Accueil Dépêches Strasbourg veut transformer son autoroute en « parc urbain »

Strasbourg veut transformer son autoroute en « parc urbain »

1729
7
PARTAGER
Strasbourg - Le projet d'aménagement de l'A35 à hauteur de Cronenbourg - ©Cabinet Alfred Peter
Strasbourg - Le projet d'aménagement de l'A35 à hauteur de Cronenbourg - ©Cabinet Alfred Peter

L’autoroute qui longe l’agglomération de Strasbourg deviendra un « parc urbain » dans les prochaines années, avec une vitesse de circulation réduite et des espaces verts, a-t-on appris mardi auprès de la collectivité locale Eurométropole de Strasbourg.

La portion concernée de l’autoroute A 35 deviendra une voie de circulation à vitesse réduite et interdite au transit de camions, autour de laquelle se développeront des espaces verts, a expliqué la collectivité.

L’étendue de cette transformation, sur une surface de 560 hectares le long d’une bande de 30 kilomètres, sera « sans équivalent » en France, a souligné Robert Herrmann, président (PS) de l’Eurométropole, au cours d’un point de presse.

« L’objectif est de faire de +cet espace+ un parc urbain, de reconstituer un poumon vert pour l’agglomération », a dit M. Herrmann.

Le projet associe l’Etat, le conseil régional du Grand Est et le conseil départemental du Bas-Rhin, dans le cadre d’un « contrat partenarial de projet d’aménagement » qui sera signé mercredi soir à Strasbourg, a complété M. Herrmann.

La transformation est rendue possible par la réalisation du Grand contournement ouest (GCO), une rocade autoroutière à péage de 24 kilomètres autour de Strasbourg, contestée par les écologistes, qui doit capter le trafic de transit et ainsi diminuer la circulation à l’intérieur de l’agglomération, selon l’Eurométropole.

Prévus pour durer plusieurs années, les travaux d’aménagement débuteront après l’ouverture, prévue fin 2021, de la nouvelle autoroute, qui se construit depuis le début de l’année pour un montant d’environ 600 millions d’euros.

Grâce à cette rocade et à de nombreuses mesures pour développer les modes de transport alternatifs à l’automobile, les pouvoirs publics comptent diminuer de 46% à 32%, soit 14 points, la part de la voiture individuelle dans les déplacements de l’agglomération d’ici à 2030, a rappelé M. Herrmann.

Par AFP

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Strasbourg veut transformer son autoroute en « parc urbain »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
le lorrain
Invité

donc pour replanter 4 arbres en villes, on va encore bétonner des centaines d’hectares en périphérie… Et on présente ça comme une avancée écologique…
La beauté du marketing!

alex87f
Invité
Sauf que le GCO est indispensable dans l’état actuel des choses, étant donné que l’A35 est déjà surchargée aux heures de pointes. C’est logique de proposer un axe de contournement de la ville pour les véhicules en transit (le fait qu’il soit payant est, lui, discutable). Une fois l’A35 déchargée du trafic transitaire (et donc à priori seulement destinée aux usagers allant & venant à / de Strasbourg), l’idée de la verdir et de la ralentir n’est pas idiote du tout. Le truc c’est qu’il faudrait également bosser sur les modes de transit alternatifs. Le réseau TER est dense, mais… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
« Bref, y’a du boulot, mais Strasbourg est une ville dont la politique de transport est loin d’être bête. » Je te rejoints.  » transit en vélo via TER n’est pas évident (j’en sais quelque chose). La gare n’est pas bien desservie par des pistes cyclables, etc.  » Encore que la gare est desservie par le tram et les bus de la CTS. donc autant continuer en TC. Si on est accro au vélo il suffit d’arrivée en ville par les pistes cyclables, plutôt que par le train. Bon j’avoue celui qui vient de loin c’est pas le plus rapide et le… Lire la suite >>
duwig
Invité

sauf que d’après toutes les études menées, le report du trafic sur le GCO ne résoudra en rien le trafic pendulaire, et on aura toujours plus de 100 000 véhicules par jour sur A35. Quand aux camions qui devraient être interdit de transit, suffit de voir sur l’avenue du Rhin, ou l’interdiction n’est en rien respectée et pas du tout sanctionnée !

Pates
Invité

… Sauf que le transit représente actuellement moins de 10 % du trafic sur l’A35 et qu’il sera vite comblé par des auto-solistes si rien est fait.
Par ailleurs, la construction du contournement ouest permettra (avec des aménagements à venir sur l’A35 dans la plaine d’Alsace) de doubler le trafic (axe européen Nord-Sud et objectif de ce COS).
les nombreuses interventions des associations locales ont permis de faire comprendre aux décideurs que seul un déploiement du transport en commun (notamment par des accès externes directs (REM)) serait la solution, accompagnée, bien entendu par des contraintes de stationnement et de la pédagogie…

duwig
Invité

Le problème est que le GCO ne règlera en rien le gros du trafic sur l’A35 qui actuellement est saturé matin, midi et soir à cause justement du trafic pendulaire, donc des gens qui rentrent et qui sortent de STRASBOURG pour les trajets domicile-boulot!

wizz
Membre

https://www.francebleu.fr/infos/transports/alsace-l-a35-un-enfer-avec-tous-ces-poids-lourds-1551192299

l’Allemagne avait mis une taxe sur les poids lourds
sur le trajet nord-sud, les routiers avaient trouvé un moyen d’économiser 200km de taxe allemande…

wpDiscuz