Accueil Maserati Maserati ne descendra pas en gamme

Maserati ne descendra pas en gamme

2517
38
PARTAGER
Trident Maserati

Le plan produit à l’horizon 2022 de Maserati, dévoilé en juin 2018, laissait entrevoir l’apparition d’un modèle SUV du segment D, en dessous du Levante, afin d’élargir la gamme « par le bas » et de booster les ventes. La nouvelle stratégie du Trident semble désormais l’infirmer.

L’échec de la stratégie Marchionne

En 2018, Maserati n’a vendu que 36.500 véhicules, bien loin des 75.000 unités qui avaient été fixées par Sergio Marchionne en 2014, lors du précédent plan produit de la marque. L’absence de nouveautés et une gamme vieillissante étaient les principales causes de cette dégringolade, mais Mike Manley, peu après avoir succédé à feu Marchionne à la tête de FCA, avait également pointé du doigt une « mauvaise stratégie » pour la marque. La volonté d’augmenter les ventes par une descente en gamme, au point de mettre Maserati non plus en concurrence avec des marques sportives de luxe mais des grands constructeurs premium, fut visiblement une grosse erreur. La « Porschisation » de Maserati n’a pas fonctionné.

Aller plus hauuuuuuuuut

« Nous ne voulons pas aller plus bas, nous voulons aller plus haut ». Le numéro un de la marque Harald Wester, récemment placé aux commandes , a confirmé que Maserati ne créerait pas de nouveaux niveaux d’entrée et se concentrerait à l’avenir sur des segments et des gammes de prix plus élevés, afin d’accroître les marges. Est-ce à dire que le SUV de segment D, cousin supposé de l’Alfa Romeo Stelvio, sera remisé au placard, bien qu’il ait été annoncé dans le « Plan Italie » présenté fin 2018 par FCA ? Autre hypothèse: Maserati ne proposerait pas d’autre modèle d’entrée de gamme après le D-SUV, lequel se positionnerait au niveau du Levante, pour faire encore monter en gamme ce dernier. Pour l’instant, les propos de Wester ne permettent pas de clarifier le choix stratégique.

En 2019, Maserati fera le dos rond car la vraie nouveauté n’est attendue qu’en 2020 avec l’Alfieri. Le renouvellement des Levante et Ghibli devra donc rapidement suivre, pour enrayer l’hémorragie des ventes.

L’avis de leblogauto.com

Fin de la fourniture des moteurs Ferrari, fin du diesel, inclinaison vers l’hybride plug-in et l’électrique. Maserati change de cap et préfère sacrifier les scores des ventes au profit des marges et de l’image de marque. La descente en gamme risque de cannibaliser davantage Alfa Romeo, dont les ventes ne sont pas non plus affriolantes. Le retour à l’exclusivité est salutaire, mais le renouvellement de la gamme (et son élargissement par le haut ?) est plus que jamais urgent dans un secteur de plus en plus concurrentiel qui ne connaît pas la crise.

Poster un Commentaire

38 Commentaires sur "Maserati ne descendra pas en gamme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

A force d’attendre et de tergiverser, il ne restera rien ni de Maserati ni d’Alfa.
Le problème de Maserati c’est en face de qui se positionner en réalité ?
Alfa doit se mettre en face d’Audi, de Bm, donc Porsche serait la cible, mais en fait on voit plutôt du côté des belles anglaises, Jaguar ou Aston…
Le hic c’est que justement la cible n’est absolument pas claire…
Du coup Maserati fait Ferrari du pauvre…

Invité

ça tombe bien, je suis troooop pauvre 😉

Phl
Invité

Les moteurs Ferrari sont un facteur majeur d’attractivité de Maserati. En perdant cette différentiation des autres marques, je crains que Maserati ne disparaisse. Quel dommage !

wizz
Membre

c’était quoi l’attractivité de Lancia…

SGL
Invité

Comment peut-on parler objectivement de Maserati sans se faire reprocher que l’on fait du FCA-bashing ?
Pour rappel … Parce que c’est important de le savoir sur le sujet.
Au premier trimestre en Europe Maserati c’est Ghibli -35%, Levante -31%, Quattroporte -55%,.
Ne pas concurrencer Alfa Romeo !? Et pour cause ! car Alfa Romeo sur la même période, c’est ; Giulia -45%, Giulietta -41%, Stelvio -15%.
Pour avoir un discours même neutre sur le sujet … Oblige même à être de mauvaise foi.
Désolé

zeboss
Invité
reprocher à quelqu’un de faire du FCA bashing c’est en fait faire un déni de réalité… Investir en haut de gamme ça coute un bras, sauf que ne pas investir a été la règle Marchionne durant son existence à la tête de boutique.. Donc le mur s’approche à la vitesse d’une Ferrari… Si on ajoute que le cheval cabré ne fournira plus de moteurs et que FCA n’a pas de motorisation alternative à mettre sous les capots, va falloir inventer les pédales… Si jamais ils (les cranes d’œufs de FCA) imaginent glisser des pentastar dans les Maserati pas la peine… Lire la suite >>
MAX
Invité

Le V6 Maserati a déjà une base pentastar!!

zeboss
Invité

@max : je croyais qu’il avait disparu de la gamme celui là..
En même temps si j’avais un peu de sous, je ne penserais même pas à Maserati..

zeboss
Invité

toujours faire des vérifs : le V6 actuel est issu de la collaboration Ferrari Maserati,l’arrêt de la fourniture par Ferrari pourrait en fait ne signifier que Maranello ne produira plus le moteur dans son usine mais pas pour autant l’arrêt de son existence, juste l’usine Ferrari ne les assemblera plus….
Sinon je cherche la trace réelle du Pentastar la dedans… si il y a des infos ???

wizz
Membre

des V6 Maserati d’origine Pentastar???

Le Pentastar a un angle de 60°
Tous les moteurs n’ayant pas un angle de 60° chez Maserati ont la certitude ne de pas être un Pentastar.

Reste plus qu’à chercher un V6 qui y ressemblerait…

greg
Invité

Ferrari a utilisé le bloc Pentastar comme base….Si vous croyez que FCA version Marchionne pouvait se permettre de développer un tout nouveau V6 uniquement destiné à Maserati, vous vous fourrez le doigt où je pense.
https://www.pentastars.com/engines/ferrari.php
Comme dirait Zeboss : toujours faire des vérifs, et accssoirement utilisez votre logique.

zeboss
Invité

1 partout baballe au centre en fait :
« Ferrari has designed a variant of the Pentastar V6 which is very different from the Chrysler version, but uses the same basic design ».
En français, la base est la même mais il est très différent de la version Chrysler…
Par contre pour trouver l’angle réel du moteur…
En tous cas il est très sensiblement différent en terme de conception finale des Pentastars purs…
Ne reste donc à priori qu’à trouver une usine pour fabriquer le moulin à la place de Maranello…

wizz
Membre

en partant de la même base, le même bloc, tu peux modifier l’alésage, ou la course, surement la culasse (, soupapes, chambre de combustion, écoulement d’air à l’admission, échappement…). Mais l’angle du moteur sera le même si c’est un V

Invité

Non, toi, ton gros problème, c’est qu’on te reproche d’être trop pro-Renault … même quand tu jure que la Zoe est un échec commercial en Norvège ptdr

polo
Invité

Ils sont déjà en train d’annuler leurs plans! Au moins une chose qui ne change pas chez FCA, sérieux si ils gardent cette stratégie ils vont mettre quoi sous le capot, à leur place je revendrais Maserati à Ferrari qui semble beaucoup mieux placé pour « relancer » la marque.

versdemain
Invité

Je vais essayer de positiver sur FCA (pas facile).
Fca devrait payer plus de 1 Milliards à Tesla de combine réduction amende CO2.
Tesla est le constructeur qui aujourd’hui à les moteurs électriques et batteries les plus gros du marché.
Une solution pourrait être que Maserati passe un deal avec Tesla pour faire des voitures énormes 600ch en électrique et batterie 150kWh?

wizz
Membre

Maserati ne descendra pas en gamme. C’est peu probable…

….parce que pour descendre en gamme, pour élargir la gamme, pour changer de gamme, il faut d’abord…investir. Mais FCA et investir, ça fait deux…

Fabi35
Invité

La plus grosse erreur a été le diesel . Et si Maserati voulait se la jouer Porsche fallait commencer par avoir une « 911 » dans sa gamme … L Alfieri sera la base du renouveau comme l évoque pour LR …enfin 🤞

wpDiscuz