Accueil Actualité Porsche dévoile un projet Bergspyder mort-né

Porsche dévoile un projet Bergspyder mort-né

1614
9
PARTAGER
Bergspyder

Porsche multiplie les confidences ces derniers temps. Après avoir révélé un projet de moteur F1 pour 2021 et avoir songé à aligner Alonso et Montoya au Mans, voici qu’un prototype unique sort du bois quelques années après sa gestation.

Descendante de la « Plastic Porsche »

L’appellation « Bergspyder » fait partie de la légende de Porsche. En 1968, la firme de Weissach avait conçu une 909 Bergspyder spécialement destinée au championnat d’Europe de la Montagne,  qui était très populaire dans les années 60. Héritière des victorieuses 907,908 et 910, la barquette ultra légère, annoncée à 384 kilos, embarquait un Flat-8 2.0 Litres de 275 chevaux. Ferdinand Piëch l’avait commandée pour répliquer à Ferrari qui avait produit la 212E Montagna.

Cinquante ans plus tard, Porsche dévoile un projet qui a été secrètement développé en 2015. Le constructeur avait alors demandé à ses ingénieurs de plancher sur un concept radical basé sur la Porsche Boxster 981 et dont la principale caractéristique serait de proposer un rapport poids/puissance hors du commun.

« Licht ist richtig » *

Light is right: tout le monde connaît la fameuse devise de Colin Chapman, le légendaire fondateur de Lotus. Mais la vénérable firme anglaise n’avait pas l’apanage du culte de la légèreté, car la chasse au poids était une vertu cardinale de Porsche gravée dans son ADN.

Le cahier des charges sans concessions donne ainsi une Boxster Bergspyder monoplace, dont le poids a été ramené à 1099 kilos (contre 1,5 tonne pour la version de base) avec un déflecteur transparent à la place du toit et du pare-brise. L’intérieur fait la part belle au carbone et reprend des éléments de la 918 Spyder. La Bergspyder est mue par le moteur de la Cayman GT4 de 393 chevaux, ce qui donne au final un rapport de 2,8 kilos par cheval. Porsche annonçait un 0 à 100 Km/h en 4 secondes.

Les matériaux isolants sont réduits à leur plus simple expression et la partie passager laissait la place à un compartiment de rangement supplémentaire, pouvant accueillir entre autres un casque. Les études de marchés et de possibles contraintes d’homologation ont visiblement eu raison de ce projet qui a été remisé au placard. La Bergspyder participera à la course de côté de Gaisberg avant de rejoindre le Porsche Museum.

* version allemande du light is right

L’avis de leblogauto.com

Rêvons un peu et imaginons un duel entre la Boxster Bergspyder et la Ferrari Monza SP1 en championnat d’Europe de la Montagne, voire à Pikes Peak ! Bon, trêve d’imagination délirante, elles ne boxent pas dans la même catégorie de moteur. Mais un peu de folie automobile ne fait pas de mal.

Source et images : Porsche

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Porsche dévoile un projet Bergspyder mort-né"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Motörhead
Invité

Porsche en aurait commercialisé 50, 100, 200 exemplaires, ils auraient été tous vendus !

Jetranger
Invité

Frappant de voir l’écart des dimensions! Comme la Mini d’origine et l’actuelle, ou la Cinquecento…

BrainZERO
Invité

1099 kg? Ce n’est pas à peu de choses près cecque pèse une Alpine de série?

CDA
Membre

Si, 1 103 kg à vide.

Cela dit, je veux bien un garage avec cette Bergspyder aux côtés d’une A110 🙂

DiZeL
Invité

Plus parlant qu’une comparaison avec l’Alpine, la Lotus 2-Eleven sur base d’Exige, 250ch pour 670kg. Et Lotus qui ne pèse rien (uhuh) face à Porsche l’a commercialisé !

sylver
Invité

Bref, aujourd’hui on est incapable d’arriver au même rapport poids puissance qu’en 1968… Vive le progrès.

labradaauto
Invité

On en profite pour saluer Alpine qui a sorti effectivement un excellent compromis

wpDiscuz