Accueil Alternatives Lightyear dévoile sa voiture solaire

Lightyear dévoile sa voiture solaire

879
13
PARTAGER
Lightyear One (2019)

Voilà déjà plus de deux ans que l’équipe de Lightyear nous promet une voiture solaire. Le premier prototype de la Lightyear One a été présenté, et les premières livraisons sont à présent attendues pour 2021.

Lorsque l’on évoque les voitures solaires, on imagine vite ces engins très plats, très longs et souvent avec un espace très réduit pour le pilote. Des engins destinés à des records de consommations, et ça tombe bien puisque l’équipe à l’origine de Lightyear a remporté à plusieurs reprises le Bridgestone World Solar Challenge. Issus de l’université de Eindhoven, ils ont donc choisi de lancer un véhicule solaire, mais familial.

Voici donc la Lightyear One, grande berline de plus de 5 mètres de long, et qui joue à fond la carte de l’efficience énergétique. Aérodynamique et masse ont ainsi été optimisée, et la sobriété des lignes ou de l’habitacle en témoigne. La fonction dicte la forme, sans superflu.

Mais quand on parle de voiture solaire, il faut surtout comprendre voiture électrique, avec prolongateur d’autonomie solaire. La One embarque ainsi quand même une batterie de 83 kWh. Déjà une belle batterie, mais elle annonce surtout une autonomie en cycle WLTP de 725 km, soit une consommation de 8,3 kWh / 100 km. Là où nombre de modèles électriques dépassent actuellement allègrement les 20 kWh.

La différence majeure réside donc dans les panneaux solaires qui couvrent toute la partie supérieure de la voiture. Soit 5 m2 au total. Des panneaux qui seraient capable d’apporter 12 km d’autonomie par heure d’exposition, et ainsi jusqu’à 20 000 km par an d’électricité gratuite. Prenant l’exemple des Pays-Bas, pas nécessairement connus pour leur ensoleillement idéal, Lightyear indique que 40% de l’énergie nécessaire pour y parcourir la moyenne nationale annuelle de 20 000 km sera issue des panneaux solaires. Il sera également possible de recharger la batterie, avec une puissance maximale de 60 kW.

Il ne faudra néanmoins pas chercher des performances de supercar, contrairement à ce qui prévaut actuellement en matière de véhicule électrique. Un 0 à 100 km/h en une dizaine de secondes en fera une berline honorable, sans plus. L’utilisation de 4 moteurs-roue permet de dégager l’espace à bord, et le volume de coffre qui atteint 780 litres.

Cette One est le premier modèle de Lightyear, et les 100 premiers exemplaires sont déjà vendus. Les 500 suivants peuvent être pré-réservés, pour un prix de 119 000 €. Et par la suite, le petit constructeur néerlandais nous promet déjà un second modèle, plus abordable, profitant de l’amélioration technologique et économique des panneaux solaires.

L’avis de Leblogauto.com

Bien sûr, cette première voiture solaire ne peut rouler sur la seule énergie de notre soleil, à moins de vivre sous des cieux particulièrement propices, et d’être patient. Mais l’apport d’énergie semble néanmoins être présent. Et il s’associe surtout à une quête de l’efficience énergétique qui semble avoir plus de sens qu’à bord d’un SUV électrique de 2,5 tonnes…

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Lightyear dévoile sa voiture solaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Justement il manquait 2 places et 2 portes à la GM EV-1.

« jusqu’à 20 000 km par an d’électricité gratuite » pour un véhicule à 120 000€ je ne sais pas si c’est décisif comme argument.

« 4 moteurs-roue », y a t il d’autres auto de série, avec des performances acceptables qui soient aussi équipées de ce type de motorisation?
Il me semble que Michelin et Venturi avaient tous deux travaillé sur ce type de moteur. Est-ce ici une technologie maison?

SGL
Invité

Cela pourrait donner matière à réflexion pour Citroën pour ses futures grandes berlines !?

sweeck
Invité

C’est exactement la réflexion que je me suis faite en lisant l’article, sans doute aidé par l’origine néerlandaise du constructeur. Ce véhicule correspond très bien à l’idée que je me fais d’une grande Citroën d’aujourd’hui. Malheureusement je crois qu’il ne faut pas rêver : Citroën est repositionné offre low cost de psa, même si ça ne correspond pas du tout à l’identité de la marque.

SGL
Invité

Oui et non, jadis Citroën était pour ainsi dire la seule marque capable de faire cohabiter bas de gamme et haut de gamme, comme la 2CV et la SM.
Jadis, il se vendait pas mal de « grande » CX qui n’était pas toujours des voitures haut de gamme.
Une Citroën très aérodynamique électrique avec en option un bicylindre comme extenseur d’autonomie, aurait sa place dans la gamme !?

wizz
Membre

https://api-site-cdn.paris.fr/images/86168

à la louche, une heure d’ensoleillement par jour….

gigi4lm
Invité

Les panneaux solaires n’ont pas obligatoirement besoin de soleil, ils ne sont pas là pour chauffer le cumulus, la lumière suffit. Bon d’accord, beaucoup de lumière et c’est le cas si le temps est ensoleillé mais ce n’est pas une nécessité.

wizz
Membre

en plein d’ensoleillement direct, aux heures les plus favorables, en captant un maximum de photons, on atteint environ 150W par m² de panneaux

avec la lumière indirecte, avec la « qualité miroir » des murs en béton, alors comment dire concernant la production photovoltaique, euh….

si on n’oriente pas les panneaux vers le nord, (lorsqu’on est dans l’hémisphère nord), c’est qu’il y a une raison, non?

Thibaut Emme
Admin

5 m2, même en supposant qu’on a un top rendement, l’expo bien verticale n’aide pas à avoir la meilleure production….

A la louche 10 à 20 km (optimiste) par jour…et non par heure.

Reste un véhicule électrique qui joue la consommation sobre avec 8,3 kWh/100km

Jo.
Invité

Oh ça alors, la nouvelle DS….

SGL
Invité

DS s’oriente plus vers le « clinquant »

Invité

La voiture solaire … voilà qui semble intéressant. Mais le prix de cette version « concept en petite série » ne va pas plaire à tout le monde. Heureusement,j d’autres constructeurs se sont lancés sur cette voie, dont un intéressant monospace à 20.000 euros, dont le nom m’échappe.

wpDiscuz