Accueil F1 F1 2019 Debrief Japon: victoire à un arrêt possible pour Hamilton?

F1 2019 Debrief Japon: victoire à un arrêt possible pour Hamilton?

505
8
PARTAGER

Un réveil matinal pour les courageux du dimanche matin pour leur dose de F1 bimensuelle. Mes éloges aux guerriers debout devant les qualifications nocturnes. Revenons à nos moutons et parlons de cette course japonaise qui a eu le don de nous surprendre dès le matin, en apprenant une première ligne entièrement vêtue de rouge alors que Mercedes fut extrêmement impressionnant en essais en particulier sur le premier secteur. Nous reviendrons sur la performance globale avec comme question centrale, Lewis pouvait-il aller au bout de la course et gagner avec un seul arrêt? Le coup de mou de Red Bull et la remontée des Renault seront soulevés. Pour les amateurs de grasse matinée, le résumé.

Course: de l’usure, des remontées

Une piste totalement verte, des qualifications le dimanche matin. Une première ligne inattendue, voilà de bons ingrédients pour une jolie course.

Le facteur pneus et les différentes stratégies qui en ont découlé furent les principaux facteurs de spectacle. Les équipes en premier lieu ne s’attendaient pas à une telle dégradation des pneus poussant à des stratégies à deux arrêts, assez rare pour une course sous piste sèche. Plusieurs zones de dépassements hors ligne droite sous DRS, au 130R, à la chicane, dans Spoon ou la courbe précédant ce virage, on en a eu un peu partout!

Bottas mode Shogun.

Le départ (cette fusée), le rythme, la gestion de la course, tout était maîtrisé, contrôlant son environnement avec le calme du samouraï. Bottas a pris le pouvoir sur Suzuka tel un shogun en son temps. Valtteri Tokugawa. Et cette pique « James it’s Valtteri, génial. Mais…

Mercedes et Hamilton pouvait-il le faire en un seul arrêt?

Mercedes n’a pas mis ses œufs dans le même panier et à deux contre un, il est clair que ce fut la bonne stratégie à adopter. Au point de faire légèrement douter un Bottas pourtant dominateur. Pourquoi? A dix tours de la fin, Hamilton possédait neuf secondes d’avance et des pneus mediums usés. Pourquoi ne pas le laisser en piste? Pourquoi ne pas avoir choisi des pneus durs lors du premier arrêt?

Mercedes a semblé craindre une grosse chute des performances de son poulain. Dans ce cas, pourquoi ne pas tenter le coup, dans le pire des cas, c’était une P3 (son résultat final), mais le doublé voire une victoire restait envisageable. Pourquoi ne pas avoir mis de pneus dur? Tout simplement par manque d’informations sur le rythme de ses pneus. L’histoire leur a probablement donné raison lorsque l’on constate les performances de ceux ayant fait ce choix. Maintenir Lewis en piste nous aurait offert une bataille avec son équipier pour la victoire à moins de donner l’ordre à Lewis de laisser Bottas passer pour éviter une quelconque escarmouche entre ces deux pilotes.

Finalement, malgré « une course ratée » pour Lewis, c’est un sixième titre constructeur consécutif pour Mercedes.Le maintien du Shogunat Mercedes en F1.

Vettel de retour?

Une pole de nouveau (enfin!), une course solide malgré un départ très très moyen. Constatons le manque de rythme de course (relatif) des ferrari et leurs difficultés à gérer les pneus aussi bien que Mercedes. Néanmoins, il faut souligner sa belle résistance face à Hamilton et ses pneus frais. Vettel c’est Freezer, super fort à ses débuts, on a beau le mettre à terre, on sait qu’il va être capable de revenir à chaque nouvel arc. Golden Vettel.

Leclerc attaque charge!

Leclerc, jeune pokémon capable d’attaquer ses adversaires avec panache, ou leur rentrer dedans sans ménagement. Sa victime Verstappen. Un départ raté, un sous virage au premier virage et paf. Aileron fracassé. Par contre, ce fut dangereux de le laisser en piste. Grosse erreur de Ferrari, il n’y a qu’à voir l’état du rétro droit d’Hamilton après le feu d’artifice de l’aileron de Charles.

Bien que sa course fut ruinée, il a entamé une remontée assez intéressante jusqu’à la P6. La nouvelle erreur de Ferrari fut ce dernier arrêt pour récupérer le meilleur tour en course. D’une part, ils ont raté le meilleur tour et perdu une place suite aux différentes pénalités plutôt méritées dans l’ensemble

Red Bull, j’ai perdu mes performances

Le Japon n’aura pas apporté les résultats escomptés, trop loin en qualifications. Même si il n’a pas fait long feu malgré lui, les performances de Verstappen semblent en deçà de ce qu’il proposait en début de saison. Verstappen c’est Vegeta, c’est le prince de Red Bull, mais il trouve toujours un Goku devant lui.

Albon a beau réaliser son meilleur résultat avec cette P4, tout en étant extrêmement proche de son équipier. Mais il finit tellement loin du podium, montrant bien à quel point Red Bull ne progresse pas par rapport à ses adversaires directs. A noter ses manœuvres autoritaires sur les Mclaren.

Renault remontée éclair

Un dimanche matin raté, mais la course fut finalement d’excellente facture avec une double arrivée dans les points. Ce résultat est la combinaison de plusieurs facteurs. Une stratégie différente pour chacun des pilotes tout en étant bien exécutée. Nico a réalisé un superbe départ sur l’extérieur remontant le terrain tel Olivier balle au pied. Néanmoins sa stratégie calquée sur les pilotes le précédant (Perez et Stroll) lui a causé des difficultés rendant les dépassements très difficiles.

Ricciardo, a réalisé un premier relais très impressionnant en medium remontant progressivement le peloton (sa capacité à gérer ses pneus est toujours impressionnante). Un arrêt très tardif lui permettant une fin de course agressive en tendres, remontant ses adversaires comme foudroyés, paralysés par une attaque « cage éclair » de Pikachu Ricciardo. P6 en partant P16, le résultat est probant.

Mclaren entre solidité et malchance

Sainz signe une nouvelle P5, grâce à un excellent rythme en course couplé à un très long premier relais. Carlos, c’est Piccolo, il est depuis un moment, on lui fait confiance, on peut se reposer sur lui, parce que l’on sait qu’il est fort.

Norris, c’est le coté pas de bol, il a reçu de Leclerc un cadeau se fichant dans ses freins, le poussant à un arrêt trop tôt, ruinant ses chances de points. Lando a laissé » de coté son  Daruma a coté des sushis que Carlos lui avait laissé.

Gasly/Perez c’est l’heure du duel

Début du 53ème tour, le drapeau à damiers est agité par erreur, mais Sergio n’en a cure, il peut et va passer Gasly à la faveur de sa stratégie à deux arrêts. Il se porte à l’extérieur mais c’était sans compter sur Pierre qui avait positionné une carte piège « va voir dans le mur si j’y suis » repoussant Sergio dans la barrière mettant fin à ses espoirs de points.

Résultat de recherche d'images pour "yugi activated trap card"

Concernant l’accrochage c’est un accident de course, Perez tente de reprendre la corde alors que Gasly était encore là. Néanmoins l’erreur de drapeau à damiers lui permet de finir à la position à laquelle il était à la fin du 52ème tour. Ouf, c’est toujours deux points de sauvé. Mention spéciale à son extérieur sur Hulkenberg, une merveille!

Nul la stratégie en pneus durs, Nul!

Deux équipes ont opté pour cette stratégie et ont fini très loin des autres prouvant que ce choix n’étant clairement pas le bon. Certes, ce n’était pas l’unique facteur de leur performance ratée,  le manque de rythme était évident. Néanmoins, considérons les pneus durs sur cette course, comme une attaque ultime de Ken. En les mettant, tu ne le savais pas, mais la course est déjà terminée pour toi..

Williams en mascotte.

Williams aka Plume, Happy, ses mascottes du manga, qui ne sont pas très utiles dans l’histoire, n’ont aucune incidence sur le résultat final, mais sont là et mignons. Pour le reste…

Conclusion

Mercedes gagne une nouvelle fois sans partir depuis la pole et valide un sixième titre constructeur. Ils ont évité d’avoir à donner une consigne directe au détriment de Lewis pour avantager Bottas, privilégiant l’arrêt. Ferrari prouve son manque de rythme en course face aux argents. Pendant ce temps, Red Bull s’éloigne de la course à la victoire et Verstappen a un coup de mou ces dernières semaines.

Mclaren est toujours solide mais Renault a montré un état d’esprit intéressant en effectuant une belle remontée.

Dans 2 semaines, la course s’en va au Mexique. Red Bull a toujours eu un haut niveau de performance ces dernières années. Les verrons nous toujours aussi performantes? Mercedes vont-ils laisser complètement leurs pilotes se battre, sans consignes?

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "F1 2019 Debrief Japon: victoire à un arrêt possible pour Hamilton?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC Juncker
Invité

Il manque 2 points dans ce debrief:

– les nombreuses erreurs de la fia (drapeaux a damier 1 lap trop tôt, pas de drapeau noir/orange pour Leclerc départ vole de Vettel non sanctionné…)
– une enieme triche si elle est avéré de Renault qui va ètre étudié . A voir

Thibaut Emme
Admin

« une enieme triche si elle est avéré de Renault » > heu….déjà on appelle cela une interprétation de règlement et c’est le lot de tout sport motorisé ou non.

Quand Brawn GP sort le double diffuseur, c’est une triche ou une interprétation du règlement ? 😉

On n’est pas sur du Stepney gate ou du crash gate hein.

Thibaut Emme
Admin
Quand on parle tricherie en F1 ce sont ces deux affaires auxquelles je pense. Le reste ce sont des interprétations de règles comme il y en a tout le temps (F-duct, flexibilité des ailerons, utilisation de l’anti-calage comme anti-patinage, combustion d’huile additivée pour améliorer les perfos moteur, gestion de la batterie comme s’il y en avait 2 (permet de récupérer tout en fournissant de l’énergie…c’est ce que l’on soupçonne en ce moment chez Ferrari par exemple), système FRIC des suspensions, etc. A chaque fois la FIA se prononce sur la légalité. Comme avec les mass damper à l’époque. Soit Renault… Lire la suite >>
Akouel
Invité

Aaah on retrouver certaine références de l’année dernière !
Pour Vettel, passer de la victime de Ken à Freeza, c’est assez fort (même si je l’assimilais plutôt à Yamcha à ce moment là)
Comparer Verstappen à Bejita, pas mal, au delà du Kakarotto : Bien que Max se plaigne bien plus, s’il suit l’évolution de Vegeta dans son caractère, il va devenir ultra complet, avec des coups de sang qui feront parler de temps à autres (tant qu’il ne détruit pas des tribunes juste pour faire une course en un 1vs1 avec Leclerc)

wpDiscuz