Accueil Assurance Assurances auto : le grand écart entre les régions

Assurances auto : le grand écart entre les régions

253
0
PARTAGER

Dans les diverses composantes du prix d’une assurance automobile, le lieu de résidence a une incidence non-négligeable. Cela peut même amener à des écarts de plus de 50% entre deux régions. On vous explique pourquoi.

Une assurance automobile, c’est en fait la mutualisation des risques. Un certain nombre de personnes contractent avec un opérateur d’assurance et ce dernier évalue les profils de chacun pour fixer le montant de la prime d’assurance. Certains vont avoir des accidents, d’autres non, et en moyenne, tout le monde s’y retrouve par rapport à une assurance purement individuelle comme dans d’autres pays du monde.

Sauf qu’il faut bien évaluer le profil du conducteur, et de son véhicule. Pour cela, on prend en considération l’âge et le sexe du conducteur, l’âge de son permis, les éventuelles suspensions ou annulations de permis, les résiliations d’assurance ou sinistres dans les 2 ou 3 dernières années, la puissance et le type d’automobile, le kilométrage annuel effectué, le type de trajets privés ou professionnels, mais aussi l’âge du véhicule et même son côté collection/rare ou non. Un autre critère est donc le lieu de résidence.

Déjà, un lieu de résidence, ce sont des statistiques de dégradations ou de vols. Un véhicule habituellement stationné dans une « mauvaise » zone pourra se voir demander une plus grosse prime pour couvrir le risque accru. Mais, il n’y a pas que cela. En effet, la résidence détermine la zone où le véhicule va circuler en priorité. Une région au trafic dense et c’est statistiquement un nombre d’accidents matériels ou corporels plus important. Ce risque se paie cher en termes d’assurance.

Une France partagée

Selon le baromètre de l’assurance auto, la Seine-Saint-Denis est le plus mauvais département pour faire assurer son véhicule. Pratiquement 100 € de plus que la moyenne nationale 2019. 697 € contre 598 € en moyenne soit 16,5% de sur-prime.

A l’inverse, le Gers affiche le tarif d’assurance auto le plus bas de métropole avec 452 € soit 24,4% de moins que la moyenne et surtout 35% de moins que la Seine-Saint-Denis. La fréquence des sinistres routiers dessine donc une carte de France avec d’un côté l’Ile-de-France et la région PACA, de l’autre le centre-sud de la France ainsi que la Bretagne. Globalement, l’ouest de la France a une bonne image auprès des assureurs. La présence plus nombreuse de stationnement privé n’y est pas étranger non plus.

Le baromètre permet de découvrir quelques incongruités. La Creuse est le troisième département le moins cher avec 463 € en moyenne pour assurer son véhicule, tandis que le département voisin de la Haute-Vienne est à peine en-dessous de la moyenne à 579 euros. Une augmentation de 25% pour quelques dizaines de kilomètres de distance. Il faut dire que la Creuse, c’est trois fois moins d’habitants que la Haute-Vienne donc un trafic moins dense.

Comment faire baisser son assurance auto ?

En matière d’assurance automobile comme ailleurs, on en veut toujours plus pour le même prix. Ou bien, on souhaite payer le moins cher possible tout en conservant le même niveau de qualité de service.

La première des choses à faire est de regarder ailleurs si l’herbe n’est pas plus verte. En comparant son assurance sur Lecomparateurassurance.com, on peut économiser 335 € en moyenne (étude Ipsos réalisée sur 400 assurés en 2017). Attention évidemment à bien vérifier les options choisies pour pouvoir comparer sereinement avec votre assurance actuelle. Enlevez l’option « corporelle du conducteur » par exemple et votre devis d’assurance baissera immanquablement, mais votre couverture avec.

Fort de ces comparaisons, vous pouvez aller trouver votre assureur pour voir s’il veut revoir ses tarifs à la baisse, ou carrément aller à la concurrence. Depuis la loi N° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite « loi Hamon », vous pouvez plus facilement résilier vos contrats d’abonnement et contrats d’assurance à reconduction tacite. Après un an, cette résiliation peut être demandée à tout moment.

Vous voilà en position de force face à votre assureur et s’il ne s’aligne pas, changer de boutique. A la clé de substantiels gains sur votre prime d’assurance. Votre nouvel assureur se charge même de toutes les démarches auprès de votre ancien assureur. Gain de temps et de tranquillité pour l’assuré.

Ne pas tricher dans vos déclarations

Il pourrait être tentant de déclarer un lieu de résidence favorable (chez la vieille tante Aglaé qui vit dans le Gers par exemple) pour faire baisse son montant d’assurance. Attention, votre assureur va vous demander votre lieu de résidence habituel, ou le lieu où vous circulez le plus. Une fausse déclaration peut entraîner la nullité du contrat. En cas d’accident, vous pourriez bien vous retrouver tout seul face à d’énormes indemnités ou frais médicaux à régler.

Mieux vaut ne pas mentir, jouer franc jeu et faire jouer la concurrence. Avec un comparateur, vous trouverez presque toujours une assurance moins chère qui couvrira vos risques, même en Seine-Saint-Denis ou dans les Bouches-du-Rhône.