Accueil F1 F1 : Silverstone prolonge jusqu’en 2024

F1 : Silverstone prolonge jusqu’en 2024

146
0
PARTAGER
Silverstone

Un circuit historique est sauvé au calendrier de la F1 ! Même s’il n’a plus, pour certains, le même charme depuis sa « Tilkerisation »*, le tracé de Silverstone demeure le berceau historique de la F1. Un accord a été trouvé avec Liberty Media pour prolonger le bail au moins jusqu’en 2024.* en référence aux tracés de l’architecte officiel de la F1 Hermann Tilke, dont les créations sont saluées pour leur sécurité mais décriées pour leur fadeur.

Silverstone et la F1, ça pèse lourd : le premier grand prix de l’histoire, le 13 mai 1950, et 52 éditions du grand prix d’Angleterre au compteur, ininterrompues depuis 1987 et la fin de l’alternance avec Brands Hatch.

La piste, construite sur un ancien aérodrome de la RAF, a été souvent dans la tourmente. A une époque, ce sont les infrastructures qui avaient été jugées obsolètes – gadoue assurée pour les spectateurs en cas de pluie – et ces dernières années, Silverstone était sous pression financière en raison du dernier contrat signé avec Bernie Ecclestone, datant de 2009, qui entraînait une augmentation de 5% par an du coût des frais d’inscription au calendrier. Face aux protestations, Ecclestone, peu enclin aux négociations démocratiques et aux critiques, avait soutenu un projet de transfert à Donington. Plus récemment, l’organisation d’une course à Londres avait suscité l’inquiétude de Silverstone.

En 2017, le BRDC, gestionnaire de la piste, avait activé une clause libératoire pour dénoncer le contrat en cours après l’édition 2019, exigeant une refonte financièrement plus avantageuse des accords avec Liberty media, le nouveau propriétaire de la F1.La menace d’une disparition de Silverstone du calendrier avait ému le paddock ces derniers temps, la plupart des équipes et des pilotes ayant rappelé leur attachement au tracé. Le F1 circus peut donc souffler pour quelques années supplémentaires.

« Nous avons toujours dit que pour avoir un avenir à long terme, notre sport devait préserver ses sites historiques », déclare Chase Carey, président et PDG de la Formule 1. « Silverstone et la Grande-Bretagne représentent le berceau de ce sport, ce depuis sa création en 1950. »

John Grant, président du BRDC, renchérit : « Silverstone est l’un des Grands Prix les plus emblématiques au calendrier de la Formule 1, et avec un héritage si riche, il aurait été désastreux pour notre sport et pour les fans que nous ne parvienons pas à trouver un accord. 2020 sera le 70e anniversaire de la première manche du Championnat du monde, qui a eu lieu à Silverstone le 13 mai 1950, et cela rendra l’événement de l’an prochain encore plus exceptionnel. »

L’avis de leblogauto.com

Alors qu’Interlagos, Mexico et Hockenheim sont sur la sellette et que l’avenir de Monza n’est pas encore fixé, la perte de Silverstone aurait été une faute historique. Une erreur également culturelle, alors que la plupart des équipes sont basées à proximité, à proximité de Milton Keynes. Le calendrier, malgré les envies de « Nascarisation » des instances dirigeantes, reste contraint et il n’y aura pas de la place pour tous.

Source : F1

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz