Accueil Egocentrisme exacerbé Carlos Ghosn a-t-il perçu indûment 7,8 millions d’euros ?

Carlos Ghosn a-t-il perçu indûment 7,8 millions d’euros ?

1097
26
PARTAGER

Nissan accuse son ancien patron d’une nouvelle « malversation » envers le groupe. Cette fois-ci, ce serait 7,8 millions d’euros touchés de façon indue de la part d’une filiale aux Pays-Bas.

Les montages financiers des grands groupes mondiaux sont pour le moins compliqués. L’Alliance Renault Nissan Mitsubishi n’y échappe pas avec des coentreprises ou des holdings aux Pays-Bas. Le pays est fiscalement intéressant en Europe. Quand vous voyez « BV » derrière le nom d’une entreprise, c’est qu’elle est basée en Hollande (Beslooten Venootschaap – Société à Responsabilité Limitée).

Depuis des mois, voire plus, Nissan mène des enquêtes internes sur les rémunérations de ses dirigeants. La dernière révélation par Nissan même est donc que Carlos Ghosn « a reçu une rémunération totale de 7 822 206,12 d’euros (taxes comprises) » de la part de Nissan Mitsubishi BV, une coentreprise batave entre Nissan et Mitsubishi (NMBV). NMBV a pour mission de trouver toutes les pistes pour améliorer les synergies entre Nissan et Mitsubishi. Synergies synonymes d’économies à grande échelle.

NMBV a un conseil d’administration composé de Carlos Ghosn, Hiroto Saikawa, le PDG de Nissan, et Osamu Masuko, le PDG de Mitsubishi Motors. Ces deux derniers n’ont pas été prévenus de la rémunération versée à Carlos Ghosn, et Nissan précise qu’ils n’ont reçu pour leur part aucune rémunération. En clair, Ghosn se serait auto-signé le versement des 7,8 millions d’euros sans avertir qui que ce soit. Enfin presque puisque le secrétariat de Nissan aurait été la seule autre partie au courant.

Une possible plainte au civil

Pour Nissan et Saikawa, c’est une nouvelle faute de la part de Carlos Ghosn. Surtout, Nissan veut récupérer l’argent versé et dit « réfléchir aux moyens de récupérer cette somme ». Cela passera sans doute par une plainte de Nissan contre Carlos Ghosn. On rappellera que Carlos Ghosn avait accepté, sous la pression du gouvernement français, une baisse de sa rémunération chez Renault. A-t-il profité de l’opacité des différentes structures aux Pays-Bas pour compenser cette baisse ?

Saikawa qui peste contre l’opacité de ces structures sait trouver les arguments pour appuyer son propos. Si un patron réussit à se verser près de 8 millions d’euros sans que personne ne s’en aperçoive, il y a un gros problème de gouvernance.

Est-ce que l’accumulation des charges contre Carlos Ghosn et des rapports d’enquêtes internes ont décidé l’Etat français à revoir sa position envers l’ancien homme fort de l’Alliance ? Toujours est-il que désormais la succession de Carlos Ghosn chez Renault n’est plus un tabou. Le groupe Renault est officiellement à la recherche d’un nouveau patron.

On évoque Jean-Dominique Senard, patron de Michelin dont le mandat expire cette année. Mais la gouvernance devrait évoluer avec le retour d’un Président non exécutif (JD Senard) et d’un Directeur Général. Thierry Bolloré, qui occupe actuellement ce poste par intérim est pressenti pour conserver le poste. Ce serait le retour à la gouvernance qui avait cours à l’époque « des deux Carlos », Ghosn et Tavares.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Carlos Ghosn a-t-il perçu indûment 7,8 millions d’euros ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Il se serait versé 8 000 000 € sans que personne ne s’en aperçoive ???
Qui peut croire ça ?

panama
Invité

On voit bien que tu ne connais pas les subtilités de la consolidation comptable…
C’est hélas parfaitement possible.

Opiomorph
Invité
D’abord, c’est tout à fait possible. Ensuite, ils s’en sont aperçus. Carlos Ghosn s’est fait embaucher comme salarié de NMBV et le contrat a été signé par un de ses lieutenants. Nissan & Mitsubishi valident une somme générale à verser à leur filiale sans que les PDG connaissent le détail de la répartition immédiate de celle-là aux « collaborateurs ». Il suffit d’avoir des lieutenants à la comptabilité pour s’attribuer une part du gâteau. En l’occurrence, 1,5 million d’euros de prime à l’embauche puis un salaire annuel de 5,8 millions d’euros. Evidemment, il suffit de gratter un peu pour mettre au jour… Lire la suite >>
polo
Invité
Oui enfin les PDG de Nissan et Mitsu sont membres du CA de la société, même si j’imagine qua Ghosn a « planqué » les transactions ils avaient accès aux documents pour contrôler ou au moins faire contrôler. Je ne dit pas que Ghosn est un « saint » mais je trouve que le PDG de Nissan le charge pas mal mais vu sa position il est aussi un peu fautif en lui ayant visiblement fait trop confiance, quand tu bases une société aux Pays-Bas sans avoir aucun lien avec le pays généralement c’est pour profiter de leurs « largesses » fiscales, visiblement Ghosn n’a pas… Lire la suite >>
Invité

disons que les anti Carlos Ghosn vont le croire !

gilles
Invité

Ce n’est plus tellement un sujet automobile. On peut laisser ce genre de sujets aux autres médias non?

gabriel
Invité

d’autant que cela est susceptible de fragiliser les constructeurs concernés et donc l’actualité de l’objet automobile comme le dit Thibaut Emme

ART
Invité

En attendant c’est une déferlante décharge sans l’ombre d’une preuve !! Ça flingue direct le bonhomme…

Klogul
Invité

Il n est plus en garde a vue et le juge a juger qu il y avait suffisament d elements a charge

lataupe2B
Invité

Plus c’est gros plus ça passe ! Mais la …8 millions d’euros. J’imagine qu’en comptabilité c’est faisable

Ami204
Invité

Encore une entourloupe ! À 7 chiffres…
Les fins limiers japonais ont mis en lumière des tas des tricheries.
A priori, tout indique que Ghosn est un menteur, un voleur, un profiteur, un arnaqueur.

Fabi35
Invité

Mais il en faisait quoi de tout ce pognon s il n était pas très légale? il le planquait dans ses chiottes pour s’en servir de PQ ?

wpDiscuz