Accueil Actualités Entreprise Bolloré ne voit plus de rôle pour Ghosn au sein de Renault

Bolloré ne voit plus de rôle pour Ghosn au sein de Renault

1503
20
PARTAGER

Le nouveau patron de Renault, Thierry Bollore, ne voit pas de rôle pour Carlos Ghosn au sein du constructeur automobile, même dans l’hypothèse où le dirigeant déchu serait disculpé de toute faute financière au Japon.

« Regardez la situation. Nous sommes dans un contexte complètement nouveau aujourd’hui chez Renault. Nous avons un nouveau président du conseil d’administration, nous avons un nouveau DG, et maintenant nous allons de l’avant », a déclaré Thierry Bolloré cette semaine lors du Salon Automobile de Genève.

Répondant à la question de médias japonais à Genève demandant si la décision de Nissan d’enquêter sur Ghosn constituait un complot – comme beaucoup l’ont prétendu – ou était justifiée par les faits, Thierry Bolloré a par ailleurs affirmé que « depuis le début », Renault avait été très clair, en indiquant que ce n’était pas au constructeur de juger. « Nous prenons les faits tels qu’ils se présentent et nous attendrons les résultats à l’avenir, en termes de procès. Mais nous n’avons aucune idée préconçue » a-t-il ajouté.

Circulez, allons de l’avant

Si certes, le nouveau dirigeant s’est dit satisfait de la libération sous caution de Carlos Ghosn au Japon, il a toutefois déclaré que la priorité était désormais tournée vers l’avenir.
« C’est une bonne nouvelle pour lui », a ainsi déclaré Thierry Bollore, ajoutant … « Mais vous comprenez que l’essentiel pour nous est de nous concentrer. »

Anxieté et doute à leur maximum

Thierry Bolloré a par ailleurs déclaré que le niveau « d’anxiété, de doute et de questionnement était très élevé » après l’arrestation de Ghosn. « C’est pourquoi il est important que, quelles que soient les informations – et il y en d’autres qui vont remonter à la surface – la priorité est d’aller de l’avant « , a-t-il déclaré.

Un audit interne de Renault n’a pas révélé de problèmes liés à la conduite ou à la rémunération de Ghosn, à l’exception de l’utilisation du palais de Versailles pour célébrer son mariage, a par ailleurs déclaré Bolloré.
Une enquête conjointe de Renault-Nissan sur RNBV, la société néerlandaise qui supervise les fonctions communes dans l’alliance, devrait être achevée d’ici la fin du mois, a-t-il ajouté.

Les agences de notation pointent Renault du doigt

Il faut dire que le nouveau tandem Senard-Bolloré à la tête de Renault a effectivement besoin d’être concentré pour pouvoir faire face aux conséquences financières de l’affaire Ghosn. L’essentiel étant de circonscrire le mal et d’éviter que le dossier n’ait des conséquences néfastes sur le constructeur. Et de limiter la casse … alors même que de nouvelles turbulences sont à redouter, cette fois-ci dans le domaine financier.

Car tandis que la presse automobile se pressait à Genève … l’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé jeudi la perspective associée à la note de crédit de Renault à « stable » contre « positive » auparavant.

Moody’s indique que sa décision a été motivée par la détérioration de la rentabilité opérationnelle de Renault au cours de l’année 2018. Une mauvaise performance qui selon l’agence limite la probabilité que le constructeur puisse atteindre une marge opérationnelle d’au moins 5% dans les 12 à 18 prochains mois, condition fixée par l’agence de notation pour relever la note de Renault.

A la fin février, les analystes financiers de S&P Global Rating avaient quant à eux abaissé les notations de Renault et de Nissan suite aux résultats financiers.

Quelques jours après la publication des résultats du groupe Renault, l’agence de notation avait dégradé la notation de Renault de stable à négative et celle de Nissan à la note « A-« .
La encore, ce sont les résultats de Renault et notamment la baisse de la marge d’exploitation qui sont pointés du doigt par les analystes. La marge opérationnelle  du constructeur est en effet passée de 4,7 % en 2017 à 3,9 % en 2018.

L’agence précise que la perspective négative traduit « le risque que Renault ne puisse pas retrouver une marge brute d’exploitation aux niveaux de 2017 dans les deux ans. »

L’avis de Leblogauto.com

La méfiance règne … et de tels propos laissent entendre que la fin de l’ère Ghosn a bel et bien sonné. Thierry Bolloré compte bien reprendre les rênes et les reprendre sereinement … sans qu’une nouvelle affaire ne vienne plonger Renault dans de néfastes turbulences. Et ce alors même que les agences de notation financières viennent de pointer du doigt Renault suite à l’abaissement de sa marge opérationnelle.

Sources : Automotive News, Reuters, AOF

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Bolloré ne voit plus de rôle pour Ghosn au sein de Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité

Je comprends parfaitement ctte position, Thierry ne veut pas froisser son patron Hiroto. Avec une peu de chance, le second laissera au premier le droit de nettoyer ses toilettes…Non mais franchement, se coucher comme ça devient pathétique.

aurel77
Invité

Vivement Ghosn chez la concurrence…

Invité

Mais il y a déjà un Carlos chez la concurrence ptdr

Esteban
Invité
Il est de plus évident que Renault a décidé de rentrer dans le rang et de suivre les demandes de son actionnaire minoritaire. Une telle soumission me laisse sans voix et voir Bolloré dire qu’il n’y a pas de complot de Nissan, lui qui évoquait une campagne de déstabilisation il y a peu, c’est étonnant. Les choses ont bien changé et les japonais doivent être satisfaits, tout semble se dérouler comme prévu. Ne le reste plus qu’à lancer une OPA sur Renault, suite aux centaines de millions d’€ qu’ils ont transféré depuis leur filiale chinoise. Et comme pour AF/KLM ,… Lire la suite >>
maybeline
Invité

Une OPA sur RENAULT alors que NISSAN est en perte de vitesse ? Comment diable et surtout avec quels moyens ?
!

pat d pau
Invité

Pas grave tant que Senard et Bolloré conservent leurs salaires, on s’en fout du poste.

AirFrance reprend KLM (avec la tune du contribuable) et c’est KLM qui devient super rentable dans le groupe AirFrance/KLM… mais ils font quoi chez AirFrance ? de l’onanisme ?
Idem chez l’Alliance… mais comment a fait Renault pour être moins bon que Nissan ?

Invité

peut être que Saikawa jure avoir des dossiers sur Bolloré et qu’il les rendra public s’il ne coopère pas ?

wizz
Membre

Monsieur Bolloré est habillé par Bomber, avec des vestes réversibles….

pat d pau
Invité

ca doit pas etre facile pour lui qui etait encore un des rares a etre 400% Goshn et pret à tout pour rester a coté de son maitre et porteur de couteaux dans le dos !

Membre

Craindrait il pour sa place ? A t’il peur de la colère de Saikawa ?
Une chose est sure, comme l’actuel patron de Renault, il a l’air d’oublier que c’est Carlos Ghosn qui l’a mis en place…
reste que si Carlos Ghosn venait à être disculpé, je pense que cela risque d’être saignant dans les mois qui suivront , sauf si Ghosn a fait le choix de se retirer dans ses vignes libanaises.

Thibaut Emme
Admin

Il négociera surtout sa clause de non concurrence 😉
Pour un petit retraité, quelques euros de plus cela change tout 😀

SAM
Invité
@Frédéric Euvrard. Ben l’affaire des faux espions chinois … qui a coûté la tête de Patrick Pélata a montré à ses seconds que Carlos Ghosn n’a pas hésité à broyer ceux qui le dérangent. Je crois que Carlos Tavarès a un avis sur la question. Ne faites pas d’un saint un homme qui a usé du mensonge et de la magouille pour garder sa place… En somme c’est l’arroseur arrosé! Il est assez normal que Renault fasse profil bas … Nissan pensant que Renault est complice de Carlos dans ses magouilles avérées ou non. La suspicion est là. Temporiser c’est… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

un jour Carlos viendra nous dire sa Vérité « Droit dans les Yeux » ! ahahaha

Joledemago
Invité

A ne voir que le complot on en oublie le fond : et si il était vraiment coupable des malversations reprochées par la justice japonaise (le Japon reste un état de droit et n’a pas de leçon à recevoir de la justice française, surtout vis à vis des puissants)

wizz
Membre
et s’il ne l’était pas? la justice autorise une garde à vue de 3 semaines lorsqu’il y a une accusation, une soupçon de culpabilité, et ce pour chaque accusation. Alors s’il était vraiment coupable, comment cela se fait il que le procureur avait dû reformuler une autre accusation à la fin de chaque période de 3 semaines de la précédente accusation? D’autant plus rigolo que lors de la 1ere accusation, le procureur avait reçu le dossier résultat de l’enquête interne de Nissan, menée depuis plusieurs mois… Et malgré ce dossier en béton, le procureur avait dû reformuler une autre accusation… Lire la suite >>
pat d pau
Invité
Alors que Frededric PERUCCI de chez Alstom est parti direct en taule a la descente de son avion aux USA… son copain de celule etait le bras droit de El CHAPO… car Mr Perucci a direct été envoyé dans la prison de haute securité… C’est fou comme tout le monde a joué l’OMERTA sur Frederic Perucci et Alstom et les USA… Mais pour Carlos Y’a du monde pour dire ce que le droit japonnais c’est pas bien…. ahahaha quel mascarade tout ce show ! faudrait faire une manif pour Perucci et allez dénoncer le droit americain devant l’ambassade americaine avec… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

Comme Depardieu, il fera du vin ou de la bouffe… Carlos a de quoi s’occuper entre ses maisons, ses vignes et bcp d’autres choses…

Il pourra aider sa fille a prendre la parole a DAVOS et a parler de LEVO sa boite soutenu par l’ancienne directrice d’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg.
A Facebook, ce grand reseau democratique ! ahahahah

wpDiscuz