Accueil WEC WEC 2019-2020 4 Heures de Shanghai : Rebellion à la régulière

WEC 2019-2020 4 Heures de Shanghai : Rebellion à la régulière

556
8
PARTAGER
WEC Shanghai 2019

Pour la première fois depuis Silverstone 2018, une Toyota n’est pas sur la plus haute marche du podium. Débandade de l’équipe japonaise ? Non, plutôt succès du système de handicap mis en place par l’ACO pour égaliser les performances, allié à une très belle course de la Rebellion no1.

Echos

Au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’important changement réglementaire qui verra les hypercars, dont le nom officiel n’est pas encore choisi, prendre la piste en septembre 2020, les rumeurs se font plus nombreuses. A l’heure actuelle, Toyota, Aston Martin, Scuderia Glickenhaus (très probablement avec un moteur Alfa Romeo) et ByKolles ont annonce officiellement leur intention d’engager des autos répondant a ce règlement dès 2020. Par ailleurs les Ginetta actuelles devraient être de la partie pour la première saison, avec des performances adaptées à la concurrence des nouvelles autos.

Pour le reste, on entre dans la spéculation avec le retour de rumeurs récurrentes : Oreca préparerait un package clé en main d’hypercar à proposer à un constructeur désireux d’entrer dans la discipline, avec ou sans l’appui de Rebellion dont les intentions ne sont pas encore connues. Peugeot est-il sur les rangs, comme on l’a lu récemment dans Le Maine Libre ? [C’est confirmé pour 2022 à l’heure de cette publication !] McLaren est toujours cité également pour la saison 2021, comme Lamborghini, sans éléments concrets à se mettre sous la dent pour le moment.

Quant aux DPi 2.0 qui se préparent de l’autre côté de l’Atlantique, pourraient-elles traverser l’océan grâce aux bonnes relations du nouveau président de l’IMSA, John Doonan, avec l’ACO ?

On devrait avoir le coeur net de tout cela dans les tout prochains mois, quand les premiers essais privés conséquents commenceront. Jusque-là, rien ne va plus, faites vos jeux…

Qualifications

Les Toyota, déjà sérieusement ralenties à Fuji, étaient devenues impuissantes du fait du handicap mis en place pour ramener les vainqueurs dans le peloton, et les deux TS050 ne pouvaient compenser une vitesse de pointe très inférieure à la Rebellion qui prenait la pole position et les deux Ginetta qui elles aussi se payaient les Toyota. Plus de 1,3 seconde entre la Rebellion en pole et la plus rapide des Toyota, le régulateur a eu la main lourde…

En LMP2, comme chaque course cette saison, les équipes sont très proches et les quatre premières autos se tenaient en moins d’une seconde. Cool Racing, avec le très rapide Nicolas Lapierre à la manoeuvre, obtenait la pole position devant les enfants du pays, le Jackie Chan DC Racing, et United Autosport.

En LMGTE Pro, ce sont carrément les six autos que l’on retrouvait dans la même seconde, la Porsche no92 devançant les deux Aston Martin et les deux Ferrari, la seconde Porsche fermant la marche.

Chez les GTE Am également Porsche maîtrisait Aston Martin, en l’occurence la voiture no56 du team Project One devant la Vantage no97.

Course

Comme aux essais, les LMP1 privées avaient beau jeu de dominer les Toyota en vitesse pure. Pourtant les japonaises se sont bien battues. La Rebellion commençait mal l’épreuve en ratant son départ, tombant à la dernière position de la catégorie, et remontait progressivement au cours de l’épreuve, faisant un usage intelligent d’une stratégie d’arrêts décalés. En début d’épreuve, les deux Ginetta prenaient les choses en main, mais étaient rapidement retardées par des problèmes et des pénalités évitables, cédant aux deux Toyota pourtant moins rapides. La vitesse ne fait pas tout et le team LNT manque encore cruellement d’expérience face à Toyota et Rebellion et leur vécu conséquent de la discipline. Les deux Toyota terminent donc sur le podium, la no8 devançant la no7 retardée par une pénalité.

WEC Shanghai 2019

En LMP2, les deux Oreca 07 de Jota Sport, la no38 aux couleurs de Good Year et la no37 sous la bannière du du Jackie Chan DC Racing dominaient les débats en particulier grâce à une excellente course d’Anthony Davidson. C’est la première victoire de Good Year depuis que la marque a remplacé Dunlop en WEC cette saison, qui  plus est un doublé. La première auto équipée en Michelin est celle d’United Autosport, alors que l’Alpine termine quatrième.WEC Shanghai 2019La désormais traditionnelle disqualification d’après course est cette fois tombée sur la Ferrari no51 qui franchissait la ligne en vainqueur, avant d’être déclassée pour hauteur de caisse non conforme. Cela ouvrait la voie à un doublé Porsche en LMGTE Pro, la no92 de Christensen-Estre devant la no91 de Bruin-Lietz. L’Aston Martin no95, vainqueur a Fuji, était dans le rythme aussi mais a perdu du temps irrémédiablement à cause d’une crevaison.

 

 

WEC Shanghai 2019Aston s’est vengé avec la seconde victoire consécutive de la Vantage rouge no20 du team TF Sport devant la Porsche no57 en LMGTE Am.

WEC Shanghai 2019

 

La prochaine course aura lieu le 14 décembre à Bahrein.

Crédit photos : Rebellion Racing, Toyota Gazoo Racing, Porsche Motorsport, FIA WEC

Classement

POS CLASS No TEAM VEHICLE TYRES LAPS GAP
1 LMP1 1 Rebellion Racing Rebellion R13 – Gibson M 125
2 LMP1 8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 – Hybrid M 125 1’06.984
3 LMP1 7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 – Hybrid M 124 1 Laps
4 LMP1 5 Team LNT Ginetta G60-LT-P1-AER M 124 1 Laps
5 LMP1 6 Team LNT Ginetta G60-LT-P1-AER M 123 2 Laps
6 LMP2 38 JOTA Oreca 07 – Gibson G 121 4 Laps
7 LMP2 37 Jackie Chan DC Racing Oreca 07 – Gibson G 121 4 Laps
8 LMP2 22 United Autosports Oreca 07 – Gibson M 121 4 Laps
9 LMP2 36 Signatech Alpine ELF Alpine A470 – Gibson M 120 5 Laps
10 LMP2 29 Racing Team Nederland Oreca 07 – Gibson M 120 5 Laps
11 LMP2 33 High Class Racing Oreca 07 – Gibson G 120 5 Laps
12 LMP2 47 Cetilar Racing Dallara P217 – Gibson M 119 6 Laps
13 LMGTE Pro 92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR – 19 M 115 10 Laps
14 LMGTE Pro 91 Porsche GT Team Porsche 911 RSR – 19 M 115 10 Laps
15 LMGTE Pro 97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M 115 10 Laps
16 LMGTE Pro 95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M 115 10 Laps
17 LMGTE Pro 71 AF Corse Ferrari F488 GTE EVO M 115 10 Laps
18 LMPGTE Am 90 TF Sport Aston Martin Vantage AMR M 113 12 Laps
19 LMPGTE Am 57 Team Project 1 Porsche 911 RSR M 113 12 Laps
20 LMPGTE Am 98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M 113 12 Laps
21 LMPGTE Am 83 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO M 113 12 Laps
22 LMPGTE Am 56 Team Project 1 Porsche 911 RSR M 112 13 Laps
23 LMPGTE Am 88 Dempsey – Proton Racing Porsche 911 RSR M 112 13 Laps
24 LMPGTE Am 70 MR Racing Ferrari 488 GTE EVO M 112 13 Laps
25 LMPGTE Am 54 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO M 112 13 Laps
26 LMPGTE Am 86 Gulf Racing Porsche 911 RSR M 112 13 Laps
27 LMPGTE Am 62 Red River Sport Ferrari 488 GTE EVO M 112 13 Laps
28 LMPGTE Am 77 Dempsey – Proton Racing Porsche 911 RSR M 111 14 Laps
29 LMPGTE Am 78 Proton Competition Porsche 911 RSR M 107 18 Laps
30 LMP2 42 Cool Racing Oreca 07 – Gibson M 30 95 Laps
31 LMGTE Pro 51 AF Corse Ferrari F488 GTE EVO M 115 10 Laps

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "WEC 2019-2020 4 Heures de Shanghai : Rebellion à la régulière"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC juncker
Invité

Pas de mention du départ un peu polémique qui a crée des tensions avec Toyota. ?

gigi4lm
Membre

A la régulière, oui dans la mesure où ce n’est pas une victoire sur tapis vert.
Quoique si, le tapis vert c’était avant lors de la mise en place de ce système de handicap.

Thibaut Emme
Admin

C’était quand même assez moche de voir les Toyota ressortir plus fort des virages (4 RM) et peiner à dépasser les GTE en ligne droite…
Et on va commencer à « jouer » avec les compensations pour victoire…genre je fais exprès de terminer 2nd d’une course pour qu’à la suivante je sois moins pénalisé.

J’ai peur que cela perdure dans le règlement hypercar pour limiter les différences entre hybrides et non hybrides…snif !

salociN
Invité

https://www.youtube.com/watch?v=oIjQ_hBiZxQ

J’imagine bien l’opération de séduction de la FIA pour tenter de vendre la mesure aux constructeurs : …et si vous gagnez trop, la victoire sera transférée à votre poursuivant le plus proche ¯_(ツ)_/¯ »

Thibaut Emme
Admin
En fait, Toyota sait qu’étant seul constructeur avec un énorme avantage technique (les 4 RM hybrides), ne rien faire c’est avoir 2 ans 1/2 de championnat dévalué. Déjà que bcp pensent que les deux victoires aux 24h du mans ne valent « rien »… Donc soit ils partaient et prenaient le risque de se mettre à dos le public, soit ils acceptent des équivalences à la BIIIIIP. L’an dernier l’équivalence technologique à montré ses limites et Toyota a fait une saison presque parfaite sans erreur (la seule étant Silverstone avec des vibreurs trop généreusement enjambés). Cette année, le WEC a mis en… Lire la suite >>
Isidor
Invité

Débile ce règlement

Thomas
Invité

Totalement 🙄

Invité

Vu la difficulté qu’a eu l’ACO pour ralentir la Toyota, est ce que la Ginetta va pas complètement dominer la saison prochaine?

wpDiscuz