Accueil Endurance WEC 2020-2021 : Monza et Kyalami au programme

WEC 2020-2021 : Monza et Kyalami au programme

227
4
PARTAGER
WEC_2019_calendar-season-9_small

Le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) a dévoilé le calendrier de la saison prochaine, celle de l’hypercar. Deux nouvelles destinations historiques du sport auto s’ajoutent à la liste.

En premier lieu, on remarquera que les 4 heures de Silverstone de cette saison ont déjà vécu. Retour aux 6h pour cette épreuve. D’ailleurs, les épreuves font 6, 8 ou 24 heures. Les Le Mans Hypercars devront être fiables dès leur lancement. Sur les huit courses au calendrier, 4 se dérouleront en Europe.

Après Silverstone en entrée en matière, les concurrents iront en Italie, à Monza. Pointe de vitesse élevée obligatoire sur le « temple de la vitesse ». Le circuit rapide devrait aussi provoquer pas mal de trafic avec toutes les erreurs que cela peut engendrer. Les 6h de Fuji sont décalées d’un mois et les 4h de Shanghai disparaissent.

Il en est de même pour les 6h du COTA (Circuit des Amériques à Austin) qui est remplacé par les 6h de Kyalami. Ensuite on revient sur du « classique » avec les 1000 Miles de Sebring, les 6h de Spa et la finale en fanfare avec les 24 heures du Mans les 12 et 13 juin 2021.

Deux petits « nouveaux »

Le WEC n’a jamais couru à Monza. Mais, le championnat a déjà fait son « prologue » là-bas, en 2017. Visiblement, le tracé rapide est apprécié des pilotes. A voir sur 6 heures ce que cela donnera.

Quant à Kyalami, en Afrique du Sud, c’est un tracé historique. La Formule 1 y est allée régulièrement jusqu’au milieu des années 80. L’endurance y courait également avec les 9 heures de Kyalami, devenues 1000 km puis 500 km de Kyalami. Le circuit situé au nord de Johannesbourg a été profondément modernisé et redessiné pour accueillir de nouveau une épreuve mondiale FIA. Le circuit mesure désormais 4,522 km mais reste sur un plateau à 1500 m d’altitude. De quoi mettre à l’épreuve les moteurs thermiques.

Gérard Neveu, Directeur Général du WEC : « Lorsque vous avez un calendrier incluant Silverstone, Monza, Fuji, Bahreïn, Kyalami, Sebring, Spa et, bien sûr, Le Mans, vous êtes au cœur même de l’histoire et de l’héritage de la course d’endurance mais aussi de son présent et son avenir. Ce calendrier est également optimal pour notre feuille de route logistique car il fournit à nos équipes le package le plus efficace possible. Nous espérons que cette Saison 9 rendra nos concurrents et nos fans heureux. »

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) : « Quelle meilleure manière d’entrer dans la nouvelle ère des Le Mans Hypercars que ce remarquable calendrier 2020-2021. Reflet d’une industrie automobile en perpétuelle évolution, le WEC continue de présenter aux constructeurs une vitrine idéale pour leurs produits, et plus encore, alors que nous sommes tournés vers l’avenir et l’introduction de différentes plates-formes d’énergie renouvelable. »

Calendrier provisoire 2020-2021

Le calendrier est encore soumis à approbation par le Conseil du Sport Motorisé de la FIA mais il devrait être celui-ci, éventuellement à quelques détails près.

  • 31 août-1er septembre 2020 – Essais d’avant-saison, Silverstone (Grande-Bretagne)
  • 5 septembre 2020 – 6 Heures de Silverstone (Grande Bretagne)
  • 4 octobre 2020 – 6 Heures de Monza (Italie)
  • 1 novembre 2020 – 6 Heures de Fuji (Japon) 5 décembre 2020
  • 6 février 2021 – 8 Heures de Bahreïn (Bahreïn)
  • 19 mars 2021 – 6 Heures de Kyalami (Afrique du Sud)
  • 19 mars 2021 – 1000 Miles de Sebring (8 heures) (Etats-Unis)
  • 24 avril 2021 – TOTAL 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
  • 12-13 juin 2021 – 24 Heures du Mans (France)

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "WEC 2020-2021 : Monza et Kyalami au programme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Pour monza, je crois que l’ILMC y allait, en tout cas l’ELMS/LMS a rouler la bas

Akouel
Invité

très beau calendrier en effet ! Avec 8 courses seulement, c’est une très belle diversité, avec des belles destinations historiques ! dans l’idéal, j’aurais bien ajouté un Jerez, ou même un Brno qui était aussi dans les championnats BPR et FIA GT d’antan je crois 🙂

Thomas
Invité

Kyalami ça me fait penser à la mort horrible du jeune Gallois Tom Pryce et d’un jeune commissaire de piste sud-africain alors que la F1 y courait encore 🙁

wpDiscuz