Accueil Daimler Daimler et Nissan discutent de leur coopération dans l’après Ghosn

Daimler et Nissan discutent de leur coopération dans l’après Ghosn

692
2
PARTAGER

Les suites de l’affaire Ghosn ne cessent de prendre de l’ampleur. Dieter Zetsche, le président du directoire de Daimler a ainsi déclaré mercredi avoir discuté avec Nissan – dont Carlos Ghosn est désormais l’ancien PDG – de l’avenir de leur coopération suite à l’arrestation de ce dernier au Japon le 19 novembre dernier. Rappelons que l’ancien patron est toujours en détention à l’heure actuelle et que les griefs contre lui s’accumulent.

Dieter Zetsche a toutefois ajouté ne pas pouvoir s’exprimer sur le contenu de ces échanges.

Point Daimler / Nissan en octobre 2018

En octobre 2018, à l’occasion des journées presse du Mondial de l’auto à Paris, le président du directoire de Daimler avait indiqué avoir fait un point avec Carlos Ghosn, alors PDG de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, sur l’avancement de leur partenariat débuté en avril 2010.

Il avait alors précisé que l’Alliance et Daimler, propriétaire de la marque Mercedes-Benz exploraient la possibilité « de coopérer dans les solutions de mobilité de nouvelle génération. »

De nombreux domaines potentiels de coopération selon Ghosn

Carlos Ghosn avait déclaré quant à lui que la pleine transformation de l’industrie automobile observée actuellement – avec l’apparition de beaucoup de nouveaux domaines – signifiait qu’il y avait « de nombreux domaines potentiels de coopération entre les deux entités ».

Le dirigeant avait alors pris pour exemple les véhicules électriques, les services partagés, le co-voiturage, les voitures connectées et autonomes.

Partage de plates-formes et de moteurs

Pour rappel, ce partenariat est basé à l’heure sur un partage de plates-formes et de moteurs. Il se concrétise notamment via la production du Mercedes Citan  chez Renault ou le co-développement entre Renault, Nissan et Daimler d’un moteur essence turbo à injection directe de 1,3 litre installé sur la Renault Mégane ou la Mercedes Classe A.

L’avis de Leblogauto.com

En théorie, le départ de Carlos Ghosn ne devrait pas grandement changer la donne. A moins que Daimler ne redoute que les Japonais ne profitent de « l’occasion » pour fortement imprimer leur marque et qu’ils décident un changement de stratégie.

Sources : Reuters, Daimler

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Daimler et Nissan discutent de leur coopération dans l’après Ghosn"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Opiomorph
Invité

Paris vient d’annoncer que Renault était prêt à réduire sa participation au sein de Nissan.

https://asia.nikkei.com/Business/Nissan-s-Ghosn-crisis/Renault-ready-to-reduce-Nissan-stake-Paris-tells-Tokyo

Elisabeth Studer
Invité

merci bcp, on s’en occupe 😉

wpDiscuz