Accueil Général Pneus été, pneus hiver ou pneus quatre saisons ?

Pneus été, pneus hiver ou pneus quatre saisons ?

3775
0
PARTAGER
pneu hiver

Dépêchez-vous si vous ne l’avez pas déjà fait. C’est de saison avec les températures qui fraîchissent, il est conseillé de passer aux pneus hiver. Et si vous choisissiez plutôt des pneus 4 saisons ? Pneus été, pneus hiver, pneus neige, pneus toute saison, on vous dit tout.

Les pneumatiques sont les seuls points de contact d’une voiture avec le sol. C’est peu dire qu’ils sont primordiaux pour la tenue de route du véhicule, mais également le freinage, l’évacuation de l’eau de pluie, ou même la conduite sur neige.

Vous le savez sans doute, toutes les gommes des pneumatiques ne se valent pas. En effet, en fonction de leur composition, elles vont être plus ou moins tendres, accrochant plus ou moins à la route. Cette tendreté varie selon le manufacturier, mais elle dépend aussi énormément de la température extérieure. Ainsi, certaines gommes sont très adaptées à notre climat tempéré, mais perdent en performance dès que les frimas arrivent.

Quelle est la différence entre un pneu été et un pneu hiver ?

La différence principale tient dans la composition de la gomme. Pour les pneus été, cette gomme est tendre au-dessus de 7°C. Cela permet à ces pneus d’accrocher à l’asphalte par temps sec, mais également sur revêtement mouillé. Là, les sculptures jouent leur rôle en évacuant l’eau de surface, permettant à la gomme d’avoir un contact optimal avec la route. La tenue de route en virage ou les performances en freinage sont au top.

Cependant, lorsque la température passe en-dessous de 7°C environ, la gomme durcit et son adhérence décroît fortement. La tenue de route se dégrade et les distances de freinage augmentent, pouvant devenir dangereuses. Il faut alors basculer vers des pneus à la gomme qui reste tendre sur des températures proches du 0°. Les pneus hiver sont faits de ce genre de gomme. De fait, ils restent adhérents sur ces températures automnales et hivernales et permettent au véhicule de conserver un niveau de « grip » pour maintenir la sécurité.

Il est donc conseillé de chausser des pneus hiver pour la saison froide. En revanche, un pneu hiver se dégradera fortement si les températures redeviennent clémentes et il affichera des performances en freinage inférieures à celles d’un pneu été. Aussi, il faut alterner pneus été, pneus hiver au cours de l’année.

Que valent les pneus 4 saisons ?

Pour s’éviter un changement de pneus chronophage et qui coûte tout de même quelques dizaines d’euros, mais aussi un stockage de 4 pneus sur jantes, on peut passer aux pneus quatre saisons. Ces gommes toute saison (ou all seasons en anglais) restent opérationnelles en-dessous des 7°C : elles sont prévues pour des températures moyennes, de 0 à 20°C. Ainsi, on a les performances d’un pneu été, sur une plage de températures plus basses. Si vous n’êtes confronté qu’occasionnellement à des conditions vraiment hivernales, le pneu de tourisme 4 saisons est fait pour vous : on pensera notamment aux pneus Bridgestone comme les Weather Control A005 qui sont reconnus pour leur adaptabilité.

Il présente une bonne adhérence sur sol sec, mais également mouillé. Surtout, il continue d’être performant en hiver. Attention, tous les « quatre saisons » ne se valent pas. Regardez bien s’il y a par exemple la certification 3PMSF (Three Peak Mountain Snow Flake) comme sur le Weather Control A005. Cette certification vous assure de pouvoir rouler sur la neige.

Le pneu all seasons est un peu le vélo tout chemin (VTC) des pneus. Il convient à peu près à toutes les conditions météo que l’on rencontre sous nos latitudes. Et ils ne sont pas plus chers que des pneus été ou hiver performants. Dès lors, pourquoi mettre plus cher dans un double jeu de pneumatiques ? Passer aux 4 saisons est à n’en pas douter un bon plan.

Les pneus neiges, intéressants mais pas forcément suffisants

Dans les régions où l’hiver est plus rude et les chutes de neige fréquentes, certains passent aux pneus neige. Ces pneus aux gommes ultra-tendres possèdent également des lamelles pour augmenter l’adhérence sur la neige. Pour les reconnaître, il faut chercher le label « M + S » (mud and snow ou boue et neige en français) ou le symbole 3PMSF avec sa montagne à trois pics et son flocon de neige. Sans cela vous pourriez finir au fossé dès les premières chutes de neige ou plaques de verglas.

Toutefois, attention, on prend vite confiance lorsque l’on a des pneus neige. Or, tout pneumatique a ses limites et même si elle est chaussée de pneus conçus pour, on ne conduit pas une voiture sur la neige comme sur route sèche en été. Il faut anticiper un maximum pour éviter les coups de volant brusques ou les freinages trop appuyés. Il faut également réduire sa vitesse. Enfin, certains tronçons de route peuvent être délimités par le panneau B26 rendant obligatoires les chaînes. C’est le cas pour monter dans les stations de ski généralement. Pour ne pas être pris au dépourvu et provoquer un bouchon, entraînez-vous à les monter sur votre voiture.

Quelles que soient les conditions météorologiques, n’oubliez jamais que la surface de contact d’une voiture avec la route est réduite et dépend essentiellement des pneus. Autant bien les choisir et ne pas penser qu’un pneu premier prix sera plus économique qu’un pneu de marque qui aura de meilleures performances et une meilleure longévité. Avec des pneus 4 saisons, vous vous libérez l’esprit en évitant la permutation automnale et printanière.

Illustration : Leblogauto.com