Accueil BYD Shanghai 2019 : BYD e1, e2, S2, Song Pro et E-Seed GT

Shanghai 2019 : BYD e1, e2, S2, Song Pro et E-Seed GT

818
4
PARTAGER
BYD Song Pro (Shanghai 2019)

Le pari de BYD a fini par payer. Le constructeur est aujourd’hui le champion chinois de l’électrique. A Shanghai, il pousse son avantage avec de nouveaux modèles, et affirme tant son style que le sérieux de la finition de ses modèles.

BYD Song Pro

La nouveauté majeure de BYD à Shanghai se nomme Song Pro. L’appellation Pro dénote la nouvelle génération du crossover compact Song, plus mature que la précédente. Le principe a déjà été adopté par la berline Qin, remplacée par la Qin Pro l’année dernière.

On retrouve bien sûr à l’avant l’identité de la marque, baptisée « Dragon Face » avec une grande calandre en trapèze, et un jonc chromé supérieure qui se prolonge au dessus des optiques. Sur le flanc, BYD adopte comme quasiment tous les SUV en Chine une séparation du pavillon avec un jonc laqué prolongé jusqu’à la lunette, mais il se distingue surtout par sa custode entièrement recouverte façon alu brossé. A l’arrière les feux continus sont de la partie. Le logo BYD a ici disparu, tout comme la petite mention sur la calandre. A l’arrière le nom complet « Build your dreams » apparaît clairement. Le BYD Song Pro mesure 4m65 de long, soit 5 cm de plus. Il gagne autant sur son empattement de 2712 mm, valeur qui a son importance en Chine, et sa largeur atteint 1m86 (+3 cm).

Côté techno, il aligne les derniers standards de BYD : écran central pivotant avec navigation connectée, caméra intérieure pour des photos, discussions en ligne, phares et feux à LED, éclairage d’ambiance soigné, aides à la conduite, etc…

Bien que lancé aussi en version 1.5 Turbo essence de 154 ch, le BYD Song Pro est uniquement montré au salon de Shanghai avec ses motorisations 100% électrique (135 kW / 184 ch) et hybride rechargeable (1.5 Turbo 161 ch + électrique).

BYD e-Seed GT

Avec le concept BYD e-Seed GT, le patron du style de BYD, Wolfgang Egger, pose les jalons de l’évolution du style de la marque. Le concept attendu comme une supercar électrique ou hybride rechargeable ne précise pas grand chose de ses caractéristiques. Le discours autour du design est en revanche riche, et tourne autour du thème du Dragon. La « Dragon face » qui signe les modèles de la marque chinoise est bien entendu présente, mais le designer allemand évoque également les moustaches d’un dragon pour les feux, la crête du dragon pour l’aileron latéral au dessus des roues arrière, les écailles du dragon sur le flanc. Rien par contre à propos de l’arrière très 911…

BYD e1

L’ensemble du segment des petites voitures en Chine a basculé sur l’électrique. La petite F0 se transforme donc en BYD e1. Son allure de clone de 107 / C1 / Aygo ne change pas, mais l’intérieur est singulièrement modernisé avec les écrans et la console haute avec sa molette « R/N/D ».  Son moteur développe 45 kW / 60 ch, et l’autonomie est annoncée à 301 km avec sa batterie de 32 kWh. Son argument sur le marché, son prix à partir de 59 900 RMB (7 950 €) après aides à l’achat. Soit une des électriques les moins chères.

BYD e2

Aux côtés des modèles emblématiques portant des noms de dynasties impériales, BYD développe une gamme de modèles électriques plus classiques, et moins chers. Il y a la e1 ci-dessus, la berline e5, et voici une BYD e2. Avec ses 4m24 de long, elle se place au dessus du reste du segment B pour proposer une meilleure habitabilité. Son moteur est donné à 70 kW / 94 ch. Elle est badgée EV360, ce qui dénote une autonomie de 360 km. Mais attention, bien souvent les constructeurs chinois abusent de la mesure d’autonomie à vitesse constante 60 km/h pour nommer leurs modèles…

BYD S2

La gamme des électriques plus simples comportera aussi des SUV. Le BYD S2 est ainsi une version simplifiée du petit Yuan. Extérieurement, la calandre est un peu moins riche, et il reçoit une toute nouvelle planche de bord, inspirée de celle de la e1, avec son écran 10,1 pouces rotatif. Ce qui est plutôt bénéfique par rapport à la planche vieillotte du Yuan clonée du Ford Ecosport (comme l’ensemble du véhicule d’ailleurs)… Le moteur développe 70 kW / 94 ch, et l’autonomie n’est pas encore précisée. Mais le Yuan dont il dérive tire 305 km de sa batterie de 42 kWh.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Shanghai 2019 : BYD e1, e2, S2, Song Pro et E-Seed GT"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lym
Invité

Putain de grosses caisses au nez plat et gros cul qui se ressemblent toutes…
SUV pigeot/coréens/chinois, bonjour l’originalité. Navrant et le pire c’est que ca fait même pas un byde.
L’option lançe roquette pour exploser ces tas de m…. compensatoir de petit kiki qui bouchent la vue, c’est possible pour ceux qui roulent encore en voiture?

LeBougre
Invité

IL aurait ete interessant de donner des infos sur la capacité des batteries !!!

Khalil
Invité

Et le prix aussi

Gautier Bottet
Invité

Oui, si nous les avions, mais ni le prix ni la taille des batteries ne sont communiqués par BYD pour l’instant pour tous ces modèles, sauf la e1 pour laquelle j’ai ajouté ces informations…

wpDiscuz