Accueil Super Formula Super Formula 2019-7 : Nick Cassidy champion 2019 à Suzuka

Super Formula 2019-7 : Nick Cassidy champion 2019 à Suzuka

171
0
PARTAGER
Super Formula Suzuka 2019

Le résultat est l’inverse de la saison dernière. Pour la dernière course de la saison 2019, Nick Cassidy devient champion devant Naoki Yamamoto après une saison très disputée alors que la course a été remportée par Tomoki Nojiri pour le team Mugen.

Echos

Nouveau pilote Red Bull

Après le petit tour et puis s’en va de Patricio O’Ward, lui-même remplaçant de Dan Ticktum, le baquet maudit de Red Bull était ce week-end pour le jeune Estonien Juri Vips, qui a dû sentir l’oeil inquisiteur du bon docteur Marko dans son dos dès son arrivée dans le paddock de Suzuka. Malgré la pression, Vips ne s’en est pas si mal sorti, atteignant même le top 5 durant la course, avant de caler lors de son ravitaillement, une erreur de débutant. A revoir au plus vite.

Championnat TCR japonais

En plus d’accueillir la manche japonaise de WTCR, la manifestation de Suzuka était le théâtre de la dernière épreuve du championnat japonais de tourisme et du couronnement du pilote britannique Matthew Howson, grand vainqueur de la série sur la Honda Civic Type R du team KCMG.

TCR Japan 2019

La plus curieuse stratégie de l’année

Les organisateurs du championnat ont introduit cette saison pour toutes les manches deux types de gomme avec changement obligatoire. Seulement voilà, Yokohama fournit des gommes soft qui, contrairement aux Pirelli du championnat de F1, sont capables de durer toute la course ou presque sans dégradation dramatique des performances. Résultat, les organisateurs ont joué toute l’année au chat et la souris avec les écuries pour les empêcher de contourner l’esprit de cette mesure. On a ainsi vu des courses où les concurrents se précipitaient dans les stands à la fin du premier tour pour changer de gommes, ou comme à Motegi Impul appeler Sekiguchi pour changer les pneus dans le dernier tour et franchir la ligne dans la voie des stands.

Il a donc été instauré une fenêtre de changement qui exclut le début et la fin de l’épreuve. Mais ça n’a pas suffit pour le team KCMG, qui suite à une lecture attentive du règlement a détecté une faille. C’est ainsi que Kamui Kobayashi s’est présenté au départ sur une piste parfaitement sèche avec des gommes pluie, qu’il a changé à l’issue du premier tour pour des soft, les pneus pluie n’étant pas concernés par la règle de la fenêtre de ravitaillement !

Le pari pour Kobayashi, très mal qualifié, était l’intervention toujours possible d’un safety car. Il n’y en a pas eu mais malgré une panne d’essence dans le dernier tour, Kamui est tout de même remonté jusqu’à la douzième place à l’issue de la course. Nulle doute que la précision sera rajoutée au règlement pour l’année prochaine.

Qualifications

Comme à Okayama, la Q1 s’est déroulée en deux groupes séparés pour éviter le trafic en piste. Tous les pilotes en lutte pour le championnat en sont sortis sauf Kamui Kobayashi, échoué dans les dernières lignes de la grille. Le miraculé Adrian Newey, victime d’un gros carton lors de la séance libre de samedi, a réussi à prendre le départ de la qualification et passer la Q1 grâce au travail rapide et efficace de son équipe et la solidité du châssis Dallara SF19, qu’un passage sur le toit n’a pas rendu inopérant.

La Q2 s’est déroulée sans surprise et tous les favoris se sont retrouvés au départ de la Q3, dominée par les moteurs Honda puisque seul Nick Cassidy n’était pas équipé de cette mécanique parmi les huit participants à la séance.

Super Formula Suzuka 2019

C’est Alex Palou qui décrochait sa troisième pole position de l’année, avec le point bonus qui allait avec, et du coup se remettait en piste pour la course au titre. A ses côtés se retrouvait Tomoki Nojiri, alors que Lucas Auer signait avec le troisième temps sa meilleure performance de la saison, devant Nirei Fukuzumi. Naoki Yamamoto et Nick Cassidy, les deux poids-lourds en lutte pour le titre, se côtoyaient en troisième ligne.

Course

Alex Palau faisait un bon départ comme Yamamoto, tous les deux en medium alors que leurs rivaux étaient pour la plupart en soft pour cette première partie de course. Lucas Auer lui ratait complètement son départ, ne pouvant ainsi rien faire de son troisième temps des qualifications.

Super Formula Suzuka 2019

Cassidy, assez mal parti, attaquait fort en ce début de course et se retrouvait bientôt dans les roues de Yamamoto qu’il passait facilement. Il se débarrassait également de Fukuzumi et se retrouvait bientôt troisième derrière Nojiri alors qu’Alex Palou se maintenait bien en tête malgré des pneus medium plus lents.

Au premier quart de la course, lorsque la fenêtre de ravitaillement s’ouvrait, Yamamoto puis Palou s’arrêtaient pour chausser des pneus tendres, laissant Nojiri et Cassidy caracoler en tête.

Super Formula Suzuka 2019

A partir de là, une passionnante partie d’échecs à distance se jouait entre les deux hommes de tête, devant encore s’arrêter, et le groupe composé de Palou, Fukuzumi et Yamamoto.

Cassidy, jusque-là le plus rapide en piste, baissait un peu le rythme et n’attaquait pas Nojiri en tête pour préserver ses gommes. Mais même avec cette cadence, il grignotait seconde par seconde sur Yamamoto coincé derrière une furieuse bataille entre Fukuzumi et Palou, dont les pneus finissaient par rendre grâce. Le pilote espagnol devait repasser par ses stands pour changer une nouvelle fois de pneus, mettant fin à ses chances de titre.

Super Formula Suzuka 2019

Lorsqu’il était temps de s’arrêter, Cassidy avait suffisamment creusé l’écart sur Yamamoto et il ressortait même devant Fukuzumi, qui avec le rôle de porte-flingue pour son leader Yamamoto tentait d’attaquer le pilote Toyota. Le pilote néo-zélandais résistait et passait la ligne en seconde position derrière Tomoki Nojiri le vainqueur.

C’était assez pour le jeune Kiwi qui obtient à vingt cinq ans son premier titre de Super Formula, deux ans après être devenu champion de Super GT et quatre ans après son titre en F3 japonaise. 2019 est sa troisième saison en Super Formula.

Super Formula Suzuka 2019

Après une très belle saison 2018 qui l’a vu terminer second en Super GT comme en Super Formula, ne rendant qu’un seul point à Naoki Yamamoto, le retour pour 2019 chez TOM’S en monoplace fut le bon. Gérant intelligemment sa saison et marquant les points quand il le fallait, Cassidy a mené sa barque de façon très mature. Avec assez de points de super licence, il serait dommage qu’un manager avisé de F1 ne s’intéresse pas rapidement à ce jeune et très rapide pilote. Le cas échéant, Toyota tient là un atout maître pour son écurie WEC.

Crédit photos : Toyota Gazoo Racing (1, 7), Honda Racing (3, 4, 5, 6), PLR/le blog auto (2)

 

Résultat

Super Formula à Suzuka, le 27 octobre 2019

Po. No. Driver Team / Engine Gap Laps
1 16 Tomoki Nojiri TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
43
2 37 Nick Cassidy VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
2.532 43
3 5 Nirei Fukuzumi DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1.351 43
4 19 Yuhi Sekiguchi ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
2.371 43
5 1 Naoki Yamamoto DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
12.490 43
6 38 Hiroaki Ishiura JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
3.385 43
7 17 Koudai Tsukakoshi REAL RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
9.499 43
8 20 Ryo Hirakawa ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
0.473 43
9 3 Kenta Yamashita KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
0.729 43
10 39 Sho Tsuboi JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
12.374 43
11 50 Lucus Auer B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
0.153 43
12 18 Kamui Kobayashi carrozzeria Team KCMG
TOYOTA/TRD Biz-01F
0.227 43
13 65 Tadasuke Makino TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
3.814 43
14 36 Kazuki Nakajima VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
0.693 43
15 4 Yuji Kunimoto KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
4.519 43
16 7 Yuichi Nakayama UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F
2.637 43
17 8 Kazuya Oshima UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F
5.808 43
18 15 Jüri Vips TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
6.813 43
19 64 Alex Palou TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1.949 43
20 51 Harrison Newey B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
1Lap 42

 

Championnat

Po. No. Driver Total Rd1. Rd2. Rd3. Rd4. Rd5. Rd6. Rd7.
1 37 Nick Cassidy 36 10 1 5 6 6 8
2 1 Naoki Yamamoto 33 8 8 11 2 4
3 64 Alex Palou 26 3 11 6 5 1
4 16 Tomoki Nojiri 24 5 5 1 13
5 3 Kenta Yamashita 21 6 2 3 10
6 18 Kamui Kobayashi 19 8 3 8
7 5 Nirei Fukuzumi 18 4 4 4 6
8 19 Yuhi Sekiguchi 16 10 1 5
9 50 Lucas Auer 14 2 6 2 4
10 20 Ryo Hirakawa 12 10 1 1
11 36 Kazuki Nakajima 12 4 8
12 39 Sho Tsuboi 12 4 8
13 38 Hiroaki Ishiura 10 2 2 3 3
14 8 Kazuya Oshima 7 6 1
15 51 Harrison Newey 6 6
16 65 Tadasuke Makino 6 1 5
17 4 Yuji Kunimoto 5 3 1 1
18 15 Patricio O’Ward 3 3
19 17 Kodai Tsukakoshi 2 2
20 15 Daniel Ticktum 1 1
7 Yuichi Nakayama
7 Artem Markelov
15 Jüri Vips
17 Tristan Charpentier

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz