Accueil Daimler Daimler supprimerait 1 100 postes de direction dans le monde

Daimler supprimerait 1 100 postes de direction dans le monde

1301
22
PARTAGER

Daimler pourrait supprimer 1 100 postes de direction au niveau mondial, soit environ 10% de ses dirigeants. C’est en tout cas ce que laisse entendre des articles de presse.

Mesures de suppressions d’emploi chez Daimler selon la presse

Bloomberg et le Sueddeutsche Zeitung  ont ainsi indiqué vendredi que des mesures de suppressions d’emplois figureraient dans le sévère programme de réductions de coûts prévu par le nouveau directeur général de Daimler, Ola Kallenius.

Selon une lettre interne envoyée aux employés par Michael Brecht, Vice-Président du Conseil de Surveillance et Président du Comité d’Entreprise de Daimler et son adjoint, Ergun Luemali , les représentants syndicaux sont disposés à discuter des offres de départ qui pourraient être proposées à certains salariés.

Le courrier, consulté par Bloomberg, soulignait toutefois que les conditions devaient être acceptables et que la décision devait être basée sur le volontariat.

Il est vrai que Daimler a signé un pacte social interdisant les licenciements forcés en Allemagne jusqu’en 2030 ….

Les syndicats d’accord pour des mesures mais pas pour des gels de salaires

Les représentants syndicaux reconnaissent pour leur part la nécessité de prendre des mesures ciblées pour améliorer la situation financière du constructeur dans un contexte de mutation de l’industrie en faveur des véhicules électriques et autonomes.
Ils ont néanmoins « catégoriquement décliné » les propositions de la direction de réduire les coûts de personnel en mettant de côté les augmentations de salaire programmées l’année prochaine ou en retardant les hausses salariales individuelles.

Stratégie présentée la semaine prochaine

M. Kallenius, qui a succédé à l’ancien président-directeur général Dieter Zetsche en mai, envisage de présenter sa stratégie lors d’une journée des marchés financiers jeudi prochain à Londres, suivie d’une réunion avec des investisseurs à New York vendredi.

Après un début d’année morose qui a contraint Daimler à réduire ses prévisions de bénéfice pour 2019, les livraisons mondiales de voitures Mercedes-Benz se sont améliorées au cours des dernières semaines.

Si cette récente reprise permet un certain soulagement, la demande de véhicules utilitaires Daimler est quant à elle en baisse, dans un environnement économique chahuté.

« Nous entretenons un dialogue constructif avec les représentants syndicaux mais ne commentons pas les spéculations du comité d’entreprise », a déclaré un porte-parole de Daimler dans un communiqué.
« Des contremesures étendues sont nécessaires pour rester compétitifs et pour faire face à la transformation du secteur de la mobilité. La société analyse actuellement les coûts de toutes les opérations », a-t-il ajouté.

L’avis de Leblogauto.com

En juillet dernier, Daimler a émis un quatrième avertissement sur son bénéfice annuel en près de 12 mois, faisant état d’une perte d’exploitation au deuxième trimestre. Le constructeur se voit notamment contraint d’accroître ses provisions suite au dossier lié au scandale sur les véhicules diesel et à un rappel de véhicules pour défaut d’airbags.

Daimler avait alors prévenu que ses résultats de 2019 seraient « significativement » inférieurs à ceux de l’an dernier, alors que jusque là il s’attendait à une quasi stagnation.

Les analystes estimaient alors que la nouvelle équipe de direction – Ola Källenius ayant succédé à Dieter Zetsche au poste de président du directoire en mai dernier – semblait avoir l’intention de faire un grand ménage au sein de Daimler et de s’attaquer aux principaux problèmes de l’entreprise.

Sources : Automotive News, Reuters, Bloomberg

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Daimler supprimerait 1 100 postes de direction dans le monde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Y qu’en Chine que Mercedes superforme et vend très bien… Aux USA et en Europe, le modèle économique repose un peu trop sur les locations … 2020 est 2021 s’annoncent compliquées si les entreprises et les banques achètent moins d’autos.

Gustave
Invité

Merci Sam, car tu es l’un des rares à vraiment voir la réalité du marché 🙂 c’est clair que quand je vois le nombre de blaireaux en nlle classe a, c’est sur qu’il n’ont pas les moyens de se l acheter neuve (et c est valable pour 90% des acheteurs en LOA)
et que dire en 2020, avec les nlles normes : le marché va se casser la gueule

zeboss
Invité

commentaires prouvant encore la nullité de la connaissance de l’économie du français moyen..
Qui serait capable d’être proprio de son logement ?
c’est la même chose pour pas mal de biens de fortes valeurs…

Gustave
Invité

avant, un français moyen était propriétaire, en tres grande majorité, de sa voiture qu’il achetait en fonction de ses moyens !
on ne prenait pas une LOA pour une 205 gti par ex 😉
quand tu vois que maintenant il y a même une LOA sur les smartphones…
de ttes facons les économistes prédisent une crise aux usa ou il ont trop recours à la loa pour leur voiture !

wizz
Membre
parce qu’avant, la LOA n’existait pas, n’était pas dans les moeurs des Français. Les gens tenaient à être propriétaires de leur bien. Maintenant, les gens ont changé. La location n’est pas moins chère. Louer son logement pendant 60 ans reviendra plus cher que de l’acheter. La différence est qu’il faut juste être capable de sortir une grosse somme d’argent, ou de montrer qu’on est capable de rembourser un prêt, pour pouvoir devenir propriétaire. C’est pareil pour l’automobile. Les organismes proposant les différentes formules de location de voitures ne sont pas des asso caritatives. Et donc louer revient plus cher que… Lire la suite >>
Invité
« La location n’est pas moins chère. Louer son logement pendant 60 ans reviendra plus cher que de l’acheter. La différence est qu’il faut juste être capable de sortir une grosse somme d’argent, ou de montrer qu’on est capable de rembourser un prêt, pour pouvoir devenir propriétaire. » Une grosse différence entre l’immobilier et l’automobile, toutefois : « avant », on était propriétaire car on était sensé faire toute sa vie au même endroit, aujourd’hui on peut être muté, changé d’orientation professionnelles (et donc géographique) […] ce qui fait qu’être propriétaire est moins pertinent, car il devient difficile de se « débarrasser » de son logement… Lire la suite >>
wizz
Membre

shooby
pertinent ou pas, là n’est pas la question

la question est de déterminer si le recours à une LOA est parce qu’on est trop pauvre pour acheter sa voiture, ou non. La réponse est non (parce que l’organisme de location n’est pas une asso de loi 1901 avec des bénévoles). Et donc forcement, ça coute plus cher d’avoir recours à une LOA que d’acheter sa voiture

beniot9888
Invité

Le français moyen, avant, il n’avait pas recours à la LOA ou la LDD, ou assez peu, oui.

Mais il faisait un crédit, pour payer sa voiture.

Alors oui, LOA et LDD ont un coût comparé à un achat comptant (que personne ne faisait), mais comparé à au coût d’un crédit, la différence est-elle si grande que ça ?

Avant, on avait dans doute le blaireau qui roulait en 205 GTI à crédit parce qu’il n’avait pas les moyens de se l’acheter neuve ! LOL MDR !

Gustave
Invité

oui, mais le crédit durait moins lgtps…..car il ne fallait pas quela 205 gti finisse dans le talus avant 🙂 LOL

zeboss
Invité
Un logement a potentiellement une chance de suivre l’évolution des cours en prenant de l’age, entretien compris bien sur. Les biens de conso comme voiture ou téléphone perdent inexorablement de la valeur, grosso modo 25% par an de la valeur résiduelle pour une auto, pas loin de 75% pour un tel… Donc acheter son véhicule, sauf à vouloir garder sa 205 GTI45 ans, consiste à : bloquer son capital donc à perdre son immobilisation et son rendement éventuel, si tu peux mettre 50k€ dans une auto, tu peux aussi donc les placer perdre la valeur mensuelle (amortissement) que tu ne… Lire la suite >>
Invité

« un des rares » … ça fait quelques années déjà que je demande (lors de la publication des bilans commerciaux mensuels, trimestriels ou annuels) de faire le distinguo sur les différents types de ventes (particuliers, pro …) pour voir l’état réel du marché. Mais j’ai finit par laissé tomber car rien n’est fait à ce sujet

Thibaut Emme
Admin

@Shooby : c’est impossible. Si vous prenez une voiture en location, ce n’est pas vous particulier qui êtes sur la CG.
Les voitures d’entreprise (et non de service) sont au nom de l’entreprise mais utilisés par des particuliers.
etc.

SAM
Invité

@Gustave. Avec la mise en oeuvre de la loi d’orientation sur les mobilités en 2020 … des lignes vont peut-être bougées. Je vous invite à lire cet article :

https://www.lopinion.fr/edition/economie/flottes-d-entreprises-qui-veut-mort-voiture-fonction-201306

Gustave
Invité

pas sur que Charles Henri veuille faire de l’autopartage avec monique de la compta à Bord du Velar ttes options 🙂
on ne mélange pas les torchons et les serviettes 🙂

Après faut bien différencier voiture de fonction type 208 2 places utilisable uniquement pour raisons pros et le suv utilisable également (et surtout) pour son usage privé !
Au pire, ils iront chez Tesla et demanderont à leur conseiller fiscal ou expert comptable de trouver une solution 🙂

Jdg
Invité

Les syndicats d’accord pour virer des cadres lol

versdemain
Invité

Tous les 5 ans grace à l’automatisation (robots, informatique…) une entreprise peux produire plus avec 20% de salariés en moins.

Au début ce sont tous les ouvriers qui sont remplacés par les machines.
Mais au bout d’un moment l’entreprise comprend 30% de cadre e trop, qui se croyait à l’abri.

A la fin il restera seulement une poignée de multinational avec des millions de robots et seulement quelques milliers d’humains à travailler pour elles.

beniot9888
Invité

Dans ta théorie, plus personne n’a d’argent pour acheter ce que ces multinationales sanguinaires et sans pitié produisent.

xavier
Invité

Je crains que ce type d’annonce se multiplie et pas seulement pour les directions.
Certains actionnaires espèrent y trouver leur compte. 😉

nouh
Invité
Sauf ceux qui ne veulent pas voir ou entendre, l’industrie automobile, comme beaucoup d’autres en général, vont souffrir de la récession lente et inexorable à l’échelle de la planète qui se met en place. L’économie basée exclusivement sur la croissance est terminée et va progressivement se réduire comme sont tombées auparavant d’autres économies…. La terre ne peut plus supporter cette marche en avant aveugle, le nier ne sert à rien!!! La voiture électrique n’y fera rien car réduite aux seules régions industrialisées, le reste du monde n’y a pas droit faute de distribution électrique fiable et comme dans ces mêmes… Lire la suite >>
zeboss
Invité

salut ghlapin….

Invité

je ne sais pas qui est ce ghlapin, mais par contre, je ne veux pas dire, mais ça fait quoi, 200 ans, que le capitalisme existe, ça fait donc 200 ans que des « bien pensants » prophétisent que le capitalisme vit ses dernières heures. On n’y est toujours pas, loin s’en faut.

wizz
Membre
le capitalisme existe depuis la nuit des temps. Il y a eu des pauvres, des riches, des esclaves qui bossaient et des proprio d’esclaves qui ne bossaient pas, des paysans, des artisans, des commerçants, des banquiers… la différence, c’est qu’avec l’apport d’énergie fossile, d’abord charbon puis pétrole, l’industrie a eu une croissance exponentielle, et l’économie mondiale avec….amplifiant d’autant le capitalisme. dans l’avenir, tant qu’il y aura des hommes, il y aura le capitalisme. Reste à voir son niveau dans le temps. Par exemple, si le stock de poisson baisse, alors la filière pêche apportera moins dans l’économie mondiale. Idem pour… Lire la suite >>
wpDiscuz