la légèreté de l’hybridation, Fiat a cru bon de tout même afficher les flux d’énergie et la capacité de la petite batterie.

« Elle est hybride?! J’ai même pas remarqué »? Hybride et stylée cette Fiat 500C!

Pas de mode 100% électrique

Sous le capot, on trouve donc une motorisation hybride légère baptisée « Firefly » de 70 ch, composée d’un 3 cylindres essence couplé à petit bloc de 3,6 kW. Il ne s’agit là ni d’une PHEV, ni même d’une full hybrid comme une Toyota Yaris. La modeste batterie alimentant le moteur électrique ne fait qu’assister le thermique dans les phases les plus énergivores pour le soulager. Elle ne roule ainsi jamais en mode 0 émission.

La première Fiat hybride méritait bien une édition spéciale!

Les cellules se rechargent lors des décélérations et des freinages, de façon assez rapide compte tenu de leur faible capacité. De plus le thermique a la possibilité de s’éteindre sous les 30 km/h, du moment qu’on n’oublie pas de mettre la boite mécanique (pas d’automatique disponible) au point mort. Un coup à prendre qui ne paraît pas très naturel, mais nécessaire pour optimiser les économies de carburant.

Grâce à elle, les murs des belles villes d’Italie vont noircir un peu moins vite.

Chic citadine

En ville, cette motorisation lisse les démarrages et limite les pics de régime au moment de s’élancer, brûlant ainsi moins de carburant. Dans la pratique, sans jouer exagérément les tortues, la consommation tournait autour des 6 litres aux 100 kilomètres, voire un peu plus à certains moments en dehors des agglomérations. Honnêtement, on s’attendait à un meilleur chiffre, même si la moyenne paraît honorable.

On ne voit pas depuis le siège à quel point elle est belle. Mais Fiat a pensé à tout!

Pour le reste, notre 500C évolue peu. On regrette une position de conduite un peu trop haute. Toutefois il s’agit d’une bonne citadine, toujours bien servie par son astuce, la touche City qui rend la direction légère pour faciliter les manœuvres et le faufilage dans une circulation dense. La ville demeure son meilleur terrain de jeu, là où justement on l’attend. De ce point de vue-là, rien ne change, et c’est tant mieux. Et avec les beaux jours qui semblent arriver de plus en plus tôt, son toit en toile rétractable s’avère être un bel atout.

Et si cette génération de Fiat 500 battait le record d’existence? 13 ans déjà…

Dès 14 990 €

Certes, Fiat fait le minimum avec cette très légère hybridation pour limiter les émissions et la consommation de sa star. Il ne fallait pas non plus trop faire grimper la note, sous peine de la rendre moins accessible. En s’hybridant, elle prend tout de même 1 000 €. Elle se montre un peu plus onéreuse qu’une Twingo (thermique) plus plaisante à conduire par exemple. Mais la palme du sex-appeal revient incontestablement à l’Italienne qui sur ce point reste quasiment sans concurrence. Un facteur souvent déterminant sur un segment où le coup de cœur joue pour beaucoup. Pour marquer l’arrivée de l’électrification, la Panda Hybrid l’accompagne (moins chère de 1 000 €).

 

+ON AIME
  •  Charme design
  • Embonpoint limité motorisation hybride
  • Agrément de conduite en ville
ON AIME MOINS
  •  Pas de mode 100% électrique
  • Moteur éteint sous 30 km/h seulement au point mort
  • Un peu chère

 

Fiat 500C Hybrid
Prix (à partir de)14 990 €
Prix du modèle essayé16 990 €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantationcylindres en ligne – Injection directe turbo essence / Diesel
Cylindrée (cm3) 999
Puissance (ch/kW)70 / 51
Couple (Nm) 92
Transmission
Roues motricesav
Boîte de vitessesmanuelle 6 rapports
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus175/65 R14
Performances
Vitesse maximale (km/h) 167
0 à 100 km/h (s) 13,8
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)5,3 à 5,7
CO2 (g/km) 119 à 128
Dimensions
Longueur (mm)3 571
Largeur (mm) 1 627
Hauteur (mm)1 488
Empattement (mm) 2 300
Volume de coffre (l) 185
Poids (kg) 980

Poster un Commentaire

86 Commentaires sur "Essai Fiat 500 Hybrid Firefly de 70 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité

« Elle ne roule ainsi jamais en mode 0 émission. » toute façon il n’y a aucune voiture zéro émission en roulant puisqu’on a toujours des particules d’abrasion (pneus, chaussée et frein même si les activistes de la VE et de l’hybride les réfutent).

Sinon sur grands trajets entrecoupés de rond-points, cela donne quoi en consommation.
Parce qu’il ne faut pas se leurrer, quand je vois les campagnes des municipales, avec comme thèmes principaux l’environnement et la mobilité, la voiture individuelle en usage individuel cela va bientôt être du passé et beaucoup plus vite que certains le pensent.

amiral_sub
Invité

Il existe un idée reçue sur les voitures électriques: en réalité, les pneus durent longtemps. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est un fabricant de pneus https://www.nokiantyres.fr/entreprise/communique/il-existe-un-idee-recue-sur-les-voitures-electriques-en-realite-les-pneus-durent-longtemps/

Christophe
Invité

@amiral_sub
Je ne dis pas qu’ils durent moins longtemps, je dis juste que parce qu’il sont plus gros du fait d’une masse en mouvement plus importante au final ils émettent plus de particules qu’un pneu plus petit supportant une masse plus faible.
Si une clio en 195/55R16 est gonflée à 2,2 bars et une Zoé en même taille à 2,5 / 2,6 ce n’est pas un hasard.

amiral_sub
Invité

si les pneus des VE durent plus longtemps, c’est qu’ils s’usent moins ou j’ai mal compris ?

Christophe
Invité

Oui ils s’usent moins.
Mais calcul la différence de masse usable entre un pneu en 165/65R14 et un pneu en 185/65R15. Il y a quand même un écart certain.
Ensuite évalue le nombre de kilomètre que doit faire en plus le pneu le plus gros pour émettre moins de particules.
Dans ce cas, il se sera moins usé mais n’aura pas émis moins de particules.

Otto carius
Invité

C est pas des pneus a faible frottements ? Une Tesla avec des PS4 ou des PS cup ça donne quoi ?

labradaauto
Invité
Christophe: Souvent vous êtes pertinent et souvent je pense aussi comme vous pour certains critières que vous analysez. Mais là, vous y allez fort en affirmant que la voiture individuelle en usage individuel; cela va bientôt être du passé et beaucoup… pensent , pour reprendre votre phrase . Si vous vous postez observateur à la caisse de n’importe quel commerce d’alimentation pour en rester à l’essentiel de la vie ( la bouffe) . Dans la famille ce n’est jamais TOUTE la famille qui se déplace avec son cabas . C’est souvent la maman, le papa , toujours seul(e). Sur le… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@labradaauto Le commerce dont vous parlez est l’archétype de l’aménagement pour le tout voiture avec spécialisation des zones qui a été rendu possible uniquement grâce à la voiture. C’est aussi l’archétype de l’artificialisation des sols. La voiture étant le problème, il va bien falloir résoudre le problème en réorganisant l’espace. Je vous invite à vous pencher sur les débats pour les municipales dans les villes. Débats qui font forcément rejaillir sur les communes péri-urbains et plus lointaines via les différents groupes de communes. J’ai déjà assisté à des réunions publiques où plusieurs intervenants disaient qu’il allait falloir rayer ses zones… Lire la suite >>
lym
Invité
En attendant, le maire qui réglemente (entendre, limite) un peut trop le parking hors hyper centres très denses (ou villes à touristes dont les bus ne semblent poser aucun pb, cf Paris, qui réussit l’exploit de diminuer la circulation ET augmenter la congestion!) n’est en général pas réélu. Ne parlons pas du stationnement résidentiel, là ça tourne aux menaces physiques. Niveau rénovation thermique, vu qu’on supprime années après années les aides (enfin, on les laisse pour ceux qui finissent le mois à quelques € près et qui donc ont d’autres priorités, manière de les supprimer sans l’assumer vraiment) ou que… Lire la suite >>
SGL
Invité

La Twingo électrique arrive bientôt !

Rickyspanish
Invité

La Fiat 500 E aussi !

SGL
Invité

Heureusement pour eux, mais apparemment la Twingo aura au moins 6 mois d’avance !
Tant mieux, une saine concurrence va se mettre en place.
N’oublions pas la Honda e et la Mini Cooper SE, un peu plus cher.

Yop
Invité

Vous oubliez la VW e-Up! et ses jumelles Skoda/Seat sont certes un peu vieillissante mais promettent une meilleure autonomie WLTP. Ce sont elles les plus grosses rivales des futures 500 et Twingo électriques à mon avis.

Restera encore à voir leurs prix. A titre de comparaison, la VW e-Up! « full option » coûte 22.000€ sur le site internet belge de la marque.

Me demande à combien sera vendue la Twingo électrique…

Mini et Honda jouent dans une autre catégorie en atteignant les 35.000€ une fois équipée !

Et si Fiat semble aussi annoncer environ 30.000€ pour la 500E, c’est cher aussi.

SGL
Invité

Très juste @Yop, impardonnable de ma part, la e-Up! sera un acteur de taille !

Mwouais
Invité

Mazda MX 30 comme outsider à moins de 28.000.

SGL
Invité

C’est déjà gros le MX-30…
Renault / Dacia annonce la K-ZE pour 15-20 k€ 2021.
Le marché de la VE n’est pas près de baisser pour 2020-21 !

SGL
Invité

« Pas de mode 100% électrique », c’est là que l’on voit qu’elle est techniquement très âgée.

SGL
Invité

La VT sur le segment A est voie d’extinction d’ici 2025-30.

Christophe
Invité
Il se murmure que l’Euro 7 intégrera l’ensemble des polluants (donc y compris abrasion). Comme la commission européenne a aussi dans le collimateur des pays européens pour dépassement des seuils sur les particules (et bien que le double de ceux de l’OMS), quand ils vont voir que pour une voiture électrique pollue moins que son équivalent thermique, on doit limiter la batterie….. Il se murmure aussi que la règle CAFE intégrera l’analyse du cycle de vie, on va arriver à une limitation de la batterie et de la taille des voitures. Et là retour des mini-citadines thermiques alimentées en carburant… Lire la suite >>
sylver
Invité

Les émissions du a l’abrasion sont plus élevées sur un VT que sur un VE (freinage régénératif, …), plus le fait qu’il y a de plus en plus de villes qui veulent interdire les moteurs thermiques. J’ai donc quelques doute sur votre prévision d’un retour du thermique pour les citadines…
La ou l’on semble d’accord par contre, c’est sur le fait que le nombre de voiture par ménage va/doit chuter sérieusement, surtout pour les citadins!

Christophe
Invité
@sylver « Les émissions du a l’abrasion sont plus élevées sur un VT que sur un VE », on attend la preuve de cette affirmation. Vous oubliez qu’une VE étant plus lourde qu’une VT, elle produit plus de particules de pneus et de route. Et malheureusement pour vous la moindre émission de particules d’abrasion ne compense pas cette plus forte émission. Sinon vous croyez que les citadins vont accepter d’abandonner leur voiture (et même si ils ne l’utilisent pas tous les jours) tout en continuant à subir les nuisances des voitures des autres….. A Paris, seuls 10 % des parisiens utilisant une… Lire la suite >>
SGL
Invité

Connaissez-vous un modèle de conception récentes sans hybridation avec possibilité de rouler en mode 100 % électrique ou sans version 100 % électrique !?
Il y a un moment où il faut se rendre à l’évidence, nous sommes plus au siècle dernier.

Christophe
Invité

Toutes les versions GNV qui si alimentées au bioGNV émettent moins de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie (moyenne européenne) tout en étant bien plus polyvalente que leur équivalent électrique.
De plus, puisque moins lourde elles sont aussi moins polluantes.
Dogme quand tu nous tiens.

sylver
Invité

Tiens, je croyais que le CO2 n’était pas un polluant 😀
Un VE alimenté en ENR représente pour l’instant la seule réponse crédible au problème des émissions polluante en ville (par que les particules hein) et du CO2.

Christophe
Invité

@sylver
Et comment on alimente une VE en électricité renouvelable ?
Votre VE plus lourde que la VT équivalente émet plus de particules donc elle ne résoud en rien la problématique de la pollution en ville.
Il n’y a que ceux qui cherchent à défendre leur petit confort qui sont capables de tels mensonges.

Sylver
Invité

@Christophe : j’aimerais bien savoir quelles sont vos sources pour affirmer qu’un VE émet plus de particules qu’un VT! Je suppose que c’est pareil pour les NOx, CO et autres composants volatiles? On se demande qui cherche à défendre d’un confort 😀
Pour répondre à votre question, on souscrit un contrat de fourniture d’électricité avec un fournisseur vert et on recharge chez soi, simple, non ? On peut aussi recharger sur des bornes publiques auprès d’un réseau qui fait pareil…

Christophe
Invité

@sylver
Avoir un contrat vert ne certifie pas utiliser de l’électricité renouvelable.
Pour un bilan carbone, ce type de contrat ne change en rien les émissions de CO2 de l’électricité.
Il n’y a que ceux qui cherchent à défendre leur petit confort qui sont capables de tels mensonges.

sylver
Invité

@Christophe:
je ne sais pas comment ca marche en France mais dans d’autre pays si. le plus important moyen de pression pour faire changer les choses, c’est de voter avec ses sous. Comme dis Coluche, il suffirait que les gens arrêtent d’acheter pour que ca ne se vende plus…

sylver
Invité
@Christophe : (suite) Déjà un élément de réponse: https://publications.jrc.ec.europa.eu/repository/bitstream/JRC89231/jrc89231-online%20final%20version%202.pdf Ce qui y est dit en gros: – la quantité de particules non liées à l’échappement est plus ou moins la même que celles liées à l’échappement (hop, d’un coup on gagne déja 50% avec un VE) – Pour ce qui est de la source des particules non liées à l’échappement, on a 16-55% (freins), 5-30% (pneu) and 28-59% (resuspension). Les freins sur un EV sont nettement moins utilisés grace au freinage régénératif, disons -75%. Les pneu augmentent du à la masse plus importante, disons +15%. Les resuspensions sont inchangées mais… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@sylver Votre rapport date de 2014 et cela a son importance. Depuis les études ont été affinées mais surtout la différence de masse entre un VT et son équivalent électrique s’est accru, ce qui fait que c’est inversé. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S135223101630187X?via%3Dihub Dans Points forts on a : « Non-exhaust sources account for 90% of PM10 and 85% of PM2.5 from traffic. » ce qui se traduit part Les sources hors échappement représentent 90% des PM10 et 85% des PM2,5 provenant du trafic. » « Conclusion des auteurs: les émissions de particules fines des véhicules électriques sont équivalentes à celles des véhicules thermiques.  » Evidemment que le… Lire la suite >>
Christophe
Invité
sylver
Invité

Super fiable comme étude dis donc…
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1352231016308548
Sinon, désolé mais je n’ai pas accès donc il est difficile d’argumenter.
Je pense que la ou l’on est d’accord c’est:
– un VE de 2t+ est une incohérence totale (c’est pareil pour un VT), tout ça pour transporter 75kg c’est du n’importe quoi
– la part modale de la voiture individuelle en ville doit drastiquement diminuer

AVENUE
Invité

Parler du C.O² seulement parce que tout le monde en parle c’est ignorer les lois de la physique.
Non le C.O² n’est pas un polluant et n’est pas responsable du réchauffement climatique.

sylver
Invité

@ AVENUE, c’est bon, on sait tous que votre disque est rayé. D’abord c’était « il n’y a pas de réchauffement climatique » maintenant que c’est indéniable, le message a changé en « le réchauffement n’est pas la conséquence de notre style de vie… » voire même « le CO2 est bon pour les plantes donc il ne peut pas avoir un impact négatif sur la vie sur Terre »
Ce sont justement ces lois de la physiques et les modèles mathématiques basés sur ces dernières qui sont utilisés par les scientifiques pour prévoir l’évolution de la situation.

AVENUE
Invité
@ sylver « Ce sont justement ces lois de la physiques et les modèles mathématiques basés sur ces dernières qui sont utilisés par les scientifiques pour prévoir l’évolution de la situation ». FAUX ET ARCHI FAUX tu confonds lois de la physique et modèles basés sur des scenari élaborés par des pseudo-scientifiques qui répondent a des commandes « orientés » du GIEC ! Le GIEC c’est une organisation qui de par sa structure hybride scientifique soumis à la politique internationale, est condamné à ne produire que des résultats scientifiques sujets à caution, remettant ainsi en compte la crédibilité même de l’organisme. Voilà tant que… Lire la suite >>
ema
Invité
sylver
Invité

@AVENUE Heureusement l’écrasante majorité ne partage pas vos délires climatosceptiques et les politiques commencent a prendre la mesure du changement nécessaire. Et si ca ne vous plait pas, je vous recommande un aller simple pour le Brésil…

Jdg
Invité

Pas mieux que 119g/CO2 maigres la petite hybridation, peu mieux faire …

AVENUE
Invité

Le C.O² n’est pas un argument recevable

amiral_sub
Invité

MDR. Y en a qui ne doutent de rien

The Stig
Invité

La climatosceptie n’est pas un argument recevable.

SGL
Invité

Enfin @AVENUE, le (trop-plein) CO2 qui rajoute au réchauffement climatique a déjà tous les autres polluants.
Combien faut-il rajouter des catastrophes pour que l’on réagisse !
…c’est limite du suicide collectif que l’on attend !?

AVENUE
Invité

@ SGL
L’effet de serre est à son maximum aux longueurs d’onde dans l’infrarouge comprises entre 1 et 30 microns or le C.O² n’absorbe les radiations infrarouges qu’à des longueurs d’onde de 4,2 microns et de 15 microns. Etant donné que le C.O² a déjà atteint une concentration supérieure à la saturation à partir de laquelle sa contribution à l’effet de serre n’intervient plus il faut chercher un autre coupable au réchauffement climatique et arrêter de nous bassiner avec la voiture électrique qui pose mille fois plus de problèmes qu’elle n’en résout !

Christophe
Invité

Sur wltp c’est pourtant plutôt pas mal.

amiral_sub
Invité

une prius de 2004 fait mieux

Christophe
Invité

A 102 en nedc, elle ne fait pas mieux que 119 en wltp.
Regarde ce qu’a été obligé de faire Toyota pour ne pas augmenter la valeur en wltp : augmenter la puissance du moteur électrique donc augmenter la puissance capable de sortir la batterie donc augmenter la capacité de la batterie en changeant le type de batteries.
Le wltp est beaucoup plus dynamique que la nedc et le dynamisme fait exploser les conso. sur un hsd.

amiral_sub
Invité

je ne suis pas d’accord: une toyota hsd conduite « dynamiquement » ne voir pas sa consommation s’envoler, en tout cas sur celle que j’avais

Christophe
Invité

Pourtant si avec un moteur électrique incapable de mouvoir le véhicule au-delà de 45 km/h et un moteur thermique qui démarre pour toute course de la pédale d’accélérateur trop rapide on a bien une consommation qui s’envole.
Je rigole toujours quand je récupère une hsd de location ou d’autopartage et que je vois des conso. supérieures à 7 l/100 km pour les derniers instants. Chose que je ne vois pas avec des thermiques classiques.

Christophe
Invité

Le dernier article de Moteurnature qui essaye une hsd le confirme : « Sur un parcours routier tranquille, nous avons consommé 5,2 l/100 km. Par curiosité, nous avons essayé le mode Sport, et adopté une conduite bien plus nerveuse. Le bilan ne s’est pas fait attendre, c’était une mauvaise idée. La consommation fut en hausse de 40 %. C’était bien stupide, parce que nous n’avons pas roulé 40 % plus vite ».
Au demeurant 5,2 l/100 km sur un parcours routier, cela n’a rien d’extraordinaire.

Seb
Invité

Pas comparable , Toyota est leader en hybridation et dans le top 10 des meilleurs constructeurs au monde en recherche et developpement …. Fiat ils travaillent encore sur de la paille entouré par des poules pour savoir comment ameliorer le fonctionnement du systeme de fermeture manuel des vitres

Christophe
Invité

Surtout que leur hybridation n’a d’intérêt qu’en ville là même où la voiture n’a pas sa place.
Par contre une hybridation légère, qui n’alourdit pas le véhicule, a bien un intérêt hors ville en soulageant le moteur thermique dans les phases de pleine charge.
Cela me fait toujours rire de voir la charge d’une batterie d’une hsd qui varie d’une barette sur un parcours routier, je me dis qu’une partie de la batterie ne sert à rien mais pèse en terme de conso. mais aussi de pollution par abrasion.

amiral_sub
Invité

mais il y a toujours des voitures en ville, et il y en aura encore longtemps même si tu ne le veux pas

Christophe
Invité

@amiral_sub
Où ai-je dit qu’il n’y en aurait plus ?
Je milite seulement pour une réduction drastique (ce qui ne correspond pas à leur disparition) et plus particulière celle en usage individuel dont le trajet peut être fait avec un moyen plus efficient.
Typiquement comme usage pertinent, il y a le médecin. Par contre pour une infirmière libérale, cela dépend, il y en a déjà qui font leurs trajets en ville à vélo ou en TC. Idem pour des artisans (https://www.zeplombier.fr/)

Thibaut Emme
Admin
Allez, imaginons….la ville centrale décide d’interdire toute circulation de véhicule. Les magasins doivent donc se faire livrer à dos d’humain, à vélo cargo, ou par traction animale… Mais les voitures des gens ? Pas grave…on les met en banlieue (comme à Paris par exemple…) et donc on reporte la pollution sur les villes périphériques…mais on s’en fout car…on diminue son trafic routier et on interdit. Ca c’est Paris… Allez, imaginons, les maires se concertent et tombent d’accord pour interdire dans l’agglomération… Les voitures, que les gens ont forcément, ils vont donc les garer…à la campagne périphérique. Qui n’est pas équipée… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Il vaut mieux choisir les voitures qui rentrent, non pas sur un critère fallacieux (la norme euro) mais selon la masse, la taille, la vraie conso, etc. » c’est bien aussi mes critères de sélection sans faire une dogme sur l’énergie utilisée. Il faut bien évaluer l’ensemble des polluants et à partir de là réduire l’usage solo et pour les usages où la voiture est nécessaire établir des règles de ce style.

Thibaut Emme
Admin
« les usages où la voiture est nécessaire » >> Sauf que sur ce point, difficile de déterminer le « nécessaire ». Par exemple quelqu’un qui vient d’un endroit où, avec les TC il met 1h de transport, contre 30 minutes en voiture. C’est nécessaire ou pas ? Et si le temps de trajet est le même, mais que la fréquence des TC est de 1 toutes les 30 minutes, c’est nécessaire ? Et si les TC ne sont en fonctionnement que de 6h à 21h mais que la personne travaille en décalé ? Nécessaire ou pas ? etc. Vu de chacun, la « bagnole »… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ Thibaut Emme
Compliments pour votre analyse plus que lucide !

AXSPORT
Invité
Christophe
Invité

Dogme quand tu nous tiens.
Si voiture de société (quasi 100 % des PHEV) jamais rechargée (bien souvent le cas), la grosse batterie augmente les émissions totale en Analyse du Cycle de Vie.
On est pas dans l’écologie là.

Mwouais
Invité

@Christophe : on est dans une forme très répandue d’écologie en réalité. C’est ce qui me désole.

wpDiscuz