Accueil Salon de Pékin Pékin 2018 : BYD

Pékin 2018 : BYD

350
4
PARTAGER
BYD Qin Pro

Actualité chargée chez BYD, entre la nouvelle BYD Qin Pro, les déclinaisons hybride rechargeable ou électrique de modèles essence… ou de déclinaisons essence de modèles hybrides rechargeables !

Depuis son arrivée chez BYD, Wolfgang Egger a transformé l’apparence des modèles du constructeur. A Pékin, la quasi-totalité de l’actualité tourne autour de ces nouveaux modèles. Avec en prime le concept E-Seed qui évoque l’évolution suivante du style de la marque, à coup de lignes droites et d’angles plus vifs. On évoque au passage l’idée d’un crossover électrique, alors qu’à ce jour le seul modèle dédié à ce type de motorisation chez BYD est le vieillissant monospace e6.

BYD Qin Pro

Mais aux côtés de l’opération de com’ de ce concept, l’important est dans la nouvelle berline BYD Qin Pro. Un nom qui symbolise une volonté de la faire grimper dans la hiérarchie. Tout en laissant sans doute la version actuelle en vente en parallèle. Entièrement nouvelle et digne représentante du style de la marque, elle s’étire désormais généreusement sur 4765mm de long et 1837 mm de large. Des dimensions qui en font désormais une berline du segment D.

BYD reste discret sur les données mécaniques avec un 1.5 Turbo de 143 ch, un moteur électrique de puissance inconnue et une batterie de capacité elle aussi inconnue. Cette Qin Pro devrait aligner une autonomie en mode électrique de 100 km.

BYD Song PHEV

Peut-être reprendra-t-elle la mécanique de la version hybride rechargeable du Song Max, également dévoilée à Pékin. Ce monospace jusqu’à présent disponible avec un 1.5 Turbo de 143 ch ajoute donc deux moteurs électriques, un à l’avant et un à l’arrière, de 110 kW / 150 ch / 250 Nm pour un total impressionnant de 333 kW / 450 ch et 740 Nm. Pas mal pour un monospace des familles disponible en 6 ou 7 places.

BYD Tang… essence

Cela fait déjà quelques temps que les modèles BYD signés d’un nom de dynastie impériale ne sont plus uniquement hybride rechargeable. Le BYD Tang suit donc la tendance, sauf que lui a débuté en hybride, et lance à présent sa version essence. Démarche inhabituelle donc. Il sera ainsi propulsé par un simple 2.0 Turbo de 205 ch.

BYD Yuan EV360

L’électrique n’est pas oublié, et BYD continue à décliner tous ses modèles en triple version : essence, hybride rechargeable et électrique. Le petit SUV Yuan profite de son restylage, qui lui offre un nouveau visage cohérent avec les derniers modèles, pour ajouter la version EV360. Un moteur électrique de 160 kW / 218 ch, une batterie de 43.2 kWh, et le voilà bon pour ses 305 km d’autonomie en cycle NEDC… et 360 à vitesse constante de 60 km/h !

BYD Yuan EV360

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Pékin 2018 : BYD"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JamesBond
Invité

Effectivement, actualité très chargé chez Byd.
Byd a réussit à vendre ses bus en Europe et en France.
Peut-être un jour verrons-nous leurs voitures ?

Nico
Invité

Non merci , ça ira sans. Autant prendre une voiture d occasion que ces ….. neuves. Il faudrait aussi passer les normes de crash test

Amiral_sub
Invité

C’est vraiment sous estimer ce constructeur

SGL
Invité

de plus en plus difficile de leur trouver des défauts de primes abords !

wpDiscuz